Aucune raison de soutenir l’agriculture raisonnée

drôle de logoC’est la petite anecdote du jour.

Si vous connaissez par coeur le site eco-sapiens, vous connaissez sans aucun doute le guide « les bons labels et les truands » . Sinon, il n’est jamais trop tard pour l’apprendre par coeur !

En matière de labels, impossible d’être exhaustif. Aussi auriez-vous peut-être remarqué l’absence d’un logo « agriculture raisonnée« . Tout bonnement parce qu’il est introuvable !

En réalité, nous manquions d’éléments sur cette drôle d’agriculture qui a au moins le mérite de rappeler implicitement que l’agriculture conventionnelle n’est pas raisonnable. Or aujourd’hui, nous avons enfin un logo et un cahier des charges à vous montrer.

Logo àC’est vite dit. Il ressemble étrangement au pictogramme « Recylable ou recyclé ». Fait à la va-vite et du coup trompeur !

Cahier des charges « Là aussi c’est vite dit. Nous venons de le récupérer. Comme il est peu mis en avant par le ministère de l’Agriculture, le voici téléchargeable sur eco-sapiens. Pas un chiffre, pas un seuil, pas une désignation technique. Juste du « Contrôle visuel » et du « Bien lire le mode d’emploi du pulvérisateur ».

Assurément, notre catégorie Truands va s’enrichir. En espérant voir ce logo le moins possible.

6 réflexions au sujet de “Aucune raison de soutenir l’agriculture raisonnée”

  1. Visiblement la pratique de l’agriculture raisonnée ne vous satisfait pas. Toute critique est recevable et peut-être débattue bien évidemment. Toutefois, je me permets de vous signaler plusieurs erreurs dans votre article.
    Premièrement, il n’existe pas de logo ni de label agriculture raisonnée. Ceci est interdit par la loi (décret de 2004 : http://www.farre.org/fileadmin/medias/PDF/JO_75_28mars2004.pdf) pour ne pas entraîner notamment de confusion entre une démarche de filière produit et une démarche d’entreprise. Donc le logo que vous utilisez pour illustrer votre propos ne saurait être autorisé sur les produits.
    Deuxièmement vous laissez sous-entendre que le Référentiel de l’agriculture raisonnée est un document confidentiel. Or l’intérêt de la certification est de pouvoir prouver ce que l’on fait. De ce fait, le référentiel a toujours eté accessible par tout un chacun (notamment sur le site de Farre : http://www.farre.org/index.php?id=49). J’en profite pour vous signaler également que le Référentiel que vous présentez n’est plus d’actualité puisque la version de 2002 a été depuis plusieurs fois complétée (version actuelle : http://www.farre.org/fileadmin/medias/PDF/referentielAR2007.pdf).
    Sincères salutations,
    Claude Richard, animateur national FARRE

  2. PRECISION: Des commentateurs nous demandent de rappeler à juste titre que le décret de 2004 ne prévoit nul logo. Nous espérons que nos lecteurs auront compris d’eux-mêmes qu’ils n’ont aucune chance de rencontrer ce logo « improvisé » et trouvable sur le site du certificateur Agrocert

  3. Le règles imposés aux agriculteurs dite « bio » sont truffé d’incohérence.
    Baptiste,êtes-vous agriculteur ?
    Je pense que non,la solidarité entre agriculteurs de tous genres est assez fort.Et vos critiques sont déplacés.

  4. C’est vrai qu’il est important de souligner le fait que l’agriculture raisonnée existe.

    Les gens doivent savoir que la production agricole en France n’est pas que « Bio » ou « Intensive ». Ils doivent savoir qu’il existe une catégorie entre les deux.

    D’où la nécessité de créer un logo qui reconnait enfin ce type de cultures.

  5. Fille de maraîchers, je suis interpellée par cette volonté de dresser des camps au sein de notre pays. Le plus important n’est il pas de permettre a notre monde agricole et que celui-ci puisse vivre décemment… En lisant l’article, j’ai le sentiment que les agriculteurs sont catégorisés du côté des bons ou des méchants… Pourquoi devient on agriculteurs ou maraîchers, sinon pour nourrir son pays ( et non son portefeuille…)

    Mes parents sont en agriculture raisonnée depuis plus de 25 ans. Ils ont dans leur serre des insectes pollenisateurs et des insectes pour limiter les attaques de nuisibles depuis plus de 20 ans. Ils sont en coopérative ( et donc lié a aucun géant de l’agro industrie) qui leur imposent ainsi qu’a tous les producteurs des contrôles tres régulier sur la composition de leur sols, les teneurs des plantes produites sur les produits phytosanitaires réglementé ainsi que sur les fruits et légumes produits… Faut il également rappelé qu’ils sont les premiers consommateurs de leur production et alimentent également notre famille… Dois je comprendre de l’article ci dessus qu’ils ’empoisonnent ainsi que la famille depuis ma plus tendre enfance…?

    Que cherche-t- on a dénoncé précisément ?

Laisser un commentaire