le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Sur les labels
Marseille des eco-sapiens
Öko-Tex

Öko-Tex toptop

Description : Le premier label visant à garantir des textiles exempts de produits toxiques pour le corps et pour l'environnement.
Notre avis : Pour des textiles sans poison. Un label fiable mais qui peut aussi certifier des matières synthétiques et donc polluantes en amont.
Pays d'origine : Allemagne
Année de création : 1992
Forme juridique : Certificat délivré par une association
Plus value : Absence de toxicité liée aux teintures
Produits ou services certifiés : vêtements, tissus, draps, linge de maison...
Détenteur du cahier des charges : Öko-Tex
Nature du contrôle : Auditeurs de l'association Öko-Tex
Internet : site web
Le premier label visant à garantir des textiles exempts de produits toxiques pour le corps et pour l'environnement

Öko-Tex (Confiance Textile en français) est le premier certificat visant à garantir les qualités humano-écologiques des textiles : exempt de produits toxiques pour le corps et pour l'environnement.

La création de l’Öko-Tex

Jusqu'à ce que l'Öko-Tex Standard 100 soit introduit au début des années 1990, il n'y avait ni label produit fiable pour le consommateur pour juger de la qualité humano-écologique des textiles, ni critère de sécurité homogène pour les entreprises de l'industrie du textile et de l'habillement permettant une évaluation des éventuelles matières nocives contenues dans les produits textiles. "Du poison dans les textiles" et d'autres titres négatifs étaient alors fréquents et l'ensemble des produits chimiques utilisés dans la fabrication de textiles était considéré comme dangereux pour la santé.

C'est pourquoi l'Institut autrichien de recherche textile (ÖTI) et l'institut allemand de recherche Hohenstein ont élaboré collectivement l'Öko-Tex Standard 100 sur la base des normes de contrôles déjà existantes à l'époque.

Aujourd'hui on exige des textiles qu'ils aient des couleurs à la mode, qu'ils soient faciles à entretenir, durables et très fonctionnels. Ces exigences sont dans certains cas indispensables (par exemple pour les vêtements professionnels), mais ce que nous attendons des textiles modernes ne va pas sans l'utilisation de certaines substances chimiques.

A l’aide d'une révision annuelle et d'éventuelles extensions des critères de contrôle et des valeurs seuils, les instituts membres Öko-Tex continuent à développer et à optimiser collectivement l'Öko-Tex Standard 100 depuis son introduction en 1992. Les dernières connaissances scientifiques et dispositions légales sont débattues lors des réunions techniques de tous les instituts de contrôle qui ont lieu régulièrement, pour être ensuite transposées en critères de contrôle, valeurs seuils et procédures de test. Les nouveaux critères de contrôle sont publiés au 1er janvier de chaque année.

Les objectifs de l’Öko-Tex sont les suivants :

  • la fabrication de produits textiles de tout type sans risque pour l’écologie humaine,
  • les approvisionnements facilités et accélérés pour les fabricants et les commerçants qui veulent offrir à leurs clients des produits textiles irréprochables au niveau de la santé,
  • l’étiquetage produit fiable pour les consommateurs soucieux d’acheter des textiles sans risque pour la santé…

Öko-Tex Standard 100

Cette certification s’applique aux articles textiles dont le producteur souhaite la reconnaissance comme répondant à des critères de non-toxicité.

Le fabricant peut apposer le label Öko-Tex sur les produits ou groupes d'articles ayant fait l'objet de contrôles concluants et en faire la publicité sous toute autre forme s'il a été prouvé dans le cadre de tests en laboratoire que la totalité de leurs composantes, accessoires compris, remplissent les critères de contrôle requis. Un certificat pour un produit est établi pour une durée d’un an et peut-être renouvelable plusieurs fois.

Le système Öko-Tex Standard 100 prévoit :

  • des critères de contrôle identiques partout dans le monde et scientifiquement fondés,
  • la révision et l’actualisation annuelles des valeurs-seuil et des critères établis,
  • le contrôle et la certification des produits textiles par des instituts de contrôle indépendants ayant l’expertise requise,
  • le contrôle des produits bruts, semi-finis et finis à tous les niveaux de la transformation (c’est le «principe des modules»),
  • la conformité de la production grâce à la gestion qualité dans les entreprises,
  • la surveillance accrue des produits grâce aux vérifications de contrôle régulières dans le commerce et aux visites des entreprises par des auditeurs indépendants de l’Association Öko-Tex.

La procédure de certification

Le demandeur de certification est à l’origine de la procédure. Il fait la demande auprès de l’un des instituts de contrôle Öko-Tex habilités et lui fait parvenir le formulaire de demande et les échantillons représentatifs nécessaires. Ensuite commence l’évaluation des articles, qui peut aboutir à l’établissement d’un certificat pour les articles pour une durée d’un an. Pour plus de détails sur le processus de certification, consulter le graphique correspondant sur le site de l’Öko-Tex.

Les contrôles et la classification

Les contrôles sur les matières nocives englobent les substances réglementées et interdites par la loi, les produits chimiques connus pour être préoccupants pour la santé ainsi que des paramètres introduits à titre de précaution en matière de santé. Le produit textile à tester est affecté à l'une des quatre classes de produits Öko-Tex en fonction de son utilisation finale.

La classification est faite de la manière suivante : Classe I (tout ce qui concerne le bébé, comme les barboteuses, les sous-vêtements…), Classe II (ce qui est en contact avec la peau, comme les chemises, sous-vêtements…), Classe III (ce qui n’est pas en contact avec la peau, comme les vestes, les manteaux…), Classe IV (ameublement, décors, comme les nappes, les rideaux…). Plus le contact avec la peau est intense, plus les critères à remplir en termes d'écologie humaine sont stricts. Consulter le tableau des valeurs seuil pour plus de détails concernant les limites précises des composants pour chaque classe.

Les tests effectués

Les tests Öko-Tex sont réalisés en laboratoires et tentent de reproduire des conditions d’utilisation quasi-réelles des produits. Ce n'est pas la quantité totale des substances pouvant se trouver dans le textile qui représente un danger pour le consommateur mais uniquement les matières et substances qui peuvent réellement pénétrer dans le corps lors de l'utilisation du textile. La méthodologie Öko-Tex repose donc notamment sur des tests de simulation qui prennent en compte les différentes voies d'absorption des produits chimiques dans le corps :

  • Absorption cutanée : Au moyen d'une transpiration déclenchée artificiellement, on vérifie quelle quantité de substance existante se détache du textile s'il y a transpiration.
  • Ingestion : L'ingestion de produits chimiques nocifs joue surtout un rôle important dans le cas d'articles pour bébés. Elle est reconstituée à l'aide de tests utilisant de la salive artificielle.
  • Inhalation de substances nocives : La possibilité d'inhaler d'éventuelles substances nocives présentes dans l'air fait partie des tests Öko-Tex couverts par les laboratoires à l'aide de l'olfactométrie et de l'analyse des émissions.
Pour connaitre le détail des tests effectués par Öko-Tex, visiter le document PDF correspondant

Öko-Tex en chiffres

Aujourd’hui, plus de 7.000 fabricants du textile et de l’habillement répartis sur plus de 80 pays ont mis en place le système Öko-Tex. Plus de 53.000 certificats pour des millions de produits différents ont été établis à ce jour. On compte actuellement 14 instituts de contrôle habilités en Europe et au Japon, avec 25 représentations dans toutes les régions à dominante textile. Pour rechercher des produits ou des marques certifiés Öko-Tex, utiliser la page prévue à cet effet sur le site de l’Öko-Tex.

Presque deux tiers de tous les certificats Öko-Tex concernent les pays du marché européen, environ un tiers des entreprises certifiées sont originaires d'Asie. Le reste est partagé entre le continent américain, l'Afrique et l'Australie. L'Allemagne est le pays qui possède le plus de certifications, suivi de la Chine et de l'Italie. Tandis que le nombre de certifications en Allemagne s'est stabilisé depuis quelques années (env. 1500 certificats), la participation au système Öko-Tex continue globalement à augmenter. Actuellement, les nouveaux marchés intéressants sont surtout le Japon et les USA. Plus de statistiques sur le site d’Öko-Tex.

Marquage des marchandises

Le marquage des produits certifiés Öko-Tex peut se faire de diverses manières :

  • avec une étiquette
  • sur les emballages (par ex. impression du film)
  • imprimé sur les cartons intérieurs (par ex. pour le linge de toilette et de literie)
  • avec un autocollant
  • cousu ou imprimé sur les étiquettes (par ex. de pantalons, vestes, serviettes de toilette) etc.

Les limites du marquage Öko-Tex :

Les textiles font aujourd'hui partie intégrante de nombreux autres produits et sont par exemple utilisés dans l'industrie automobile et l'ameublement ou encore dans les secteurs de la chaussure et du cuir. La certification Öko-Tex Standard 100 ne s’appliquant qu’aux seuls produits textiles, le catalogue de critères Öko-Tex ne peut pas prendre en compte et vérifier le produit fini dans son ensemble.

Exemples de composantes prises individuellement qui peuvent être certifiées Öko-Tex :

  • revêtements et matières de rembourrage d'ensembles canapés et fauteuils
  • doublures de chaussures
  • ceintures de sécurité pour voitures
  • renforts de cartables et de sacs à dos
  • dessus de poussettes et landaus
  • coussins de chaises longues et de meubles de jardin

Il est donc possible d’acheter un canapé sur lequel on ne voit pas de label Öko-Tex mais dont le revêtement des coussins peut être certifié Öko-Tex Standard 100. En revanche, si un article propose le label Öko-Tex de manière visible, il peut être considéré comme entrant intégralement dans les critères d’attribution du label.

Öko-Tex Standard 1000

Cette certification concerne les sites de production des entreprises de textile qui souhaitent que l’on reconnaisse les efforts qu’ils font au niveau de leurs sites pour le respect de la nature.

L'Öko-Tex Standard 1000 complète l'Öko-Tex Standard 100 par un système de contrôle, d'audit et de certification pour les sites de production respectueux de l'environnement tout au long de la chaîne textile. Pour obtenir la certification selon l'Öko-Tex Standard 1000, les entreprises doivent apporter la preuve qu’au moins 30% de la production sont déjà certifiés selon l'Öko-Tex Standard 100 et remplir certains critères concernant leur processus de fabrication respectueux de l'environnement.

Font notamment partie des critères requis :

  • l’exclusion d’adjuvants et de colorants nuisibles pour l’environnement,
  • le traitement des eaux usées et de l’air d’évacuation,
  • la maîtrise de la consommation d’énergie,
  • les mesures pour éviter le bruit et la poussière,
  • les mesures définies en termes de sécurité sur le lieu de travail,
  • l’interdiction de faire travailler les enfants,
  • l’introduction d’éléments fondamentaux d’un système de gestion de l’environnement.

L’entreprise est contrôlée par un auditeur indépendant de l’un des instituts membres de l’association Internationale de Contrôle Öko-Tex pour des textiles respectueux de l’environnement. Le certificat est valable pour une durée de trois ans et peut être renouvelé.

Ainsi, la mousse de spécialité Basotect® de BASF, est bien certifiée Öko-tex 100 mais pas öko-tex 1000. En résumé, cette mousse synthétique est non toxique... mais pas forcément écologique !

Öko-Tex 100plus

Les entreprises dont les fabrications sont certifiées selon l’Öko-Tex Standard 100 et dont l’ensemble des sites de production impliqués dans ces fabrications répond aux conditions requises par l’Öko-Tex Standard 1000 peuvent obtenir la distinction Öko-Tex 100plus. Cela prouvera non seulement l'optimisation humano-écologique de leurs produits mais aussi leurs efforts dans le domaine de l'écologie de production.

Plus de renseignements sur Öko-Tex Standard 1000 et Öko-Tex 100plus sur http://www.oeko-tex1000.com

Le retrait du certificat

Si, dans le cadre des vérifications de contrôle, visites d'entreprises et observations sur le marché effectuées par les instituts membres Öko-Tex habilités, des irrégularités sont constatées sur les produits certifiés, le certificat peut être retiré, notamment dans les cas suivants :

  • Les indications faites par le fabricant sur la qualité de la marchandise ayant fait l'objet d'un contrôle aléatoire ne correspondent pas à l'échantillon de contrôle.
  • Le fabricant n'a pas signalé à l'institut de contrôle compétent de l'Association Internationale Öko-Tex une modification apportée aux composantes techniques de ses marchandises certifiées ou bien ne l'a pas fait dans les temps.
  • Le marquage du produit textile certifié ne correspond pas aux exigences de la norme. Les falsifications et les usages abusifs du sigle constituent une infraction et feront l'objet de poursuites civiles et pénales par l'Association Öko-Tex.
Correct
1 évaluation
Voir les commentaires

Gammes labellisées Öko-Tex
Marques labellisées Öko-Tex

Label suivant : Human Cosmetics Standard
Correct
1 évaluation
Commentaires
Correct lili23 12/11/16
exempt de produits toxiques

Bonjour,

sur le site oeko ont trouve qu'il y a notaemment des "Polymère acceptées sans évaluation" Etes vous bien sur que ces polymères comportent aucun risque pour affirmer que ce label garantie des produits exempt de produits toxiques?

Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique