Aller au contenu

2

  1. Un journaliste indépendant, qui a réalisé auparavant de bonnes investigations pour dénoncer l'agro-business, fait une enquête sur Pierre Rabhi, le célèbre paysan philosophe de l'Ardèche. Ce vieux sage représente une certaine mouvance de l'écologie, plutôt centrée sur la spiritualité avec un mot d'ordre "se changer soi pour changer le monde".
  2. (suite…)

Je confesse passer trop de temps à lire à droite à gauche tout ce que la toile me fournit. C'est de la vraie procrastination. Sous couvert de coller à l'actualité ( "veille technologique"... vraiment ? ) j'absorbe chaque article ou interview qui me passe sous les yeux. Jusqu'à l'indigestion.
(suite…)

Beaucoup de choses ont été dites, écrites, filmées sur Auroville. Alors il m'a semblé vain de rajouter une contribution personnelle, surtout venant d'une personne qui n'y est restée que 15 jours, avec une mission bien spécifique. Une sorte de prisme réducteur pour étudier ce drôle de joyau. Je n'ai vu de cet objet insolite qu'une facette parmi bien d'autres. Et, pour filer la métaphore de l'observateur, est-il tout simplement possible d'avoir une vue d'ensemble où simultanément, nous pourrions voir toutes les facettes en même temps ?
(suite…)

Cela fait une semaine que je suis à Auroville avec l'équipe de Earth&Us pour échanger sur la consommation responsable en France, en Inde et même dans le monde...

Cela prend du temps de comprendre un pays. Je crois même n'avoir pas encore compris un petit pays comme la France... Alors comprendre un pays d'un milliard d'habitants est voué à l'échec. Ce qui est intéressant, c'est de voir ce qu'il y a de commun. Et à y regarder de près, il y a bien plus de similtudes que ce que j'imaginais au préalable !
(suite…)

Le poète Paul Eluard aurait écrit quelque part "Il y a un autre monde... mais il est dans ce monde". A moins que ce ne soit William Butler Yeats.

Quoiqu'il en soit j'ai toujours aimé cette formulation qui résout le dilemme de l'utopiste. Terme-quolibet qui est de mise quand on se trouve face à un résigné ... qui lui-même se qualifiera de réaliste !
(suite…)

"Ecrire, c'était mettre de l'ordre dans ses idées." ai-je lu récemment sur un réseau social où régnait pourtant le chaos. Comme j'aimerais que ce genre de miracle se produise, par la simple puissance du Verbe. Mais rien n'est moins sûr. Car parmi mes idées en suspension, j'ai en ce moment des étymologies indo-européennes, des angoisses électorales, des archéologues de la quantification du monde et une correspondance épistolaire avec le dernier grand pingouin. Ardu !
(suite…)

1

C'est ce qu'il m'a répondu, Philippe, quand je lui demandais malicieusement comment on faisait pour attaquer en justice l'URSSAF.

C'est que ce jour là, je fulminais réellement. C'est facile et de bon ton de rouspéter contre une administration sourde et insensée. Tout le monde a en tête le fameux "laisser-passer A38 de la maison qui rend fou" dans le dessin animé "Les Douze Travaux d'Asterix".
(suite…)

13393983_1103687169702856_2892282731516204969_nUn petit mot pour vous dire que j'ai eu le privilège d'être interviewé dans le documentaire Quand nos T-Shirts filent un mauvais coton diffusé sur France5. L'émission est en accès libre jusqu'au 24 Octobre.
(suite…)

3

p1020616Début 2016, j'avais évoqué une vidéo inspirante d'un certain Idriss Aberkane à propos de l'économie de la connaissance et du biomimétisme. Cette vidéo est devenue virale en septembre 2016 et c'est bien mérité car, malgré les bémols que j'avais humblement barbouillés sur sa partition à l'époque, son intervention était inspirante. D'abord parce qu'il a un talent de vulgarisateur, avec des formules bien amenées et des métaphores perspicaces, ensuite parce qu'il propose un futur "out of the box".
(suite…)

Affaire StaviskyBayonne, 1931.

Voici le beau Sacha. Il convainc le député-maire de monter un crédit municipal, un "Mont-de-Piété" .

Une petite "banque" on les plus déshérités peuvent emprunter de l'argent... à condition de laisser en gage des objets personnels.
(suite…)