le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Marcher vers l'école
La mise en place d’un PDES, c’est 188 g de CO2 évités, par jour et par enfant. De plus, les enfants qui marchent sont plus attentifs en classe.
25 avril 07 - Sortie du Film We feed the World

25 avril 07 - Sortie du Film We feed the World

« Étant donné l'état actuel de l'agriculture dans le monde, on sait qu'elle pourrait nourrir 12 milliards d'individus sans difficultés. Tout enfant qui meurt actuellement de faim est, en réalité, assassiné. »
Jean Ziegler, rapporteur auprès de l’O.N.U. sur le Droit à l’alimentation.

Comment se fait-il alors qu'il y ait encore autant de famine dans le monde ? Est-ce un problème de répartition ? d'utilisation ? de gâchis dû à une mauvaise gestion ?...

Il faut savoir que
  • Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destruction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz…
  • Environ 350.000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de la population de ces pays souffre de malnutrition chronique
  • Chaque Européen consomme annuellement 10 kilogrammes de légumes verts, irrigués artificiellement dans le Sud de l’Espagne, et dont la culture provoque localement des pénuries d’eau.

"We Feed the World" ou "le Marché de la Faim" est un film sur la pauvreté au coeur de la richesse qui éclaire la manière dont notre nourriture est produite et répond aux questions que le problème de la faim dans le monde nous pose.

Le message du réalisateur Erwin Wagenhofer est :
"Il faut changer la manière dont nous vivons, voilà mon message. On ne peut pas continuer comme ça. Il faut vivre d’une manière différente, acheter d’une manière différente…
C’est pourquoi le film s’intitule « We feed the world» et non « They feed the world ». Les Brabeck, les Pioneer et tous les autres, peu importent leurs noms, partagent la responsabilité de ce qui arrive actuellement.
« Nous », comme le dit Jean Ziegler, sommes la société civile. Nous sommes consommateurs, nous allons dans les supermarchés, nous devons manger pour vivre, chacun de nous doit faire ses courses et peut les faire où il le préfère : tel est notre pouvoir !

Ce ne sont pas seulement des pêcheurs, des fermiers, des agronomes, des biologistes et Jean Ziegler, fonctionnaire aux Nations Unies qui sont interrogés, mais aussi
un des responsables de Pioneer, le leader mondial des ventes de semences,
ainsi que Peter Brabeck, le P.D.G. de Nestlé, la plus importante multinationale agro-alimentaire mondiale.

Ils nous prouve que leur vision du monde est parfois bien différente de celle véhiculée par les publicités de Nestlé par exemple, ils incarnent le "capitalisme prédateur" comme Jean Ziegler le nomme.

Mercredi 25 avril 2007, sortie officielle en France. Consultez le site officiel pour connaître les dates des projections / débats.

eco-SAPIENS 25/04/07
Facebook Twitter
Super
2 évaluations
Voir les commentaires
Super
2 évaluations
Commentaires
Super BaptisteR 02/05/07
Projection en présence du réalisateur

Enfin je suis allé voir "We feed the World"! J'en ai profité pour assister à la séance en présence du réalisateur ainsi que l'intervenant "fil rouge": Jean Ziegler.

Certains ont vu des similitudes avec un autre film "Notre pain Quotidien" mais Erwin Wagenhofer pense que son film est un documentaire plus qu'une entreprise artistique. En tout cas, les films se complètent admirablement.

Ca commence à Vienne où l'on voit tout le pain jeté. Des camions déversent des quantités formidables de miches parfaitement comestibles. Ce pain suffirait à nourrir la deuxième ville d'Autriche...

Nous accompagnons ensuite sur son bateau un pêcheur de Concarneau en Bretagne. Il explique son métier et comment l'Europe lui demande de calculer méthodiquement chaque prise, chaque mètre carré arpenté etc. Pour lui pas de doutes, si l'Union Européenne s'intéresse aux pêcheurs traditionnels, c'est pour estimer comment les gros bateaux pourront optimiser leurs profits. Nous avons droit à une leçon sur comment reconnaître un poisson frais pêché par des pêcheurs comme lui, d'un poisson issu de la pêche industrielle. Le test est très simple et je vous garantis que vous ne regarderez plus votre poissonnier de la même manière (comment peut-il me vendre du poisson-rat flasque aux yeux désorbités - explosés par la pression du filet).

Mainetenant: direction Almeria.
On y voit des hectares et des hectares de serres. C'est le verger de toute l'Europe. Là on produit les fameuses tomates insipides qui parcourent plus de 3000 km pour arriver sur nos marchés... mais aussi sur les marchés d'Afrique. Conséquence, le paysan africain, c'est mathématique, ne peut rivaliser, même en travaillant énormément. D'autant que les subventions de la PAC faussent le jeu. Que peuvent faire ces paysans du Sud sinon... émigrer... pour trouver un travail dans les serres d'Almeria.

Quand l'Amazonie est rasée pour nourrir nos poulets
Rien que pour ca, le film est incroyable. J'avais pour la part déjà vu des images des poulaillers industriels (en 8 semaines, on fait pousser un poulet qui n'a jamais vu le soleil, jamais mangé quelque chose de normal et qui n'a jamais connu un espace plus grand que la taille de votre écran...).
Mais les images fabuleuses d'une forêt vierge rongée par des parcelles sorties d'on ne sait où, ca c'est vraiment brusquant. A ce propos, Jean Ziegler a dans la salle précisé qu'il souhaitait que le film n'entraîne pas une polémique sur la politique de Lula comme cela a été le cas à Berlin. Si le président brésilien "sacrifie" un patrimoine inestimable au profit de semences inappropriées, c'est pour rembourser une dette pharamineuse. (ceci est un autre débat).

La Roumanie bientôt avalée
Nous suivons nu directeur de prodution (Pioneer, leader mondial des semences dont le slogan est We feed the world). Celui-ci peut lâcher le morceau car il part bientôt à la retraite. Et de nous expliquer qu'en Roumanie, ils travaillent encore avec des carioles, à la main, avec des variétés traditionnelles (ie qui ne sont pas des hybrides stériles vendues par les firmes de semences... comme Pioneer). Il explique très bien que c'est eux qui ont raison et que dans 10 ans leur agriculture sera aussi "catastrophique" que chez nous!

Interview du PDG de Nestlé
Est-ce un clin d'oeil à Michael Moore qui clotûre souvent ses films par une interview d'un "grand" (PDG de Nike, président de la NRA) ?
"Il y a une position extrêmiste qui consiste à dire, comme les ONG, que tout le monde doit avoir accès à l'eau". déclare Babeck!

J'ai donc découvert que j'étais extrêmiste... Bientôt on considerera l'air comme une denrée qui a une valeur et qu'il va falloir payer!
Si vous pensez que je vous ai tout dit, détrompez-vous! "Heureux ceux qui croient sans avoir vu ?" En tant qu'eco-SAPIENS, j'avais toutes ces informations, mais le fait de disposer d'images, notamment l'Amazonie, que je n'avais encore jamais vues... cela ne fait que rafermir mes convictions. Elles en avaient bien besoin.

Bonne séance

 

Super hungrymob 27/02/08
Avis à tous

Ce film est indispensable à toute DVDthèque d'Ecosapiens qui se respecte. Si vous n'avez pas pu le voir au cinéma lors de sa sortie l'année dernière, courez vous procurer le DVD qui sort très bientôt aux editions Montparnasse. Perso, je ne pourrais plus jamais manger du poulet élevé en batterie de toute ma vie . En plus, y'a le fichier du film en VOD qui est offert à la location dans le DVD pour faire connaitre ce film très important à votre entourage. vous pouvez voir le dvd ici : http://www.editionsmontparnasse.fr/titres/we-feed-the-world-le-marche-de-la-faim

Bon film

Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter