Blog des eco-SAPIENS
Ethique = Cohérence

La levée de fonds eco-SAPIENS

C’est l’année des coopératives.

C’est le mois de l’économie sociale et solidaire.

C’est la semaine de la finance solidaire.

Et c’est maintenant le jour pour concrétiser tous ces hasards du calendrier.

En effet, le 1er Décembre 2007, la société coopérative eco-SAPIENS faisait le pari qu’il fallait une structure cohérente, indépendante et transparente pour promouvoir efficacement l’éco-consommation.

Au départ un constat : les logiques environnementales sociales n’étaient pas aussi convergentes qu’elles le sont aujourd’hui. Il y a 5 ans, des querelles existaient à propos par exemple du commerce équitable qui fait venir en avion des produits exotiques. Ou encore à propos des produits bio qui seraient réservés aux plus riches… la bio ne se préoccuperait guère du sort des plus pauvres.

Il y a 5 ans, une odeur d’optimisme flottait. Si vous saviez la quantité d’initiatives « eco-« , « green-« , « bio-« , « durable » que nous avons découvertes, suivies, accompagnées… parfois oubliées, et parfois enterrées… Après les espoirs du Grenelle est tombée la désillusion de la crise financière. Et voilà qu’on tergiverse encore sur les pesticides, les OGM, le nucléaire, le gaz de schiste, l’aéroport. Voilà que le commerce équitable a laissé la place au « made in France ».

Bizarre : voilà aussi que l’on créé un ministère délégué chargé de l’économie sociale et solidaire ET de la consommation. Au-delà du fait que l’ESS est considérée par l’Etat, il y a une exégèse à mener sur l’union de ces deux thématiques a priori fort différentes. Accoler économie sociale et solidaire avec la consommation… quelle drôle d’idée ? Quel est le rapport ?

En fait, à eco-SAPIENS, nous ne sommes guère choqués puisque nous baignons justement dans ces deux univers… depuis 2006.

Pour nous, la consommation est un moyen (parmi d’autres; le vote et l’épargne en sont deux autres) pour changer nos modes de vie. Et pour nous, l’économie sociale et solidaire n’est que l’outil logique pour porter haut et fort ce que devrait être une consommation plus juste et plus durable. De même, qu’on ne peut promouvoir la paix par des méthodes violentes, il nous semble cocasse d’inciter à consommer moins et mieux avec des méthodes et des paradigmes qui ont mené la planète au bord du naufrage : exploitation, gaspillage, pollution, opacité, ploutocratie…

En même temps, soyons lucide. Le statut coopératif SCOP que nous avons choisi n’est pas un certificat de bonne conduite. Loin de nous l’idée de dire que le statut fait l’éthique ! Pour nous c’est le garde-fou. L’éthique, comme tant d’autres, nous la construisons tous les jours en essayant de ne pas remettre en cause des choix fondamentaux quitte à compliquer la rentabilité. Cette diabolique rentabilité nécessaire à la pérennité !

Concrètement ?

Eh bien par exemple sur eco-SAPIENS il n’y a pas de publicité. Pas envie qu’une régie pub nous inflige des promotions malvenues. Et la publicité pollue les esprits disponibles

Concrètement nous sommes prêts à refuser des articles une fois le débat effectué en interne quitte à déréférencer des produits ou des marques qui marchent bien. Aujourd’hui, nous gardons joliment ce trésor de guerre… Une sorte de fichier digne des RG sur des milliers de marques et articles. Par exemple, on ne donne plus dans la fibre de bambou, on ne référence pas les marques dont le seul engagement est de planter un arbre etc.

Nous avons édité et distribué « Les bons labels et les truands » pour la gloire, la fortune et les femmes faciles.

Et imaginé ce que pourrait être un label Agriculture Chimique visible en magasin.

Le monde de l’entreprise nous trouve trop « associatif ». Le monde associatif nous trouve trop « business ».

Les geek nous trouvent trop timides sur les NTIC, les décroissants nous trouvent trop technophiles.

Inclassable, nous avons tracé notre sillon puisqu’il fallait bien créer une nouvelle voie, une voie médiane, oserons-nous dire, par clin d’oeil étymologique, une voie de la sagesse ?

Aujourd’hui, après ces 5 années de grand écart pour lier deux mondes qui ne se connaissent pas, nous avons envie d’aller plus loin. Nos moyens sont toujours limités. En 2007, grâce à 80 investisseurs hors-pair, réunissant 40 000 euros, nous avions pu lancer la première version d’eco-SAPIENS.

En 2012, en plein boxon financier mondialisé, nous partons explorer de nouvelles contrées, toujours en rapport avec des modes de vie plus durables.

Cela nécessite de changer d’échelle. En termes plus prosaïques, cela signifie ré-investir. Si vous n’avez jamais investi dans une entreprise, vous verrez que c’est une expérience intéressante.

La part est à 50 euros… bloqué 5 ans !

Si vous avez déjà investi une fois dans votre vie, on ne va pas vous ré-expliquer les histoires de déduction fiscale. Seulement que la loi a changé et que c’est désormais 18% du montant investi qui est défiscalisé. Et enfin, si vous êtes déjà investisseur chez eco-SAPIENS, le mieux est que vous invitiez tous vos amis à faire comme vous !

Parce qu’un investissement dans eco-SAPIENS, c’est rare. Tous les 5 ans.

Pour prendre des parts, merci d’aller sur notre page « investir dans eco-sapiens »

Pour prendre des parts, merci d’aller sur notre page « investir dans eco-sapiens« 


Ecrit par Baptiste le 12 novembre 2012

:: Classé dans Un peu sur nous
Tags :: ,
Vous pouvez écrire un commentaire.

2 réactions à “La levée de fonds eco-SAPIENS”

  1. Jérémie G.
    14 novembre 2012

    Cet article tombe à point nommé!

    Depuis quelques semaines, avec quelques amis, on est en recherche active d’infos sur les investissements « éthiques » autres que la Nef ou Terre de Liens.

    Direct j’ai foncé sur le site Ecosapiens. Mais je trouvais les infos publiées un peu « timides ». Je n’ai trouvé qu’un article sur le guide publié par « Les Amis de la Terre ».
    Vous me direz c’est déjà ça! Je vous le concède!
    Et puis, peut-être que je n’ai pas été assez poussé dans mes recherches.

    En tout cas ce nouvel article du Blog est bien satisfaisant et permet de prolonger la réflexion actuelle! Merci!

    Je lance 2 idées pour aller encore plus loin :

    * Plus d’infos sur les investissements éthiques et solutions d’épargne alternatives sur le site Ecosapiens serait vraiment hyper utile et apprécié.
    En tout cas c’est attendu! Au moins par moi! ;)
    Pourquoi ne pas consacrer un onglet dédié à « épargne/investissement » plutôt que de classer les infos à ce sujet dans un onglet généraliste « mode de vie »?
    Avec des infos sur : Terre de Liens, LDD, Cigales, etc.

    * Prévoyez-vous des réunions d’information à destination des investisseurs potentiels pour leur donner un peu plus d’explications sur le fonctionnement de la SCOP et les « nouvelles contrées » que vous comptez explorer?

    En tout cas, je suis bien heureux de voir que ça continue d’avancer dans de bonnes directions de votre côté. Et que vous non plus ne vous laissez pas décourager!

  2. Baptiste
    21 décembre 2012

    Salut Jérémie,

    En synthèse :

    Nous avions imaginé un gros projet « comparatif des placements financiers sapiens » mais il va fallir revoir cette ambition à la baisse. Et réaliser, comme tu le suggères, un simple dossier avec beaucoup d’expérience à l’intérieur !

    Les nouvelles contrées, c’est aujourd’hui un portail consacré au tourisme. Nous avons entamé. Et nous comptons y être innovant. Surprise !

    Réunions d’information : j’en ai organisée une à Paris. Une autre suivra en Janvier à Marseille. Pour les cinq ans qui viennent, nous devrons nous tenir à faire effectivement qqs mails d’infos plus réguliers mais force est de reconnaître qu’il est dur d’animer un collectif d’investisseurs. Je constate juste que nous avons eu de la chance sur cette première fournée d’investisseurs qui, quand elle fut disponible, était de bon conseil et de bon réconfort !

Laisser une réponse

Entrez votre commentaire dans la boite ci dessous :