le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Jus d'orange
Un verre de jus d'orange "standard" nécessite jusqu'à 1.000 verres d'eau en irrigation, le traitement de 22 verres d'eau et 2 verres de combustibles (électricité, carburant...) pour sa conservation et son transport.
Acheter des jus de fruits biologiques (et respectueux de l'environnement)
Les villes françaises consomment moins d'énergie mais ne voient pas la facture diminuer !

Les villes françaises consomment moins d'énergie mais ne voient pas la facture diminuer !

Un rapport publié par l'ADEME pointe ce paradoxe étonnant : entre 2005 et 2012, les communes françaises ont réussi à maîtriser leur consommation d'énergie. Mais la hausse des tarifs (électricité, fuel, gaz) n'a pas permis de diminuer les budgets énergétiques...

"Consommer moins et consommer mieux, c'est bon pour la planète... et le porte-monnaie !" semble une évidence. Sauf si pendant ce temps là, les fournisseurs d'énergie augmentent leurs tarifs...

Dans le rapport Energie et patrimoine communal - Enquête 2012 commandé par l'ADEME (Agence de maîtrise de l'Energie) et réalisé par TNS Sofres, plus de 1600 communes ont été interrogées sur leur budget énergétique entre 2005 et 2012.

Même si le budget énergie d'une commune ne représente en moyenne que 4,2% de son budget total, il s'agit d'un poste où les efforts peuvent vite être récompensés. Que l'on songe à l'éclairage public ou à la rénovation thermique des bâtiments communaux.

Ville ou campagne ? une consommation homogène

Globalement, toutes les communes ont vu leurs factures énergétiques diminuer. Le salut a pu venir en partie d'un climat moins rigoureux ces dernières années. Le rapport fait également le constat d'une consommation par habitant homogène selon que l'on habite dans une grande ville ou dans un petit village.


Dépense énérgétique par administré selon la taille de la commune. Source ADEME

Les postes de dépenses

Contrairement à une idée reçue, les communes dépensent bien plus pour leurs bâtiments (78% surtout du chauffage) que pour l'éclairage public (18%). Le dernier poste étudié est la consommation de carburants (environ 10%)

Le rapport liste ensuite les différents investissements menés par les communes suite notamment à la loi de Programmation fixant les Orientations de la Politique énergétique. Si l'objectif est de faire -75% d'ici 2050, on peut dire que les communes sont sur la bonne voie avec déjà -10% sur 7 ans.

Mais question économie d'argent, l'ADEME souligne le paradoxe :

Avec 475 kWh en 2012, la consommation d’énergie par habitant en métropole marque une nette inflexion par rapport à 2005 (-9,4%). Malgré cette baisse, la dépense unitaire connaît une forte progression (+35,5%) de sorte que la dépense d’énergie rapportée à la dépense de fonctionnement des communes augmente de 0,4 point.

- 19952000200520122012/2005
kWh/habitant513517524475-9,3%
Euro/habitant31,131,636,148,9+35,5%
% dans le budget de fonctionnement3,6%3,7%3,8%4,2%+10,5%

Au minimum +18% sur le tarif de l'électricité, +60% sur le prix du gaz, +65% sur le fioul...

Voilà pour les communes et les collectivités. Mais au niveau des ménages ? Vous aussi vous avez certainement changé vos habitudes de consommation ou investi pour maîtriser vos dépenses énergétiques.

Il ne faudrait pas décourager nos comportements vertueux par un simple ajustement à la hausse venant des fournisseurs d'énergie...

eco-SAPIENS 03/07/14
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter