A propos du ClimateGate

tournesolsCet billet est une reproduction de la tribune d’eco-sapiens concernant le CimateGate.
Incroyable révélation et effet de buzz, le piratage de documents du centre d’études climatologiques provoque la polémique sur la crédibilité du changement climatique. Et ce… à quelques jours de Copenhague.


Après le Watergate, le Climategate. Avouons-le, ce genre d’information est si délicat que l’on ne peut que parler au conditionnel. D’autant qu’ils jetterait non seulement un discrédit énorme sur le mouvement écologiste, mais aussi sur l’expertise scientifique en général.

Voici les faits, trouvé sur le site AgoraVox, confirmés pour l’instant par la BBC.

Un pirate a pénétré les serveurs du CRU (Climate Research Unit), le centre d’études climatologiques de référence du GIEC (Groupe International d’Experts sur le Climat, qui fait autorité sur la mesure du changement climatique et son scenario).
72 documents et un milliers d’emails ont été récupérés puis aussitôt déposés sur des serveurs publics. La blogosphere commente depuis dimanche le contenu sulfureux des échanges, qui laisseraient croire que le CRU a fraudé, modifiant les relevés de températures existants. Ce qui est embêtant, car de nombreux laboratoires utilisent les ressources fournies par le CRU…

Là où ca se corse, c’est qu’il est désormais impossible de savoir si le hacker a altéré les données de manière à en plus faire du sensationnel. Pour l’instant, le directeur du CRU, Phil Jones, ne dément pas ce qui est publié. Selon lui, les phrases n’ont rien de choquant replacées dans leur contexte.

Quelques extraits qui devraient, soyons-en sûrs, réjouir les climato-sceptiques:

Je viens de terminer d’utiliser l’astuce Nature (ndt : la revue scientifique) de Mike (ndt : Michael Mann ??) qui consiste à incorporer les vraies températures à chaque série depuis les 20 dernières années (çad depuis 1981) et depuis 1961 pour celles de Keith’s (ndt : probalement Briffa) afin de masquer le déclin.

Le fait est que nous ne savons pas expliquer l’absence de réchauffement actuellement et c’est ridicule. Les données du CERES publiées dans le supplément d’Août BAMS 09 en 2008 montre qu’il devrait y avoir encore plus de réchauffement : mais les données sont certainement fausses. Notre système d’observation est déficient.

Climatgate: ce qu’en pense eco-SAPIENS

Il n’y a donc pas que le climat qui s’emballe… Les « réchauffistes » ou « climat-sceptiques » s’emballent aussi. Leurs réactions ne s’est pas fait attendre: annuler Copenhague, supprimer les lois du Grenelle de l’environnement, la taxe carbone. Bref, que l’on peut continuer à faire comme avant. C’est à dire n’importe quoi…

Or, non seulement, le changement climatique ne se cantonne pas au CRU (il existe quantité de données confirmant une hausse globale des températures, un accroissement des amplitudes thermiques) mais surtout, les révélations sont bien faibles (à part la mention de supprimer des emails ce qui avouns-le n’est pas très transparent).

Indéniablement, ces données étaient sensibles (pourquoi ne sont-elles pas publiques ?) et le CRU a souhaité quelque chose. Vraisemblablement, les données n’étaient pas conformes aux prévisions et les climat-sceptiques n’auraient pas hésité à dénoncer la bancalité du modèle.

Néanmoins, ce qui était prévisible est arrivé. A savoir qu’en se focalisant sur le climat, le mouvement écologiste a un peu délaissé d’autres signes patents de la dégradation de l’environnement: la perte de biodiversité surtout, mais aussi la pollution chimique, épuisement des ressources, ou encore la baisse de la fertilité masculine.

La climatologie est indéniablement une science trop complexe pour satisfaire l’idéal d’une science mécaniste. Ses imprécisions laissent trop de marges si bien que le débat sur le climat quitte le champ scientifique pour ne camper que sur le champ politique.

Les activités émettant le plus de gaz à effet de serre correspondent le plus souvent à des activités néfastes aujourd’hui (agriculture intensive, déforestation, transport individuel et irraisonné). La protection de l’environnement, c’est aussi un certain art de vivre. Le slow food, le travailler moins, le « moins de bien, plus de liens ». Autant de concepts sousjacents à un Copenhague victorieux.

1 réflexion au sujet de “A propos du ClimateGate”

  1. Bjr,
    je fais un lien (vous comprendrez en lisant) entre l’élection de Van Rompuy à la présidence de l’UE et la propagande du réchauffement planétaire.

    Le mensonge « planétaire » sur le réchauffement et ses causes tiendra-t-il encore longtemps ?
    Dénoncé par de nombreuses personnes et sur de nombreux sites,
    le « complot climatique » reste défendu contre vents et marées par les politiques et les médias…de tous bords.
    (Exactement comme pour la très foireuse thèse officielle du 11 septembre)

    En avril dernier, déjà, sur un forum que je vous recommande chaudement,
    LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)
    lien: http://www.pro-at.com/forums-bourse/bourse-4-30072.html
    l’auteur a développé, dans son MESSAGE N°4 (page 4), une argumentation très étayée sur la volonté d’obscures instances non démocratiques (telles Bilderberg) d’imposer à tous le « réchauffement causé par l’homme ».

    Et le 14 novembre,dans son message N10 (page 46)
    (lien: http://www.pro-at.com/forums-bourse/bourse-46-30072.html )
    posté 6 jours avant l’élection du President de l’UE,
    il nous proposait cet enchainement :

    BILDERBERG – EUROPE – IMPOT VERT
    en s’appuyant sur des dépêches parues dans plusieurs médias belges (et relayées par Mecanopolis)
    Par exemple :
    rtbf.be/info/economie
    (lien: http://www.rtbf.be/info/economie/m-van-rompuy-se-devoile-devant-le-groupe-de-bilderberg-lecho-de-tijd-160590 )
    H. Van Rompuy se dévoile devant le groupe de Bilderberg14.11.09 – 10:08
    Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V), jusqu’ici très discret sur ses ambitions européennes, a présenté jeudi soir sa vision sur l’Europe au groupe de Bilderberg, qui réunit des personnalités de l’élite mondiale de la politique et des affaires, lors d’un dîner à Val-Duchesse.
    Il a notamment expliqué, « avec toutes les nuances possibles », devant ce club très « select », que les esprits mûrissaient parmi les dirigeants européens en faveur d’un impôt « vert » propre à l’Union européenne, afin de réduire les contributions financières des Etats-membres.
    _____________________________

    Il nous rappelle que « l’impôt et les taxes « écolo » ont été préméditées de longues dates, lors de précédents meetings et que toute une stratégie avait été élaborée en amont pour justifier cette nouvelle dîme. Ceci avait « fuité » de précédentes réunions de Bilderberg. »

    et il analyse pour nous :

    TEMPS 1 : Générer une prise de conscience massive à travers le monde de l’urgence écologique.
    TEMPS 2 : Trouver un biais permettant de dédouanner le capitalisme sauvage de ses torts (hyper-production, hyper-pollution pour que quelques enfoirés obtiennent des hyper-profits) et reporter les torts sur les populations avec des arguments destinés à les faire culpabiliser
    TEMPS 3 : Leur présenter de nouveaux impôts et de nouvelles taxes comme le meilleur moyen de réparer leurs torts et de gagner leur rédemption.

    N’ayons pas la mémoire courte et ne nous laissons pas enfermer dans la logique de cette propagande
    Ne soyons pas dupe !
    Soyons écolos dans nos actes et dans ce que nous enseignons à nos enfants.
    Mais n’abandonnons pas notre démocratie aux mains de ces félons qui veulent imposer leur dictature à la planète entière.
    __________________

    Qques jours plus tard, le 18/11, dans le 2ème message de la page 49,
    un autre intervenant place un lien révélant qu’Al Gore, lui-même, fait en partie (seulement) marche-arrière sur le sujet, en admettant que « le CO2 ne serait responsable que de 40% du réchauffement ! »
    (lien: http://www.pro-at.com/forums-bourse/bourse-49-30072.html )

    Sa conclusion peut nous interpeller :
    « tout ça m’ a immédiatement fait penser à une phrase que tu (c’est adressé à l’auteur du forum) avais employée, à propos de Marc touati, dans un message d’avril:
    « Ce n’est que lorsque la situation ne lui permet plus de tenir sa posture sans risquer de perdre sa crédibilité, qu’il infléchit son discours et cède un peu terrain face aux arguments adverses. »

    merci tous les forums, les blogs et les qques journalistes qui ont osé diffuser des opinions non alignées.
    toute cette propagande mondialiste, toute cette pensée unique mensongère qu’on nous fait avaler tous les jours,
    vous imaginez le monde demain s’ils arrivent à contrôler internet et qu’on ne puisse plus faire circuler les vraies infos !!! »
    ______________________________

    Et à présent,
    on apprend qu’un pirate aurait réussi à pénétrer les ordinateurs d’un centre d’études climatologiques de référence du GIEC,
    le CRU: « Climate Research Unit » de l’université d’east Anglia – Norwich.

    Son butin: des documents qui révèlent des pratiques frauduleuses et éclairant de façon probante l’entreprise de désinformation et de propagande dont le GIEC s’est fait le relais.
    De nombreux journaux anglo saxons ont repris l’information dans leurs éditions de samedi ou de dimanche
    http://www.foxnews.com/story/0,2933,576009,00.html
    http://blogs.telegraph.co.uk/news/jamesdelingpole/100017393/climategate-the-final-nail-in-the-coffin-of-anthropogenic-global-warming/
    http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8371597.stm
    http://www.guardian.co.uk/environment/2009/nov/20/climate-sceptics-hackers-leaked-emails
    http://www.newscientist.com/blogs/shortsharpscience/2009/11/an-anonymous-hacker-has-broken.html
    http://www.theregister.co.uk/2009/11/20/cru_climate_hack/
    http://blogs.wsj.com/environmentalcapital/2009/11/20/hacked-sensitive-documents-lifted-from-hadley-climate-center/
    http://www.spiegel.de/wissenschaft/natur/0,1518,662673,00.html

    En France, les medias « officiels » ont optés pour le silence total.

    Ce que tout ça m’inspire:
    Ceux qui dénoncent la chape de plomb politique et médiatique sur certains sujets (Banksters, FED, Bilderberg, Trilaterale, CFR, 11 septembre, H1N1, …)
    se voient régulièrement opposer l’argument du vilain conspirationniste, adepte des théories du complot

    Et bien nous voilà confronté à un cas concret de propagande mondialiste mensongère, qui répond précisément aux critères des incrédules
    = « mais non, il ne peut pas y avoir ce genre de complot, qui suppose que les centaines de gens soient tous d’accord sur l’objectif final et marchent d’un pas un seul, sous une coordination centrale (de qui ?) efficace »

    Que faudra-t-il de plus à ceux qui rejettent encore et toujours les dénonciations d’un contrôle mondial des medias, qui nous infligent une censure et une propagande de plus en plus flagrante ?
    Quand la masse va-t-elle comprendre qu’elle a intérêt à s’intéresser rapidement à la gouvernance mondiale ?

    Vous rendez-vous compte qu’il a fallu ici un acte de piratage (!!!) pour atteindre les vraies infos qu’on cache à la population ?

    Reveillez-vous et reveillez votre entourage.
    Faites circuler les infos …avant qu’internet ne soit verrouillé.

    Emancipez-vous de la propagande en acceptant de vous pencher sur les idées dissidentes.

    Internet véhicule le meilleur et le pire : faites preuve de discernement en vous montrant ouverts sans perdre votre esprit critique.
    Dissocier les discours -subjectifs- des faits = vous vous rendrez compte combien les discours officiels « alignés » sont éloignés de certains faits concrets
    Tenez compte du fait que ceux qui expriment un peu trop ouvertement des idées qui dérangent font généralement l’objet de campagnes de dénigrement.

    Et méfiez-vous de ceux qui vous disent de ne pas perdre votre temps et de regarder votre télé plutôt que le monde qui vous entoure.

Laisser un commentaire