le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
78600 tonnes de pesticides
Les jardiniers amateurs utilisent 8 % des 78600 tonnes de pesticides pulvérisées chaque année en France...avec une préférence pour les herbicides (95%).
Vers l'interdiction du perchlo dans le pressing ?

Vers l'interdiction du perchlo dans le pressing ?

Le perchloroéthylène, puissant neurotoxique, vit ses dernières heures en France. Ou plutôt ses dernières années.
Une actualité originale de basta !

Le 19 avril, une délégation du Réseau environnement santé (RES), de l’association Générations futures et de l’Association des Victimes des Émanations de Perchloroéthylène des Pressings (ADVEPP) a été reçue par le Directeur Général de la Santé. Celui-ci a annoncé que le perchlo serait, dans un premier temps, interdit dans les nouveaux pressings ouvrant à proximité d’habitations.

Les établissements qui présentent un risque pour les riverains (contamination supérieure à 1 250 microgrammes par m3) seront fermés immédiatement. À partir de janvier 2014, les installations vieilles de plus de quinze ans devront cesser leur activité.

En 2018, ce sera le tour des pressings ne disposant pas de la certification NF. Enfin, en 2022, le perchlo sera banni de toutes les laveries quels que soient leur label et leur ancienneté.

La France à la traîne

Le perchloroéthylène sera donc très progressivement retiré. L’interdiction totale n’est donc pas pour tout de suite. L’exposition régulière à ce solvant organique chloré, utilisé par plus de 90 % des pressings en France pour le nettoyage à sec, peut entrainer des dysfonctionnements du système nerveux et du foie. Des irritations au niveau des voies respiratoires, des yeux et même des nausées ont pu être observées. Classée depuis 1995 comme « cancérogène probable » par l’Organisation mondiale de la santé, cette substance a été interdite au Danemark il y a 9 ans puis aux États-Unis.

« Pourquoi faut-il toujours que la France soit à la traîne sur des sujets de santé publique aussi importants ? », interroge l’eurodéputée verte Michèle Rivasi.

Les mesures promises par la Direction générale de la Santé ne répondent pas à l’ensemble des demandes des associations qui aspiraient à ce que « la norme définie par l’Agence de Protection de l’Environnement des États-Unis à 40 µg/m3 soit prise en compte en France ».

Les associations se félicitent cependant « du changement radical de la politique du Ministère de la Santé qui ne défend plus l’usage contrôlé du perchlo mais accepte le principe de son remplacement ». Le projet d’arrêté ministériel sera soumis cet été à la signature du prochain ministre de l’Écologie.

D’ici là, le RES, l’ADVEPP et Générations Futures appellent les riverains et les travailleurs des pressings à se manifester auprès des Agences Régionales de Santé et des Préfectures pour obtenir un contrôle de leur contamination.

basta ! 26/04/12
Photo: Cleaners and Alterations(FlickR/ spike55151)
Facebook Twitter
Médiocre
1 évaluation
Voir les commentaires
Articles en lien
Médiocre
1 évaluation
Commentaires
Médiocre eco-hotes 07/05/12
Et le perchlo va être remplacé par ?

Ayant fait pas mal de recherche sur le pressing et les technologies existantes et étant totalement indépendante de tout groupe de pressing, je reviens sur cet article qui manque de précisions. Ok le prechlo est désigné du doigt...car utilisé depuis longtemps et souvent très mal utilisé car les pressings n'étaient pas assez sensibilisés et surveillés. Les machines n'étaient pas entretenues correctement, les joints pas changés, les aérations arrêtées au lieu d'être en continu, les ramassage de boue de perchlo pas assez souvent vérifiées etc...

Et la responsabilité du consommateur ? nous, moi aussi, qui allons dans des pressings pour nos affaires, prenons-nous le temps de poser des questions à ce professionnel ? Savez-vous qu'il existe des pressings qui mettent leurs machines derrière des vitres fermées pour épargner leurs employés et clients ? qui limitent au maximum l'usage des détachants volatiles pour privilégier des savons ménagers ? que certains pressings proposent déjà du perchlo couplé avec du nettoyage à l'eau et que selon les matières, nous avons le possibilité de dire ce que nous préférons. Sachant que le perchlo a un pouvoir détachant assez inégalé.

Avons-nous une seule fois demandé à notre pressing de nous dire l'âge de ses machines, de nous montrer s'il recycle bien ses boues ? Et s'ils ne veulent pas répondre, eh bien vous savez à quoi vous en tenir.

J'ai fait le test des questions avec un pressing dit et affiché "écologique" à Marseille et bien je peux vous dire que ce pressing ne doit absolument pas l'être vu la réaction de la patronne du lieu "j'utilise des produits bio et c'est écrit sur ma carte de visite" (il n'y a pas de produits certifiés bio dans le pressing et la carte de visite ... quelle preuve !)

Comme il n'est pas question que l'activité de pressing disparaisse, que va-t-il se passer ? D'autres technologies vont venir en remplacement .

  • le dioxyde de carbone en phase liquide désigné par CO2 liquide ou LCD qui exige de travailler sous une pression telle qu'elle engendre un risque d'explosion). Peu répandu.
  • le nettoyage à l'eau qui ne peut être utilisé sur toutes les matières (cf vos costumes à l'eau ne survivront pas longtemps) et il faut sécher après. Moins puissant sur les taches.
  • les hydrocarbures (hum !) souvent désigné sous le sigle KWL (et dit écologique...hydrocarbure= écologique ?). Faible toxicité pour la santé et l'environnement, nettoient à sec. Mais leur pouvoir nettoyant faible entraîne l'utilisation de produits tensioactifs et demandent plus de prétraitement (avec ?). Ils consomment aussi plus d'énergie pour le séchage. Risque d'explosion et d"inflammabilité vu les températures des machines qui sont normalement sécurisées (si bien entretenues...donc qui va vérifier ?)
  • Le D5: un dérivé d'hydrocarbure siliconé (siloxane). Pouvoir nettoyant plus faible et risque d'inflammabilité également.  Il demande aussi bcp de prétraitement. Une franchise exclusive en France de cette tehnologie.

C'est donc le KWL qui va être le remplaçant à priori.

Peut-être devrait-on se demander s'il n'y a pas de gros groupes derrières cette technologie qui aurait intérêt à voir le perchlo supprimé  (et aurait donc aussi manipulé les ONG ?)

je ne sais pas...il y a aussi la solution d'apprendre à détacher à la main avec des remèdes grand-mère...

Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter