Aller au contenu

Publication du scenario NegaWatt : la guerre des prospectives énergétiques est lancée

En routeAprès 14 mois d’études, d’états de l’art des technologies et de savants calculs… l’association NegaWatt a partagé le 29 septembre son scénario 2011, applaudi par une salle comble de plus de 500 personnes.

Exercice le plus solide et abouti à ce jour, ce scenario s’inscrit dans la guerre des prospectives énergétiques 2050, lancé sur fonds d’enjeux industriels et électoraux, de crise économique et climatique.

Suivront -au minimum- les prospectives des Verts, du Parti Socialiste, de la Commission BESSON àEnergie 2050 ?, et bien entendu, des visions futures divergentes de la France.

Confronté à ces buzz médiatiques, comment naviguer dans toutes ces paroles assurées d’experts ?

Pour réduire vos chances d’enfumage, je vous propose 5 questions basiques à se poser la prochaine fois qu’un expert vous assènera un message.

Ces 5 questions pratiques seront alors illustrées dans deux cas pratiques.

  1. Qui porte le message : à quel milieu appartient cette personne, qui dit-elle représenter, qui la nomme, et qui la paie ?
  2. Précise-t-elle des sources àsont-elles vérifiables et crédibles ?
  3. Quelle idéologie sous-tend son propos ?
  4. Interpelle-t-elle mon libre arbitre, mes désirs ou mes peurs ?
  5. Qu’est-ce que cela signifie pour mes enfants ?

Le 22 septembre, la Une du Figaro annonçait que la sortie du nucléaire couterait 750 Milliards d’Euros à la France.

  1. Le messager : M. Bernard BIGOT, ancien Directeur du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique), nomme par N. Sarkozy en 2009 administrateur général du Commissariat à l’énergie Atomique (CEA), et par décret administrateur d’AREVA NC
  2. Sources : un calcul de coin de table, rapportant le coût annoncé en Allemagne (250 Mds d’Euros) au nombre de réacteurs en France
  3. Idéologie sous-jacente : sortir du nucléaire n’est pas une option, surtout en période de crise et de surendettement de la France, mieux vaudrait sécuriser et prolonger... sans mentionner de coût cette fois-ci !
  4. Interpellation : craignez, pauvres hères, que les Ayatollahs verts ne grèvent lourdement le budget, pénalisent notre économie, et nous renvoient au Moyen-Âge.
  5. Et mes enfants àIls auront certes encore un peu d’énergie nucléaire, mais surtout des risques, des contaminations et un parc entier de centrales à décommissionner.

Le 29 septembre, NegaWatt annonce une possible sortie du nucléaire en 23 ans

(et annonce diviser les émissions de CO2 par 16 à l’horizon 2050, grâce à une trilogie sobriété+ efficacité + énergies renouvelables)

  1. Le messager : un panel d’une dizaine d’experts, bénévoles mais engagés, et joyeux, représentant un collectif d’un millier de praticiens, ingénieurs, architectes, urbanistes, sociologues...
  2. Sources : 14 mois de réactualisation du scenario 2006, les états de l’art, statistiques officielles (AIE, INSEE, etc.), des études concomitantes (Solagro, CIRED etc)
  3. Idéologie : remettre les citoyens au cœur du développement des territoires, en relocalisant les productions, et en tendant vers une souveraineté énergétique, renouvelable, décentralisée, diffuse, que s’est appropriées la population.
  4. Interpellation : les solutions techniques sont éprouvées et les hypothèses du scenario sont conservatrices. C’est donc juste une question de choix politique.
  5. Pour mes enfants : 750 Mds d’Euros d’importations de produits pétroliers évités d’ici 2030, et plus de 600,000 emplois verts nets créés. C’est-à-dire un projet de société qu’il m’appartient de construire au mieux.

Quand est-ce qu’on commence ?

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *