le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Les bouteilles en plastique
2,7 millions de tonnes de plastique sont utilisées chaque année par l'industrie de l'eau pour la fabrication des bouteilles.
L'Espagne, un no man's land électoral pour les mouvements écologistes

L'Espagne, un no man's land électoral pour les mouvements écologistes

Suite aux élections législatives du 20 novembre, un député du nouveau parti écologiste Equo devrait siéger au parlement. Une présence inédite mais bien dérisoire dans un pays à la traine en matière de prise de conscience environnementale. Le pays demeure le premier producteur européen d’OGM, est gravement menacé par la désertification, et vient d’autoriser l’exploitation de gaz de schiste. Pourquoi un tel retard sur ses voisins ?
Une actualité originale de basta !

L’Espagne demeure un pays de mission pour les écologistes. Exemple ? La Communauté autonome basque vient d’autoriser l’exploitation des gaz de schiste dans la province d’Alava, un des corridors naturels préservés entre les Pyrénées et la cordillère Cantabrique, qui longe le golfe de Gascogne. Et ce, en dépit de l’intense polémique que suscite mondialement l’extraction de gaz par fracturation de couches géologiques. Quatorze puits d’exploration auraient déjà détecté une quantité importante de gaz de schiste. En parallèle, le groupe pétrolier Repsol a annoncé fin septembre sa volonté de réaliser des forages de prospection dans le golfe de Gascogne, malgré tous les risques que suppose une exploitation pétrolière en eaux profondes

Au pays des OGM, de la désertification et du bétonnage des côtes…

En Espagne, l’indifférence de l’opinion publique et l’absence de débat au sein de la classe politique s’accompagne d’un retard manifeste en matière de législation environnementale. En effet, les OGM sont commercialisés depuis 2002, faisant du royaume ibérique le seul pays de l’Union européenne où les cultures transgéniques sont vraiment significatives, avec 100 000 hectares (contre 5 500 ha de maïs OGM en France). Dans un pays menacé par la désertification, la question de l’eau est chaque jour plus préoccupante, mais les normes en matière de produits phytosanitaires se contentent toujours du minimum imposé par Bruxelles. Enfin, et surtout, Madrid est actuellement le principal opposant à la réforme de la Politique commune de pêche de l’UE, réforme visant à retarder l’épuisement des ressources halieutiques.

basta ! 21/11/11
Photo: Benalmadena(FlickR/ Stefan Radu)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter