le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Bois illégal dans la papeterie
40% du bois exploité commercialement dans le monde sert à faire du papier
15% du bois utilisé pour le papier provient de forêts vierges
L'Europe consomme trop de poissons

L'Europe consomme trop de poissons

Un rapport vient révéler à quel point les européens dépendent de la pêche en dehors de leurs eaux.

En terme de consommation de poissons et produits de la mer la France et l'Europe vivent au dessus de leurs ressources et sont entraînés dans une course en avant que les alertes à la surpêche ne semblent pas devoir enrayer.

Ainsi, le rapport intitulé "Fish Dependence: The increasing reliance of the EU on fish from elsewhere" révèle dans quelle mesure les États membres de l’UE importent du poisson en exportant et/ou en encourageant la surpêche. Les stocks halieutiques sont une ressource renouvelable ; pourtant, selon les chiffres de la Commission européenne, nous y puisons des poissons plus vite que les stocks ne sont capables de se reconstituer. Nous partons alors à la pêche au poisson des autres.

En France, le jour de dépendance à l’égard du poisson survient bien plus tôt que pour l’UE dans son ensemble : le 21 mai pour l’une contre le 6 juillet pour l’autre. Depuis 2000, la France a ainsi perdu un mois d’autonomie. Cette année là nous « tenions » jusqu’au 21 juin ; puis nous avons d’année en année perdu de précieuses semaines d’autonomie. Chaque français consomme annuellement 35 kg de produits de la mer (25 de poissons et 10 de crustacés et coquillages) que les flottilles françaises ne sont plus en mesure de lui fournir.

Le rapport indique que:

  • Si l’UE devait consommer uniquement les produits de la mer provenant d’eaux communautaires, elle serait à cours de poisson dès le 6 juillet, ce qui la rendrait entièrement dépendante du poisson provenant du monde entier à partir du 7 juillet en se basant sur sa consommation actuelle.
  • La France est davantage “dépendante à l’égard du poisson” que la moyenne de l’UE des 27, à l’instar de l’Espagne (25 mai), du Portugal (30 mars), de l’Allemagne (20 avril) et l’Italie (21 avril).
  • Les effets de la surpêche de nos propres stocks halieutiques dans l’UE, et donc de la disponibilité du poisson sur les marchés et les étals des supermarchés, sont masqués par les poissons importés d’autres régions du monde.
  • Le développement de l’aquaculture communautaire n’a pas permis de compenser l’accroissement de notre dépendance à l’égard du poisson non communautaire.
eco-SAPIENS 24/05/12
Photo: Coucou(FlickR/ Osbern)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter