Aller au contenu

Soyons gourdes toute notre vie

Qui n’a pas encore son Gobi ?

A l’instar du smartphone qui répond au besoin fondamental qu’est la communication avec son voisin ("as-tu acheté le pain", "J’arrive dans une minute ", "regarde cette photo du chat trop lol ", voici la gourde du futur pour répondre à un autre besoin bien plus fondamental : la soif.

Car oui quand nous avons soif et que nous sommes loin de tout point d’eau, un peu comme dans le désert du Gobi, quel est notre premier réflexe ? Echanger quelques grasses piécettes contre une chétive et maligne bouteille d’eau. Maligne car la bouteille d’eau sait toujours être là au moment où l’on en ressent le besoin. Elle nous suit dans les moindres recoins. Dans les distributeurs automatisés du métropolitain Selecta (non non pas les jouets…), dans le hall du bâtiment administratif où nous attendons, au rayon frais de la supérette encore ouverte. Et on la trouve même dans la glacière vendue à la sauvette sur le macadam de Juillet.

Elle est véritablement maligne la bouteille d’eau. Et elle fait le mal sans s’en rendre compte. Aussitôt bue aussitôt jetée. Oh ! elle dit être recyclable mais elle est, dans les faits, partiellement recyclée.

Récemment, certaines marques ont largement communiqué sur mon plastique qui peut-être éco-conçu. Las ! Ils ont fanfaronné bien plus qu’il ne fallait.

D’autant que cet emballage plastique suscite régulièrement la polémique. On m’accuse d’anticléricalisme ! Car on aurait trouvé en moi des traces d’antimoine. Sans compter que les publicitaires prétendent que je suis "partenaire minceur" ou "partenaire santé". La réalité est plus contrex, complexe ! Dans certains cas, ma composition ne répond pas aux normes sanitaires de l’eau potable

Enfin, et c’est là mon plus grand tort, je suis chère ! 200 fois le prix de l’eau courante à laquelle je n’ai même pas envie de me comparer.

Elle est bénigne la gourde de GobiLab. On l'appelle Gobi. A vous de la remplir d’eau bénite glanée chez vous, chez le voisin, à la fontaine publique ou près d’un avenant zinc. Ah le mythe du verre d’eau que tout bistrotier n’a pas le droit de vous refuser. Ce n'est pas pour le coût de l'eau. C’est parce que ça lui fait un verre à laver. Désormais, vous n’aurez qu’à tendre votre auge moderne.

Avec Gobi, nous sommes certes dans l’innovation produit. (plastique sans BPPA, made in France, conçu pour ne pas casser, être transparent et passer au lave-vaisselle).

Mais nous sommes surtout dans l’innovation usage. C’est-à-dire le changement de comportement. Débourser quelques euros pour un objet durable et tourné vers le design, tout le monde peut le faire. L’essentiel est de dépasser la possession, stade primaire de la relation à l’objet, pour se convaincre d’adopter un nouveau comportement. Car dans usage, il y a "sage ». En latin : sapiens.

Donc soyons lucide ! Le Gobi n'est pas révolutionnaire par son utilité. Il est utile parce qu'il révolutionne le concept ancestrale de gourde. Transparence, ergonomie et customisation.

Alors ? Serez-vous être gourde toute votre vie ?

Et voilà les Gobi disponibles sur eco-SAPIENS

Commentaires Facebook

1 thought on “Soyons gourdes toute notre vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *