le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
allo ? gêne !
Une lampe halogène allumée pendant 3 heures consomme autant que 23 ampoules basse-consommation en une année.
Acheter des ampoules basse consommation
Second rapport du GIEC : il est urgent d'agir!

Second rapport du GIEC : il est urgent d'agir!

Le GIEC (Groupe Intergouvernemental d'Experts sur l'Evolution du Climat) a publié, vendredi 6 avril, son rapport sur les impacts, l'adaptation et la vulnérabilité liés aux changements climatiques.
Une actualité originale de Greenpeace

Ce second rapport, documente les effets déjà observés de la montée des températures sur les écosystèmes et les activités humaines et évalue les changements induits par les changements climatiques provoqués par l'homme d'ici à la fin de ce siècle. Les conditions de ce rapport ont déclenché la colère des scientifiques. En effet, après 22 heures de négociations, l'Arabie Saoudite, la Chine et la Russie ont saccagé une donnée clef du rapport du GIEC sur les impacts, en enlevant d'un tableau un graphique sur les effets des émissions des combustibles fossiles sur les changements climatiques.

Les changements climatiques affectent déjà des millions de personnes et espèces dans toutes les régions du monde. A moins que des mesures immédiates soient prises dès maintenant pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, leur impact sera probablement encore plus lourd et nuisible dans les décennies à venir : des extinctions massives d'espèces, des milliards de personnes confrontées au stress hydrique, de plus en plus de sécheresses, l'augmentation du niveau des mers, la croissance des tempêtes et des crues, plus de famines et de misère causées par la réduction des capacités de production alimentaire dans les régions les plus pauvres du monde.

Les résultats principaux de ce deuxième rapport du Giec sont :

Stress hydrique : au cours des prochaines décennies, le nombre de personnes menacées par le stress hydrique risque de passer de quelques dizaines de millions à plusieurs milliards.

Baisse des capacités de production alimentaire : dans les parties les plus pauvres du monde, une baisse des capacités de production alimentaire est prévue et provoquera davantage de famines et de misère.

La montée des eaux : un nombre considérable de personnes seront en danger du fait de la montée des eaux, des marées, des tempêtes et des crues dans les régions deltaïques de l'Asie comme celle du Gange-Bhramaputre (Bengladesh) et du Zhujiang (Pearl River).

Greenpeace 12/04/07
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter