le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Pourquoi des sulfites dans mon vin ?
"Contient des sulfites" peut-on voir sur certaines étiquettes de vin. Ils servent à stabiliser le vin et même l'agriculture biologique y a recours. Toutefois, cette mention est obligatoire à partir d'une certaine dose (10mg/litre) et on préfèrera les bouteilles qui en contiennent le moins possible... c'est à dire, lorsque ce n'est pas écrit !
L'Europe définit la vinification bio

L'Europe définit la vinification bio

C'est un débat qui dure depuis des années parmi les producteurs de vin bio. Jusqu'à maintenant, la certification bio ne concernait que le raisin mais pas la vinification. Pour la récolte 2012, une réglementation européenne permettra (en partie) de distinguer.

Vin bio... ou raisin bio

Quand vous choisissez un vin labellisé "AB" chez votre caviste vous n'avez qu'une certitude, que le raisin utilisé est issu de l'agriculture biologique. D'autres labels, plus confidentiels, allaient au-delà en imposant des règles quant à l'étape de la vinification. Demeter, Biodyvin, FNIVAB et Nature & Progrès définissaient des pratiques autorisées et des seuils à ne pas dépasser.

Teneur en soufre

La teneur finale en soufre était ainsi réglementée : 50mg/l en moins que dans les vins conventionnels, soit 100mg/l pour le rouge et 150mg/l pour le blanc et le rosé.

Par comparaison, le label Demeter limitait à 70mg/l et 90mg/l. Et certains vignerons poussent le bouchon depuis des année en proposant des vins sans soufre, tout terroir confondus !

Côté pratiques

L’acide sorbique est désormais proscrit.

La cryoconcentration (concentration des sucres par le froid), la désalcoolisation partielle, l’élimination de soufre (anhydride sulfureux) par voie physique, la stabilisation tartrique par électrodialyse et avec des échangeurs de cations sont également interdites.

Néanmoins, selon la revue La Vigne

Le traitement par la chaleur, jusqu’à 70°C, l’osmose inverse et les résines échangeuses d’ions restent sur la liste des pratiques autorisées. Mais elles feront l’objet de nouvelles discussions en 2015.

En respectant ces diverses conditions, les futurs récoltants (et les anciens qui pourraient prouver leurs pratiques et qui seraient prêts à refaire l'étiquette...) pourront indiquer la mention "vin biologique" et utiliser le label bio européen.

Bientôt une réglementation sur la méthode de cueillette ?

Pour aller plus loin, retrouvez divers témoignages de vignerons sur reporterre.

eco-SAPIENS 09/02/12
Photo: Pour(FlickR/ Jonathan Wade)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter