le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
78600 tonnes de pesticides
Les jardiniers amateurs utilisent 8 % des 78600 tonnes de pesticides pulvérisées chaque année en France...avec une préférence pour les herbicides (95%).
Bâtiments écolos en France : ce n'est pas pour demain !

Bâtiments écolos en France : ce n'est pas pour demain !

La nouvelle réglementation thermique (RT 2012) encadre désormais les nouvelles constructions. Présentée comme une avancée majeure dans le domaine des économie d'énergies, elle risque fort de ne pas tenir ses promesses.
Une actualité originale de basta !

« Le Grenelle a révolutionné le secteur de l’habitat avec l’introduction d’une réglementation thermique », assure, à l’automne, la ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Courant 2012, la France est ainsi censée réaliser « le saut énergétique le plus important » de « ces trente dernières années ». Telle est la promesse énoncée il y a deux ans par le prédécesseur de NKM, Jean-Louis Borloo, et Benoist Apparu, secrétaire d’État en charge du Logement, lors de leur présentation de la nouvelle réglementation thermique 2012 (RT 2012), qui entre en vigueur pour la construction de nouveaux bâtiments entre fin 2011 et fin 2012.

Issue du Grenelle de l’environnement, la RT 2012 impose de nouvelles normes, plus strictes que celles de la RT 2005. Peu exigeante, cette dernière n’a surtout jamais été vraiment appliquée. Un rapport parlementaire fait état d’une violation massive de cette précédente réglementation : plus de la moitié des constructions ne l’ont pas respectée.

Le bâtiment est pourtant un secteur crucial pour alléger les consommations d’énergie, diminuer la facture des ménages comme les émissions de CO2 ( voir le scénario Négawatt). Chauffage, climatisation ou eau chaude représentent 40 % de notre consommation d’énergie.

Intégrée dans la loi Grenelle II, la RT 2012 oblige tout déposant de permis de construire à garantir que son bâtiment ne consommera pas plus de 50 kilowattheure par m2 et par an. C’est deux fois moins qu’auparavant. Et plus de trois fois moins que ce que consomment bien des bâtiments actuellement. Les exigences sont assez proches de celles du label bâtiment basse consommation (BBC). Elles s’appliquent aux bâtiments publics et aux bâtiments tertiaires privés depuis le 28 octobre 2011 et sera généralisée aux autres constructions (dont le résidentiel privé) à compter du 1er janvier 2013.

Cette révolution annoncée changera-t-elle vraiment les choses, et réduira-t-elle la facture énergétique des constructions neuves ?

Pénurie de professionnels compétents

Habitués à travailler chacun dans leur coin, les professionnels du bâtiment – des architectes aux maîtres d’œuvre en passant par les électriciens, les maçons et les plombiers – sont peu au fait des techniques de construction permettant d’aboutir à des édifices thermiquement performants. Leur manque de formation est tel que, sur le terrain, nombre de personnes assurent qu’il sera impossible d’appliquer les exigences imposées par la RT 2012 dans les délais annoncés.

basta ! 13/01/12
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter