le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
La culture du coton

La culture du coton représente 2,4% de la surface agricole mondiale, mais consomme 24% des pesticides vendus dans le monde.
De nombreux pesticides utilisés sur le coton sont classés parmi les substances dangereuses et sont même prohibées par l’Organisation Mondiale de la santé.
Selon l’OMS, chaque année, 1 million de personnes sont intoxiquées et 22 000 personnes meurent à cause de cette pollution.

Le coton issu d’agriculture biologique représente aujourd'hui environ 1 millième du marché mondial du coton.

Déballons les grandes surfaces
actualite Relais citoyen

Déballons les grandes surfaces

Le principe d'une plate-forme de déballage vise à offrir la possibilité au consommateur d'enlever tout emballage superflu... et de laisser ce déchet à la charge du supermarché une fois le produit acheté.

Une actualité originale de CNIID

Rappelons que pour le Cniid cette initiative ne relève pas de la réduction des déchets, mais vise à responsabiliser les distributeurs face à un déchet bien existant : chaque année en France au moins 4,8 millions de tonnes d’emballages sont mises sur le marché.

« Ai-je le droit de laisser mes emballages au supermarché ? »

Oui, « au nom de la satisfaction-client ». C’est en tout cas la réponse du président de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) face au journaliste de Rue 89 (voir l'article et la vidéo). 
Si une initiative individuelle de déballage ne déplaît donc pas au responsable de cette structure qui représente et défend les intérêts de ses plus de 80 adhérents (en grande partie des enseignes alimentaires), force est de constater que la mise en place obligatoire d’un dispositif pour les déchets d’emballages ne semble guère plaire à la FCD.

Ce type de dispositif pourrait en effet se généraliser suite au Grenelle II dont le vote final interviendra dans quelques semaines à l'Assemblée nationale. Et selon l'article de Rue 89, le président de la FCD « (…) ne désespère pas d'en obtenir l'abandon ». 
 L'obligation de mettre en place des plate-formes de déballage responsabiliserait au moins les distributeurs face à ces quantités de déchets d'emballages, toujours générées par l'immobilisme des producteurs et des distributeurs en matière de réduction des déchets.

CNIID 05/03/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter