Mais pourquoi on ne parle pas plus de ce billet ?

ClementSalon2Mardi 10 Mars. Calme plat au bureau. Dehors la tempête sociale et environnementale.

Par ce jour d'hiver aux allures de printemps, je me décide à aller déjeuner pas très loin, visiter l'usine France-Craft en Essonne.

J'avais rencontré son fondateur Marc Chevreau quelques mois auparavant où il présentait sa voiture électrique, la F-City, qui a la particularité d'être une vraie alternative crédible dans le paysage nébuleux des voitures électriques. Elles ont des plaques d'immatriculation, vont jusqu'à 90 km/h, ont une autonomie de 100km. Lors de cette rencontre, son collègue avait du me ramener chez moi et c'est un peu par hasard que je suis monté pour la première fois dans une voiture électrique.

Moi qui ne suis pas très branché bagnole (je me permets de faire un renvoi vers cet autre billet "Comment j'ai visité une usine Renault" où j'étais le seul blogueur invité à être dubitatif sur la capacité des grands constructeurs à devenir écolo...)  et qui suis particulièrement méfiant des miroirs aux alouettes, je dois le confesser : la voiture électrique F-City est un petit miracle pas très ébruité !

Il y a beaucoup de choses à dire sur la voiture électrique et je ne suis pas expert. Comme beaucoup de monde, je recueille l'écume médiatique. A savoir dans les grandes lignes...

  • La Blue Car de Bolloré : un scandale de lithium de la part d'un groupe qui accapare les terres là-bas et attaque la presse ici !
  • La Zoé de Renault qui y va... si lentement si lentement....
  • La Tesla : trop chère et trop frimeuse
  • La Heuliez : le "canard boiteux" que Ségolène Royal a tenté de sauver tant de fois...

Le truc vraiment chouette avec la F-City c'est qu'elle est "en kit". Il est possible, en forçant le trait, de monter une mini-usine chez soi pour les assembler ! Une voiture légère, fonctionnelle, open-source, électrique !

Alors j'ai demandé à Marc : "Comment cela se fait-il que l'on ne parle pas plus de la F-City ?"

Manque de communication ? Volonté d'y aller progressivement ? Omerta des médias qui sentent que cela peut froisser leurs annonceurs...? (Je rappelle que Bolloré c'est aussi Direct Matin et des participations dans plusieurs medias, que Renault est le premier annonceur pub en France). Il égraine les explications avec bonne humeur...

Les pouces en l'air ! Sans le savoir, je suis fier d'avoir aussi un Jean 1083 très Tour de France aussi !
Les pouces en l'air !
Sans le savoir, je suis fier d'avoir aussi un Jean 1083 très Tour de France aussi !

Et puis son téléphone sonne. C'était Clément Leroy qui cherchait un endroit où dormir le soir.

Clément Leroy ? Mon idole du moment ! Je l'ai interviewé sur ce blog le mois dernier !

Depuis 3 mois, Clément sillonne la France en demandant chaque nuit l'hospitalité dans des bleds aux noms sympathiques. Que ce soit à Chatte, à Montcuq, à Orgies, à Longcochon ou à Y, il arrive avec sa bonne humeur, son saucissons et surtout son spectacle de "vélo sur place" dont il détient le record !

C'est frais, convivial, décalé et surtout c'est une vraie réflexion sur le voyage. Il a un vélo qui est parmi les plus rapides du monde, un magnifique vélo sans frein... avec lequel il détient le record de sur-place.

La semaine dernière, il a donné une conférence TedX (la vidéo est ici, à 5h51) où il explique que "voyager c'est d'abord parler avec son voisin" ce qui pourrait être la définition de via-sapiens...

En ces temps troubles où nos politiques et nos médias agitent les éternels chiffons de la méfiance de tous contre tous, la pérégrination de Clément vient comme un bol d'air.

Nec plus ultra, en plus de promouvoir l'esprit potache, les rencontres authentiques, le voyage sur-place, et même la marche arrière, Clément a des sponsors géniaux. Il y a les boissons anti-énergisantes Obo (petit clin d'oeil à RedBull) et donc aussi France Craft puisque Clément a fait ton son voyage en France dans une F-City.

"Aucune panne, zéro euros le plein, ça m'a soulagé le budget et sauvé la vie !" me confie-t-il.

Ah oui parce que je vous ai pas dit, Clément est venu dormir à la maison. Il était tard alors on s'est épargné le rituel du spectacle sur la table de mon salon... mais on a discuté et pris quelques photos 😉

ClementSalon1J'en ai profité pour lui expliquer les labels de l'éco-consommation (ah ah Clément toi aussi tu croyais que ca voulait dire "recyclé") et je lui ai offert un manifeste négaWatt comme çà, lui qui fait de l'écologie sans le savoir, il pourra parler grands enjeux énergétiques maintenant !

Alors j'ai demandé à Clément : Comment cela se fait-il que l'on ne parle pas plus ton tour de France ?Peut-être que parler de bonne humeur, de convivialité, de joie de vivre... ca n'intéresse pas trop les médias. Il y a certes eu 20Minutes (concurrent de Direct Matin...) mais ça mérite bien un petit Pernaud, un petit Drucker ou un petit Barthès non ?

Ils peuvent toujours l'inviter, moi ça m'est égal, c'est dans mon salon qu'on s'est rencontré !

IMG-20150311-00249
Co-branding... le vélo des eco-SAPIENS "Le Cycle éthique" un peu à plat.
Derrière la F-City où rentre le vélo de Clément au millimètre !

Une réflexion au sujet de « Mais pourquoi on ne parle pas plus de ce billet ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *