le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Le pouvoir de jeter
En France, nous jetons à la poubelle un quart de notre nourriture.
Le gaspillage alimentaire, c'est 20 kg de déchets par personne et par an
Le poulet bio industriel fait son nid en France avec Duc

Le poulet bio industriel fait son nid en France avec Duc

C'était prévisible. Avec l'ajustement de la bio française sur un cahier des charges européens, certains groupes industriels se glissent dans les zones floues de la certification bio.
Une actualité originale de Bio consomacteurs

La firme agroalimentaire Duc se lance dans l’élevage industriel de poulets bio. Deux bâtiments, avec parcours extérieur de 20 000 mètres carrés et une capacité d’accueil de 4 800 poulets chacun, ont été inaugurés fin octobre à Tannerre (Yonne). Pas de lien au sol ici, cher aux défenseurs de l’agriculture bio paysanne.

«Posées au milieu de fermes qui restent en conventionnel», déplore la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB), les structures ne permettent pas le nourrissage des animaux avec des céréales bio cultivées sur place. Par ailleurs, les animaux seront abattus à l’âge de 71 jours. Soit dix jours de moins que l’âge observé non seulement «dans les autres filières bio françaises de qualité», mais aussi dans d’autres filières comme Label Rouge, remarque la fédération.

Duc est le premier en France à pratiquer l’abattage de poulets en bio à moins de 81 jours d’âge. Or, les éleveurs «tireront un plus faible revenu d’un poulet abattu plus jeune», pointe la FNAB.

Duc profite d’une dérogation du règlement européen sur la bio: l’abattage à moins de 81 jours est autorisé, à condition que les poulets proviennent de souches dites «à croissance lente». Souches sur lesquelles l’Europe n’impose... rien.

Chaque Etat-membre bricole sa propre définition de souche à croissance lente. En France, celle-ci ne doit pas prendre plus de 35 g par jour, mais doit être issue d’une souche parentale femelle parmi neuf. (voir sur le site du ministère de l'agriculture)

La FNAB et ses partenaires élaborent des alternatives à cette bio industrielle. L’autre bio passera notamment par le développement de Bio Cohérence, une marque privée collective initiée par la FNAB.

Qu’il finisse sous vide ou en nugget, le poulet bio Duc va faire des petits : l’entreprise souhaite construire 45 autres bâtiments dans la région d’ici à 2015 afin de produire 15000 poulets bio par semaine.

L'occasion de revoir notre guide "Les bons labels et les truands" qui avait, entre autre pour ces raisons, rangé Bio Cohérence dans Top et le label bio européen dans "Bon".

Bio consomacteurs 28/10/11
Photo: Fox eating Chicken(FlickR/ neonbubble)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter