le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Sur les labels
Marseille des eco-sapiens
Öko-Test

Öko-Test bien

Description : Atteste que le produit a été évalué par le magazine allemand de consommateurs Öko-Test.
Notre avis : Des critères rigoureux permettant d'évaluer les dangers pour l'environnement ou pour la santé.
Pays d'origine : Allemagne
Année de création : 1985
Forme juridique : Mention du magazine Öko-Test
Plus value : Absence de toxicité et respect de l'environnement
Produits ou services certifiés : presque tous les genres de produits
Détenteur du cahier des charges : Magazine Öko-Test
Nature du contrôle : Tests commandités par le magazine
Internet : site web
Atteste que le produit a été évalué par le magazine allemand de consommateurs Öko-Test.

Le magazine

Histoire

Öko-Test Magazin est un magazine de comparaison de produits à destination des consommateurs, pour les orienter dans leurs choix d’achat. Ce magazine fait des tests sur les produits et les note : bien, très bien... Le premier numéro du magazine Öko-Test a été publié en avril 1985, et concernait les filtres à eau, les vins et le lavage des pommes. Depuis, plus de 3 000 tests ont été menés par ce magazine sur plus de 100 000 produits et services. Au cours des années, le magazine a dénoncé des produits ou services dangereux pour la santé ou l’environnement, comme par exemple les sprays (contenant des gaz nuisibles pour l’environnement) ou les lampes à U.V. (dont les rayons augmentent les risques de cancer de la peau), mais il a également permis de faire connaitre la mode écologique (deux notions qui ne faisaient souvent pas bon ménage pour la majorité du grand public).

Bien entendu, ces tests pouvant heurter la notoriété de certaines marques ou entreprises, le magazine Öko-Test a fait l’objet de nombreux procès. Mais sur plus d’une centaine de procès à son encontre, il n’en a perdu qu’un seul, en 1988, donc tout au début.

Aujourd’hui

Actuellement, un allemand de plus de 14 ans sur trois connait le magazine Öko-Test, et un sur dix le lit. Le magazine mensuel propose entre 10 et 12 tests réalisés sur plus de 200 produits à chaque numéro. Les 65 employés participent à la rédaction du magazine et aux tests, qui concernent en priorité les effets sur la santé et les conséquences sur l’environnement. En 2006, plus de 180 000 exemplaires du magazine étaient vendus chaque mois et lus par plus de 2 millions de personnes.

Le label Öko-Test

Fort de son succès grandissant auprès des consommateurs, le magazine Öko-Test a mis en place un système de labellisation pour les produits les mieux notés lors de ses tests.

Quand un produit a été testé par le magazine et que l’entreprise à l’origine du produit souhaite y faire apparaitre le label «Öko-Test» avec le résultat du test (sehr gut = très bien, gut = bien), elle doit prendre connaissance du contrat de label (Gestattungsvertrag) (en allemand) et faire la demande sur internet (en allemand). L’autorisation coûte 300€, et une utilisation abusive du logo entraine le paiement d’une amende de 5001€ à l’ordre d’Öko-Test. Cette autorisation de faire apparaitre le logo est valable jusqu’à ce qu’un nouveau test viennent changer le résultat, ou que le produit change.

On retrouve beaucoup de produits, souvent d’origine allemande, vendus à l’étranger (par exemple en France) et qui portent le label Öko-Test. Ceci est dû à la grande activité de l’Allemagne dans le domaine écologique et au grand nombre de produits écologiques labellisés et exportés. C’est la raison pour laquelle bon nombre de produits écologiques (exemple : la colle) disponibles en France présentent des certifications allemandes, comme par exemple Öko-Test.

La concurrence avec Stiftung Warentest

Öko-Test se trouve en concurrence directe avec Stiftung Warentest. Ainsi, leurs tests se contredisent parfois. Une huile d’olive biologique dont le résultat était très bien chez Öko-Test avait été perçue comme insuffisante chez Stiftung Warentest. En effet, Stiftung Warentest y avait détecté la présence d’un plastifiant et une réaction anormale lors du chauffage de l’huile, et même le goût n’était pas satisfaisant.

De la même manière, en mars 2007, des spaghettis avaient été qualifiés de suffisants par Stiftung Warentest, tandis que Öko-Test les considérait comme très bonnes. Ici, Stiftung Warentest mettait en cause le goût farineux des spaghettis, et avait détecté, malgré la présence sur le paquet d’un encadré «fabriqué sans œufs», des traces d’un allergène présent dans le blanc d’œuf, ce qui n’apparaissait pas dans les ingrédients.

A l’inverse, Öko-Test a régulièrement critiqué des tests de Stiftung Warentest car ce dernier ne prenait pas suffisamment en compte les rapports à l’environnement, à la santé et le comportement social des entreprises. Ainsi, depuis 2004, Stiftung Warentest examine non seulement la qualité du produit, mais également les conditions éthiques et sociales de production. Ceci concerne certains produits, comme les ballons de football, les vestes de travail ou encore le saumon.

0 évaluation
Voir les commentaires

Gammes labellisées Öko-Test
Marques labellisées Öko-Test

Label suivant : Human Cosmetics Standard
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique