le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Le boeuf à l'eau
Il faut 16000 litres d’eau pour produire 1 kilo de bœuf.
Economie solidaire : le réseau SOL

Economie solidaire : le réseau SOL

Une monnaie solidaire d'utilité sociale et écologique, en circulation dans 9 régions françaises en 2010.

Le SOL est une monnaie solidaire mise en circulation début 2007 dans 5 régions françaises : Bretagne, Nord Pas de Calais, Alsace, Ile de France et Rhône Alpes. Après 4 ans d'expérimention, le SOL poursuit son développement dans 4 régions supplémentaires : Aquitane, Franche-Comté, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes.

la carte sol

Le SOL est valable dans un réseau de banques (Crédit Coopératif), de mutuelles, d’entreprises (Biocoop, Artisans du monde, etc.) et d’associations reconnues d’utilité écologique et sociale. Comme l’adhésion des divers organismes au projet SOL est un acte volontaire soumis à évaluation selon des critères précis, il est nécessaire de se renseigner au cas par cas, ou en consultant le catalogue des partenaires affiliés sur le site du réseau SOL.

Ce projet est soutenu par le Fond Social Européen, dans le cadre du programme Equal, qui vise à «combattre les discriminations et réduire les inégalités pour une meilleure cohésion sociale».

Quelques précisions au sujet de ce système d’échange complémentaire aux débuts prometteurs...

Une réflexion sur la monnaie et les valeurs

La création du SOL est issue d’une réflexion sur le statut de la monnaie dans nos sociétés modernes. Elle est également le fruit d’une volonté de valoriser les activités génératrices de valeur ajoutée écologique et sociale.

Une monnaie fondante

une carte à puce solidaire

La visée du SOL est de remédier à certains des effets pervers de la monnaie. Le plus important de ceux-ci est probablement, comme le notait déjà Marx, sa progressive fétichisation, - la monnaie est considérée comme une fin et non plus comme un moyen, comme une richesse qu’il est souhaitable acquérir pour elle-même et non plus comme le moyen d’acquérir des biens et des services.

L’objectif du SOL est de contribuer à sortir les biens et services de leur statut de support pour l’échange monétaire et financier et de replacer la monnaie en position de moyen pour l’échange de biens et de services. C’est pourquoi le SOL est une monnaie fondante, c’est à dire qu’elle est réaffectée collectivement dans des activités d’utilité écologique et sociale dès lors qu’elle n’est pas utilisée.

La valeur ajoutée écologique et sociale

Par ailleurs, la création du SOL répond au désir de fonder une monnaie qui soit à l’image des nouveaux modèles de développement sociétal : durables, responsables et plaçant le respect de la nature et de l’humain au centre de leurs indicateurs de richesse. Elle ne prétend pas se substituer à l’économie marchande, mais cherche avant tout à développer des échanges qui ont du sens, et à faire entrer ses usagers dans une communauté de valeurs qui se situe à côté des circuits marchands principaux.

Avec ses trois variantes, le SOL coopération, le SOL engagement et le SOL affecté, la nouvelle monnaie solidaire remplit parfaitement ce rôle.

Les milles facettes du SOL

Une monnaie électronique avec carte à puce

Contrairement à l’Euro et à ses homonymes antiques ou péruviens, le SOL est une monnaie strictement électronique. En clair, pas d’émission de billets ou de pièces métalliques, mais seulement un compte géré par informatique accompagné d’une jolie carte à puce toute jaune, disponible chez la plupart des partenaires du réseau SOL.

Les Trois variantes du SOL

SOL coopération

Les SOL coopération s’obtiennent lors d’achats dans les boutiques, entreprises et associations du réseau. Ils sont crédités directement sur le compte du détenteur de la carte à puce présentée lors de la transaction, et sont réutilisables au sein du même réseau.

Cette variante du SOL encourage la consommation de produits éthiques en récompensant leur acquisition sur un mode proche de celui de la carte de fidélité (à cette différence près que la fidélisation prend sens au sein d’un réseau beaucoup plus vaste et diversifié). Par exemple, les SOL coopérations obtenus en achetant du chocolat à la Bio-coop sont réutilisables pour compléter le paiement de vêtements chez Artisans du monde, etc.

SOL engagement

Les SOL engagement sont avant tout un moyen d’échange de temps, de savoirs et de compétences entre personnes, sur le modèle des SEL. Le but est de créer des mécanismes de coopération basé sur les richesses de chacun et de rendre visibles les comportements solidaires en les structurant et les encourageant.

SOL affecté

Le SOL affecté, quant à lui, correspond plus à un outil d’action sociale. Affectés par l’intermédiaire des centres sociaux, ces SOL permettent à leurs bénéficiaires d’avoir accès à une alimentation de qualité, sans subir le stigmate lié à l’usage des tickets de cantine à tarif préférentiel.

Liens sur le SOL et son réseau

eco-sapiens 18/01/08
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter