La Californie en faillite recourt aux monnaies libres

couverture Terra Eco
couverture Terra Eco

On en parle peu mais il se passe de drôles de choses en Californie. La Californie c'est, rappelons-le, un territoire mexicain cédé aux Etats-Unis en 1848. 10 ans auparavant, la province mexicaine comptait 5 000 Européens pour 30 000 Amérindiens. Aujourd'hui, c'est 40 millions de personnes qui vivent sur ce territoire qui représente 14% du PNB américain.

On dit souvent que si la Californie était indépendante, elle serait la sixième puissance économique mondiale...

A l'origine de cette explosion démographique et de cette richesse, il y a l'or (XIXème siècle), le pétrole (1910-1950), le cinéma (Hollywood 1930-aujourd'hui) et l'informatique (Silicon Valley 1971-aujourd'hui). Et un climat exceptionnel pour enrober cette vision chronologique des ressources stratégiques...

Mais la Californie est paradoxalement aussi riche qu'endettée. Paradoxe qui n'est qu'apparent pour ceux qui savent que l'argent d'aujourd'hui est constitué à 95% de dette.

24,3 milliards de dollars* de déficit à ce jour. Et cela s'accroit de 500 $ chaque seconde. Argh ! La richesse a un coût !

Ce marasme économique, c'est peut-être parce que nous n'achetons pas assez de mots clés à Google (siège social à San Jose, California). C'est plus vraisemblablement parce la crise économique frappe en premier lieu les fleurons de l'économie américaine.

Le célèbre gouverneur haltérophile Arnold Schwarzenegger tente désespérément de trouver des remèdes, même celles qui séduisent plus le camp adverse (démocrates) que son propre parti (républicains). Deux jours de moins pour les 250 000 fonctionnaires. Hausse d'impôts. Coupes drastiques dans l'éducation et la santé.

A l'Ouest rien de nouveau... (pour une fois que c'est idoine !)

Mais surtout, une nouvelle monnaie apparait: le IOU. I Owe Unto – Je dois sur une période indéterminée - contracté en langage courant en I Owe You – Je vous dois.

C'est une reconnaissance de dette... sans aucun terme échu. Evidemment, cela fait rire les banques qui ne reconnaîtront ni ne convertiront ces IOU.

Et alors àEh bien je me dis que les monnaies libres arrivent. Doucement mais sûrement...

* ou 40 milliards de dollars... ca dépend de la source !

Article américain qui parle des IOU

Une réflexion au sujet de « La Californie en faillite recourt aux monnaies libres »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *