le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Sur les labels
blog
Marseille des eco-sapiens
Minergie

Minergie toptop

Description : Label Suisse qui certifie les bâtiments respectueux tant de l'environnement que de la santé de leurs habitants
Notre avis : Des critères exigeants pour certifier des maisons à basse consommation d'énergie.
Pays d'origine : Suisse
Année de création : 1996
Forme juridique : Label officiel
Plus value : Performance énergétique des bâtiments
Produits ou services certifiés : Bâtiments écologiques
Détenteur du cahier des charges : Cantons de Zurich et Berne (Suisse)
Nature du contrôle : Par l'association Minergie (AMI)
Internet : site web
Label Suisse qui certifie les bâtiments respectueux tant de l'environnement que de la santé de leurs habitants

Autres certifications concernant les bâtiments

Présentation du standard

Depuis qu’il a été créé, en 1996, le standard suisse Minergie rencontre un succès grandissant : en Suisse et au Lichtenstein, aujourd’hui, quelque 7527 bâtiments sont certifiés selon Minergie ou les variantes de ses certifications. Cela représente 7,07 Millions m² de surface utile chauffée. Les bâtiments concernés sont classés dans 12 catégories, comme les maisons de particuliers, commerces, restaurants, hôpitaux, installations sportives, piscines couvertes… Ils sont situés en grande majorité en Suisse ou au Lichtenstein, mais quelques rares bâtiments certifiés Minergie font leur apparition en France.

Le label Minergie est actuellement l’un des labels de certification de bâtiments sains et écologiques dont les critères sont parmi les plus stricts en Europe. Il est donc extrêmement difficile d’être certifié Minergie, mais un bâtiment qui en est certifié peut bénéficier d’une grande confiance du public tant au niveau du confort de ses utilisateurs qu’au niveau efficacité énergétique et écologique.

Le standard Minergie concerne les bâtiments neufs et rénovés. Le standard a pour intérêt principal le confort des usagers des bâtiments, en se concentrant tout particulièrement sur l’enveloppe du bâtiment et le renouvellement de l’air. Pour cela, on quantifie la qualité de la construction en mesurant sa consommation d’énergie. Le bâtiment entier est considéré comme un système intégral : l’enveloppe du bâtiment et les installations techniques.

Le standard Minergie comprend deux labels principaux : Minergie et Minergie-P. Le premier est un standard pour les bâtiments, le second indique un effort supplémentaire pour la réduction de la consommation d’énergie, et les critères d’attribution sont donc plus stricts. Le label Minergie-ECO complète les deux labels précédents, en accentuant encore les exigences concernant les matériaux et modes de construction, qui doivent être sains et écologiques. Enfin, le label Minergie-P-ECO est le plus exigeant des labels proposés par Minergie. Les critères des différents labels sont décrits ci-dessous.

Les différents labels

Les labels Minergie prêtent particulièrement attention à trois éléments essentiels :

  • l’enveloppe étanche (pour éviter que l’air froid n’entre dans le bâtiment),

  • l’isolation thermique épaisse (pour éviter que la chaleur ne s’échappe en hiver et n’entre en été),

  • le système d’aération (pour que les avantages de l’étanchéité et de l’isolation thermique ne soient pas annulés par des fenêtres ouvertes qui apportent de l’air frais par exemple).

A ceci s’ajoute la prise en compte éventuelle (pour les labels les plus exigeants) de l’utilisation d’appareils à faible impact environnemental (classe A/A+ par exemple).

Lors d’une demande de certification, il faut justifier du respect de tous les critères. Lorsque la certification est acceptée avant la fin de la construction du bâtiment, un certificat provisoire est délivré (valable pour une durée de trois ans, avec possibilité de prolonger pendant deux ans). Une fois que la construction est achevée, le certificat définitif est remis après dépôt de l’attestation d’achèvement des travaux. La qualité du travail est vérifiée à l’aide de contrôles aléatoires. Le label a une durée de validité de cinq ans renouvelables, mais si une modification sur la maison a une incidence énergétique, le label peut perdre son effet.

Minergie

exemple d'habitat individuel certifié Minergie

exemple d'habitat individuel certifié Minergie

Jusqu’à présent, 7370 bâtiments en Suisse ou au Lichtenstein ont été certifiés selon Minergie. L’objectif du label Minergie est de certifier les maisons à basse consommation d’énergie.

Les exigences principales sont variables en fonction de la catégorie du bâtiment et concernent :

  • l’enveloppe du bâtiment, pour assurer une technique de construction durable,

  • un système d’aération douce pour le renouvellement de l’air,

  • des valeurs limites pour l’indice de dépense d’énergie,

  • des exigences supplémentaires, en fonction de la catégorie du bâtiment, pour l’éclairage et la production de froid et de chaleur industriels,

  • l’investissement supplémentaire par rapport aux objets conventionnels comparables : maximum 10%.

De plus, par rapport à la consommation moyenne admise par la technique actuelle, la consommation énergétique du bâtiment doit être au moins 25% inférieure, et la part d’énergies fossiles au minimum inférieure de 50%.

Les coûts

La demande de labellisation Minergie est payante, et les tarifs varient en fonction de la taille du bâtiment : Pour un bâtiment de moins de 500m² par exemple, les frais sont de 750 Fr (Francs Suisses), soit environ 460€. Mais pour un bâtiment de plus de 5.000 m², les frais montent à 5.000 Fr, soit environ 3.000€. Ces tarifs peuvent évoluer et être revus à la hausse (en raison d’un changement ayant une incidence énergétique négative dans le projet par exemple) ou à la baisse (en raison d’un changement modifiant favorablement la consommation énergétique du projet par exemple).

Les sanctions

Lors de contrôles aléatoires, si la conformité n’est plus appliquée, et suivant la gravité de l’entorse au règlement, des sanctions financières peuvent être prises (et la certification annulée). Pour un bâtiment dont la surface est supérieure à 5.000 m², la sanction peut s’élever à 50.000 Fr, soit près de 31.000€.

Retrouvez tous les détails de Minergie dans le règlement du label minergie

Minergie-ECO

difference entre minergie et minergie-eco

différence entre Minergie et Minergie-ECO

A l’heure actuelle, 5 bâtiments ont été certifiés selon Minergie-ECO. Pour qu’un bâtiment soit certifié Minergie-ECO, il doit auparavant répondre à tous les critères du label Minergie. En plus de cela, certaines exigences supplémentaires devront être remplies. La lumière devra fonctionner avec un éclairage naturel optimisé, les nuisances sonores provenant de l’extérieur devront être faibles, les matières premières utilisées devront être majoritairement des matériaux recyclés et avec de très faibles nuisances pour l’environnement… Les matériaux, le confort des habitants ou utilisateurs, l’écologie du bâtiment… sont des points qui sont plus stricts par rapport au label Minergie.

Les contrôles

Les contrôles sont faits de manière prévue (avec prise de rendez-vous) ou aléatoire. Lors de ces contrôles seront vérifiés les documents relatifs à la construction, mais le bâtiment sera également visité. Une expertise peut être réclamée en cas de doute justifié. Ces contrôles supplémentaires ne seront pas facturés au demandeur.

Pour faire une demande de labellisation Minergie, le demandeur doit faire parvenir à Minergie les documents validant le respect des critères. Mais si lors des contrôles, il est constaté que plus de 10% des réponses aux questions sont erronées, l’office de certification peut refuser de continuer la procédure.

Les coûts

Les coûts de certification ont pour base ceux de Minergie, auxquels on ajoute certains montants, variables et ajustables au cas par cas. Pour un bâtiment dont la surface est comprise entre 2.000 et 5.000 m², on ajoutera 3.000 Fr (soit environ 1.800 €) aux 2.000 Fr (environ 1.200 €) prévus pour la certification Minergie par exemple.

exemple de batiment administratif certifie minergie-eco

exemple de bâtiment administratif certifié Minergie-ECO

Retrouvez tous les détails de Minergie-ECO dans le règlement du label Minergie-Eco

Minergie-P

difference entre minergie et minergie-p

différence entre Minergie et Minergie-P

Depuis l’introduction de la notion de «maison passive» dans le standard Minergie en 2002, 147 bâtiments ont été certifiés selon Minergie-P. Ce label cherche à promouvoir la construction de maisons passives, qui ont pour principe d’offrir tout au long de l’année une température ambiante agréable sans l’application conventionnelle de chauffage, grâce essentiellement à une bonne isolation. Le bâtiment doit être construit de façon cohérente et orienté vers une basse consommation d’énergie. Les exigences principales concernent les points suivants :

  • les besoins spécifiques de puissance thermique,
  • les besoins de chaleur pour le chauffage,
  • l’indice de dépense d’énergie,
  • l’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment,
  • les appareils électroménagers.
exemple d'habitat individuel certifie minergie-p

exemple d'habitat individuel certifié Minergie-P

Minergie-P vise une consommation d’énergie encore plus basse que Minergie et ne peut concerner que les trois catégories (sur les douze de Minergie) de bâtiments suivantes : l’habitat collectif, l’habitat individuel, l’administration.

Pour contrôler l’étanchéité du bâtiment, on effectue le test «Blower-door», c’est-à-dire une mise en dépression du bâtiment pour rendre visibles les fuites du bâtiment.

Retrouvez tous les détails de Minergie-P dans le règlement du label Minergie-P

Minergie-P-ECO

exemple d'habitat collectif certifie minergie-p-eco

exemple d'habitat collectif certifié Minergie-P-ECO

Minergie-P-ECO est un label qui combine les labels Minergie-P et Minergie-ECO, c’est-à-dire la combinaison des différents critères, ce qui fait que Minergie-P-ECO est un label extrêmement difficile à obtenir. 5 bâtiments ont été certifiés selon Minergie-P –ECO.

Pour consulter la liste des bâtiments certifiés Minergie, Minergie-P, Minergie-ECO et Minergie-P-ECO, utilisez la page de recherche sur le site de Minergie.

Sanctions

En cas de violation du règlement, les sanctions suivantes peuvent être prononcées de manière unique ou cumulative :

  • avertissement demandant de corriger les manquements dans un délai de 60 jours,

  • imputation des coûts occasionnés par le contrôle ultérieur,

  • retrait immédiat du droit d’utiliser le label de qualité pour une durée de 6 à 12 mois,

  • retrait définitif du droit d’utiliser le label Minergie.

Autres certifications concernant les bâtiments

Effinergie

Créée en mai 2006, Effinergie est une association française dont l’objectif est de promouvoir en France les constructions à basse consommation d’énergie, autant en neuf qu’en rénovation. Elle s’inspire directement du standard suisse Minergie et du concept allemand de «maison passive» (Passivhaus).

Les critères d’attribution du label Effinergie sont basés sur ceux de Minergie, sont un peu moins stricts mais prennent en compte plus d’éléments pour la limite demandée au niveau de la consommation :

MinergieEffinergie
Consommation énergétique demandée<42kWh/m².an<50 kWh/m².an
Consommations prises en compteChauffage, eau chaude sanitaireChauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, ventilation, auxiliaires

Les régions fondatrices sont essentiellement situées à l’est et au sud-est, et les autres régions commencent à s’intéresser également au système (sud-est, sud-ouest, puis nord et nord-est…).

HQE

L’association HQE, créée en 1996, est composée d’organismes publics ou collectifs (associations, syndicats) représentants les différents acteurs du bâtiment : maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, fabricants de produits de construction, experts… Elle délivre également des certifications comme «NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE» ou «NF MI – Démarche HQE» (MI = Maison Individuelle) pour les bâtiments confortables, sains et plus respectueux de l’environnement que les autres bâtiments de la même génération.

Le concept RT 2005

RT 2005 est la Règlementation Thermique datant de 2005, après la RT 2000 et en attendant la RT 2010… Il s’agit d’une exigence règlementaire française réactualisée tous les 5 ans par les pouvoirs publics et qui fixe une limite de consommation énergétique de référence (appelée Cepréf) à ne pas dépasser. Les critères varient en fonction de la zone climatique où se situe le projet et prennent en compte les températures extérieures et l’ensoleillement.

LEED

(en anglais)

Lancée en 1998, la norme de certification LEED a été créée par le U.S. Green Building Council, concerne toutes sortes de bâtiments (édifices résidentiels, écoles, gratte-ciels…) et est actuellement le système d’évaluation environnementale des bâtiments le plus utilisé au monde. Les critères pris en comptent concernent particulièrement les points suivants : aménagement écologique du site, gestion efficace de l’eau, énergie et atmosphère, matériaux et ressources, qualité des environnements intérieurs, innovation et processus de design. Le bâtiment certifié peut atteindre quatre niveaux : certifié, argent, or, platine.

0 évaluation
Voir les commentaires


Label suivant : Human Cosmetics Standard
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité