le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Tags
Marseille des eco-sapiens
allo ? gêne !
Une lampe halogène allumée pendant 3 heures consomme autant que 23 ampoules basse-consommation en une année.
Acheter des ampoules basse consommation
La lingerie éthique se met à nu
Dossier Mode et deco

La lingerie éthique se met à nu

A y regarder de près, nos dessous ne sont pas toujours chics, ni pour l'environnement ni pour ceux qui les fabriquent.

En s’invitant jusque dans nos dessous, de nouveaux créateurs de mode souhaitent faire rimer conditions sociales et innovation environnementale en produisant, dans le respect du commerce équitable, des articles en matières écologiques.

Les matières : l’arrivée des bio-textiles

Les fibres textiles utilisées traditionnellement pour la fabrication de la lingerie sont d'origine végétale (coton), animale (soie) ou chimique (viscose).Répondant à des objectifs de rendement maximal, la culture et le traitement conventionnel de ces fibres sont fortement consommateur de produits chimiques et d’eau. Ainsi la culture du coton nécessite à elle seule 24% des pesticides vendus dans le monde. L’ennoblissement actuel des textiles recourt à l’utilisation de produits chimiques pour la teinture (métaux lourds), l’apprêt ou la finition. L’irrigation artificielle du coton ou la production des fibres synthétique pèsent par ailleurs fortement sur les ressources d’eau potable.

A côté du coton biologique et de la soie naturelle, de nouvelles matières sont adoptées qui de par leurs caractéristiques (souplesse, résistance, qualités thermiques et bactériennes) sont idéales pour la lingerie. On assiste également au retour de fibres traditionnelles délaissées avec l’arrivée des textiles synthétiques.

La fibre de bois

La matière première est issue des déchets d'élagage de forêts gérées durablement. Le bois est alors broyé puis macéré avec des enzymes. La pâte ainsi obtenue est filtrée par des tamis. Les fibres subissent ensuite une torsion avant d'être filées de façon traditionnelle pour obtenir des bobines de fil prêtes à l'emploi. Une fois tissé, on obtient un tissu extrêmement doux, soyeux, brillant et sain au contact.

Le bambou

Cette plante qui ne nécessite pas de pesticide pour sa culture, constitue une excellente fibre pour le tissu. La fibre de bambou écologique , faite de cellulose, est produite par vapeur et ébullition. Le tissu en fibre de bambou naturel, est extrait directement des tiges du bambou. La fibre ne contient pas d'additif chimique puisqu'elle n'a subi aucun traitement. La fibre de bambou a des caractéristiques naturelles uniques: antibactérienne, déodorante, souple et élastique; elle est très appréciée pour les vêtements, car elle est douce et agréable au contact de la peau.

ATTENTION : le bambou n’a d’intérêt que conservé dans sa structure d’origine de fibre. Il ne faut pas le confondre avec la viscose de bambou, 100 % artificielle ! Il est donc important de demander l'origine du tissu en bambou avant d'acheter des vêtements en bambou.

Le chanvre et le lin

Ils ont, depuis de millénaires, fourni à l’homme, la principale fibre du vêtement quotidien. Ces plantes poussent facilement, sans beaucoup d’eau, ni beaucoup de soins, sur des terres relativement pauvres, par des climats tempérés ou méditerranéens.

Le lin

C'est une fibre naturelle dont la culture préserve l'environnement. Elle est résistante, thermorégulatrice, antibactérienne et de fait une matière idéale pour le contact direct avec la peau.

Le chanvre

La plante cultivée est le cannabis sativa, qui n’a pas les propriétés psychotropes du cannabis indica. C’est une plante robuste dont la culture ne nécessite aucun pesticide et se défend lui-même de ses agresseurs. Il n’est donc pas nécessairement certifié bio. La fibre s’obtient pas rouissage à même les champs. Le textile obtenu est sain, agréable à porter et offre des propriétés anti-microbiennes et anti-mycoses. Très utilisée en Europe autrefois, le travail du chanvre en Europe s’est arrêté pendant plusieurs décennies. Lorsque sa mise en oeuvre pour la filière bio, a redémarré en Europe au début des années 90, la demande n’était pas assez forte pour résister à la délocalisation vers la Chine.

Les conditions de fabrication

Le secteur de la lingerie a, comme l’ensemble du secteur de la mode, subi de plein fouet les délocalisations vers des pays à faible coût de main d’oeuvre et de conditions sociales bradées.

Les fabricants de lingerie éthique, s’ils utilisent des matières premières importées, cherchent pour certain à relocaliser la production en France et en Europe ou à s’engager dans de véritables démarches de commerce équitable.

eco-SAPIENS 08/03/08
Facebook Twitter
Correct
1 évaluation
Voir les commentaires
Correct
1 évaluation
Commentaires
Correct Charlycrotte 02/09/15
rectification

Bonjour,

il faudrait rectifier, le/la viscose n'est pas tout le temps syntétique, si le consommateur demande, il se peut que le vendeur réponde 'cellulose vegétale'.

Merci

Chloé 

Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter