le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Dans ma tablette de chocolat
Le planteur empoche 4 % à 6 % du prix d'une tablette de chocolat.
Le chocolat : du cacao au cac40

Le chocolat : du cacao au cac40

La France est le 4ème consommateur de chocolat au monde. Déforestation, travail des enfants, examinons le revers de cette médaille... en chocolat.
  1. Le chocolat en chiffres
  2. L'impact environnemental du cacao
    • La déforestation
    • Les pesticides
  3. L'impact social du cacao
    • Paysans et multinationales
    • Le travail et le trafic des enfants
  4. Ce que l'on peut faire

Le chocolat en chiffres

Le cacaoyer (Theobroma cacao, littéralement "la nourriture des dieux") est originaire d'Amérique. Ce n'est qu'à partir du XIXème siècle qu'il fut introduit en Afrique. 150 ans plus tard, le continent africain représente 75% de la production mondiale ! Le Brésil, premier pays producteur d'Amérique, compte pour 5%, devancé largement par l'Indonésie.

En résumé, il y a fort à parier que vos chocolats de Pâques proviennent de cacao ivoirien. Les Etats-Unis, l'Angleterre, la France et l'Allemagne mangent à eux seuls la moitié du chocolat produit chaque année.

Mais entre cette production du Sud et cette consommation au Nord, il y a la transformation et la distribution. Là encore, les acteurs sont très concentrés : six multinationales contrôlent 80% de la distribution (notamment Nestlé, Mars, Ferrero).

L'impact environnemental du cacao

La déforestation

chocolat de la coopérative la siembra

En Indonésie, c'est 170 000 hectares de forêt qui est lentement grignotée.
Les cacaoyers couvrent près de 13% de la surface de la forêt originelle de Côte d'Ivoire. 8 à 10 millions d’hectares de la forêt équatoriale africaine ont ainsi été détruits alors que le cacaoyer peut tout à fait cohabiter avec la forêt.

Le chocolat de la coopérative La Siembra (disponible chez Oxfam) est ainsi un bon exemple de culture d'agriculture sous couvert forestier (mélanger une culture avec des arbres qui procurent de l’ombre).

Les pesticides

Le lindane est le principal pesticide utilisé sur les plantations de cacaoyers. Proche du DDT, il laisse bien entendu des traces dans les sols mais c'est surtout la main d'oeuvre qui est en danger. On estime que 150 000 enfants dispersent ainsi sans protection le lindane dans les fermes de cacao en Afrique de l'Ouest.

Heureusement, le phénomène est relativement isolé car les fermes "intensives" sont minoritaires. Car 90 % des plantations sont des fermes familiales, d’une superficie de 5 à 10 hectares, trop pauvres pour se procurer les produits chimiques. (Terra economica)

L'impact social du cacao

Paysans et multinationales

paysans de la siembra

Si cet éclatement des producteurs est ainsi une chance pour l'environnement (moindre recours aux pesticides, moins de monoculture), c'est aussi une faiblesse qui fait que sur l'achat d'une tablette de chocolat... seulement 6% revient au paysan.

En effet, tandis que les exportations des pays producteurs de cacao se chiffrent à 2 milliards de dollars par an, les ventes réalisées par les confiseurs atteignent 60 milliards...

Les multinationales importatrices sont en position dominante car elles sont les seules capables de stocker une quantité conséquente de cacao. Ce gigantesque stock, accumulé dans les années où le cours était plus bas, leur permet aujourd'hui de fixer leur prix d'achat. En effet, le producteur isolé, peut difficilement attendre trop longtemps avant de vendre sa production (remboursement de traite, famille à nourrir, difficulté de stockage etc.)

Voilà comment on peut rendre un commerce inéquitable : quelques multinationales contrôlent la transformation, la distribution et ils mettent en concurrence tous les petits producteurs de la planète pour obtenir des prix toujours plus bas, sans lien avec le cout de production de ces matières premières.

Le travail et le trafic des enfants

Des problèmes évoqués par la culture du cacao aujourd'hui, le plus important est le trafic des enfants. Youssouf Oomar, Représentant de l'UNICEF en Côte d'Ivoire, parle ainsi de ces 300 000 enfants qui travaillent dans les exploitations de cacao en Afrique de l'Ouest.

«Il faut savoir que ces enfants sont privés d'éducation, de leur enfance. Et ils sont amenés dans des pays pour y faire des travaux qui mettent leur santé en danger. Les filles deviennent domestiques, les garçons travaillent dans les champs mais leur travail n'est pas rétribué à sa juste valeur. Ils sont exploités.»

Dans les cas moins dramatiques, les enfants aident tout simplement leurs parents qui ne peuvent payer des journaliers pour faire le travail de récolte.

Que peut-on faire ?

D'abord vous pouvez acheter du chocolat équitable et du chocolat bio (les labels vous aident à repérer ces distinctions).
Les producteurs reçoivent une prime supplémentaire de 200 dollars/tonne pour le cacao certifié biologique.
En achetant du chocolat équitable, vous ne contribuez pas à la traite des enfants.
Un planteur gagnera en moyenne trois fois plus dans une filière équitable. Par rapport à du chocolat "classique", le prix de votre tablette sera le même car souvent, les intermédiaires sont moins nombreux et vous payez un peu moins la marque !

Vous pouvez également privilégier l'artisan-chocolatier qui de plus vous dispensera des suremballages propres aux grandes marques du chocolat.

En savoir plus

Une infographie sur le cacao par Eclairage Public

 infographie cacao
eco-sapiens 02/11/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter