le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Pourquoi des sulfites dans mon vin ?
"Contient des sulfites" peut-on voir sur certaines étiquettes de vin. Ils servent à stabiliser le vin et même l'agriculture biologique y a recours. Toutefois, cette mention est obligatoire à partir d'une certaine dose (10mg/litre) et on préfèrera les bouteilles qui en contiennent le moins possible... c'est à dire, lorsque ce n'est pas écrit !
Les 5 raisons de ne plus manger de soja

Les 5 raisons de ne plus manger de soja

Vous pensez ne pas être concerné puisque vous ne mangez jamais de soja. Détrompez-vous, si vous mangez régulièrement de la viande, vous engloutissez bel et bien l'équivalent d’un terrain de basket de soja chaque année. Et voici comment.

Haro sur le haricot mungo

D’abord, nous parlons bel et bien du soja, cette plante assez méconnue alors qu’elle est la première matière agricole commerciale échangée… avant le blé. Pour des raisons obscures, on vend sur les étals des barquettes en plastique contenant des graines germées abusivement appelées « soja germé » alors qu’il s’agit du haricot mungo. Ironie de l'histoire, ce soja vert (par opposition au véritable soja botanique, le soja jaune), est souvent associé au régime végétarien…

Le tofu, la sauce soja (shoyu) et le lait de soja sont quant à eux issus du véritable soja.

Haricot Mungo (soja vert). Pas sojaLe soja jaune
Haricot Mungo (soja vert) Soja véritable (soja jaune)

Répartition géopolitique des protéines

Le véritable soja est à la protéine ce que le palmier à huile est au lipide. Le soja est en effet la plante la plus concentrée en protéine végétale.

La comparaison ne s’arrête pas là ! Si l’Asie du Sud-Est excelle dans la dégradation de sa forêt pour fournir de l’huile de palme (une espèce originaire d’Afrique), l’Amérique du Sud n’est pas en reste en remplaçant méthodiquement depuis 40 ans ses forêts primaires par une céréale… originaire d’Asie.

Les cinq péchés du soja

1. Le soja détruit la forêt

77% du soja brésilien est exporté et la France est le 3ème importateur mondial de soja. Ce soja, à 90 % sous forme de tourteau sert donc exclusivement à nourrir le bétail français. Porc, boeuf et poulets.

Il est devenu l’alternative incontournable lors de l’interdiction des farines animales dans les années 2000. En 40 ans, les surfaces de soja ont été multipliées par 23 en Amérique du Sud. On pense à l’Amazonie bien sûr, mais plus emblématique encore, le Cerrado, cette savane brésilienne immense, disparaît encore plus vite. Jadis grande que le Mexique, près de 49 % de la végétation naturelle du Cerrado a disparu.

2. Le soja cultivé est majoritairement OGM

Vous êtes choqué par les pratiques de Monsanto ? Mais en mangeant votre filet de bœuf, vous voilà à cautionner indirectement le leader des OGM. En effet, 70% des cultures de soja dans le monde sont OGM. Il s’agit d’OGM RoundUp Ready, ceux développées pour résister au RoundUp (de fabrication Monsanto bien entendu). Vous n’y couperez pas… la culture de soja nécessite des pesticides.

3. Le soja rendre dépendant l’élevage français

En France, le soja est la première matière agricole importée. Le cours du soja a augmenté de 50% depuis 2007 ! La France en cultive mais de manière marginale.

Si l'on cultivait sur le territoire le soja dont nous avons besoin, il faudrait y consacrer nos deux plus grands départements métropolitains: les Landes et la Gironde.

4. La culture du soja paupériser les communautés paysannes

C’est un fait bien connu désormais de l’expansion des cultures « industrielles ». Les communautés locales, pratiquant le plus souvent une agriculture vivrière, sont parfois jusqu’à chassées de leur terre.

5. Le soja contribue à l'effet de serre

Bien sûr, le bilan carbone de la France est alourdi par ces importations de soja. Les émissions CO2 liées à l'importation de produits agricoles ont été estimées à 150 millions de tonnes en 2005, soit 30% au bilan agricole.

Surtout, quand on sait qu'il faut sept protéines végétales pour "fabriquer" une protéine animale et que l'on considère les émissions carbone liées à l'élevage (et notamment le méthane émis par les ruminants, un gaz à effet de serre bien plus puissant que le dioxyde de carbone), on voit tout de suite l'absurdité du système.

Quelles alternatives

Moins de protéines animales dans les assiettes

La consommation systématique de viande est, d'un point de vue sanitaire comme d'un point de vue environnemental, une mauvaise chose. Il y a donc urgence à adapter nos régimes en conséquence. Moins de viande, en tout cas pas quotidiennement, comme le préconisent certaines campagnes grand public.

Table Ronde RTRS

Concernant le soja, il existe des certifications qui "limitent" les dégâts causés par cette culture. D'abord la Round Table on Responsible Soy (Table Ronde pour un Soja Responsable) qui, sur le même principe que la table ronde sur l'huile de palme (RSPO) vise à rassembler certaines ONG et les entreprises. Ces tables rondes sont fortement décriées car les firmes finissent généralement par avoir le dessus. Ainsi, la culture OGM est elle autorisée dans le cadre de la RTRS.

L’industrie hollandaise s’est fixé comme objectif d’importer exclusivement du soja RTRS d’ici à 2015, soit 1,8 millions de tonnes.

Certification Pro Terra

Pourtant, et ce dès 2004, le référentiel Pro Terra qui intègre les critères de Bâle définit un cadre plus ambitieux. Aujourd'hui, cela représente 4 millions de tonnes.

Et le soja bio ?

Le soja bio existe; il exclut naturellement OGM et pesticides.

WWF viandes

Pour avoir plus de données sur l'impact du soja, nous vous invitons à consulter le guide du WWF Viandes,un arriere goût de déforestation

eco-SAPIENS 14/03/12
Photo: une conception de l'existence(FlickR/ unautreroman)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter