le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
La culture du coton

La culture du coton représente 2,4% de la surface agricole mondiale, mais consomme 24% des pesticides vendus dans le monde.
De nombreux pesticides utilisés sur le coton sont classés parmi les substances dangereuses et sont même prohibées par l’Organisation Mondiale de la santé.
Selon l’OMS, chaque année, 1 million de personnes sont intoxiquées et 22 000 personnes meurent à cause de cette pollution.

Le coton issu d’agriculture biologique représente aujourd'hui environ 1 millième du marché mondial du coton.

Méfiez-vous du triclosan !

Méfiez-vous du triclosan !

Dans les savons, les déodorants, les dentifrices, les produits cosmétiques ou ménagers, on trouve souvent la même substance : le triclosan. Un composé chimique antifongique et antibactérien reconnu comme perturbateur endocrinien. Il est également toxique pour les espèces aquatiques. A éviter, donc !
Une actualité originale de developpementdurable.com

Agent dit "à large spectre", le triclosan a la capacité de limiter la contamination bactérienne sur la peau et les produits traités. C’est la raison pour laquelle il est intégré dans de nombreux produits de toilettes ou de beauté, mais aussi dans les ustensiles de cuisine, les jouets, la literie, ou encore les sacs poubelle.

Problème : cet ingrédient actif est très critiqué. Il est d’abord prouvé qu’il s’agit d’un perturbateur endocrinien (molécule qui agit sur l'équilibre hormonal des espèces vivantes). Certains, comme l’association américaine Environnemental Working Group (EWG), dénonce ensuite une toxicité : le triclosan serait dangereux pour le foie et la thyroïde, même à faible dose. D’autres soupçonnent aussi sa responsabilité dans le développement de bactéries plus résistances (comme l’association UFC-Que Choisir - test du 30/08/05).

Enfin, le triclosan a un impact certain sur l’environnement : une fois rejeté dans les canalisations, il affecte les cours d’eau, leur faune et leur flore. Ce qui est particulièrement grave, puisqu’il est bioaccumulatif : il est absorbé, mais jamais éliminé par les organismes vivants.

Lorsque vous faîtes vos courses, vérifiez donc toujours son absence dans les produits achetés en lisant bien l’emballage (prenez particulièrement garde aux nettoyants antibactériens sans eau). Et préférez les articles bio !
developpementdurable.com 12/10/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter