le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Le papier qui protège la forêt
Le papier recyclé nécessite pour sa fabrication 70 à 90% d'énergie en moins que le papier "normal", et permet bien sûr d'économiser les forêts...
Acheter du papier recyclé
Cosmétiques : vers la sortie des parabènes ?

Cosmétiques : vers la sortie des parabènes ?

Depuis bientôt dix ans, les parabènes font l'objet de controverses mais restent autorisés par la réglementation européenne. Les grandes entreprises de la cosmétique sont sur le pied de guerre et n'envisagent pas l'abandon de ces conservateurs, tandis que les petites et moyennes entreprises du secteur cherchent les moyens, financiers et techniques, de les remplacer.
Une actualité originale de Novethic

Les parabènes, composés chimiques, sont employés comme conservateurs pour leurs propriétés anti-bactériennes et anti-fongiques, dans les aliments, les médicaments, et bien sûr dans les produits cosmétiques.

Pour ces derniers, les parabènes sont règlementés par la directive européenne " cosmétique " qui les liste en tant que conservateurs des préparations (crèmes, gel douche, shampoings, etc.). L’éthyl-, le méthyl-, le propyl-, le butyl-parabène et leurs iso (isobutyl et isopropyl) sont donc autorisés dans des limites d’utilisation initialement fixées à 0,4% de la composition du produit pour un seul parabène, et à 0,8% pour un mélange de parabènes.

A partir de 2004, ces parabènes, connus pour être des perturbateurs endocriniens de faible puissance, sont mis sur la sellette à la suite de nouvelles études scientifiques examinées par le Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs (SCCS).

Si la Fédération des industriels européens de la cosmétique (COLIPA) n’a pas publié de son côté d’études, le SCCS a rendu ces 6 dernières années pas moins de 5 avis sur la base de données scientifiques et a revu à la hausse la toxicité de deux parabènes. Dans son dernier avis de décembre 2010, le comité demande que soient réduites de plus de moitié les concentrations permises pour le propyl et le butyl-parabène.

Les parabènes "indésirables"

En France, la FEBEA, la fédération française des entreprises de la beauté qui réunit les géants de l’industrie cosmétique, tels que L’Oréal ou encore LVMH, et membre du COLIPA, ne l’entend pas de cette oreille et refuse de remettre en cause l’utilisation des parabènes autorisés par les règles communautaires en invoquant " une entrave au libre-échange".

Une position qui n’est toutefois pas partagée par l’association des PME de la filière cosmétique française Cosmed, représentant 620 petites et moyennes entreprises :

Nous connaissons deux niveaux de sécurité pour les parabènes : ils sont efficaces, garantissent la non-contamination des produits cosmétiques, ils sont très bien tolérés et ont un faible pouvoir allergisant. Mais la question de l’usage répété de ces produits, y compris à faibles doses, doit être prise en compte. Cosmed s’est saisi depuis longtemps de la question. Ce sont d’ailleurs avant tout des petites entreprises qui ont initié des démarches de cosmétique " sans parabène " en fonction de choix ou de convictions.

, rappelle Jean-Marc Giroux, directeur général de Cosmed.

Avant d’expliquer que la récente adoption de la proposition de loi Lachaud en France, visant à interdire les perturbateurs endocriniens, " sort ce débat du champ scientifique et technique. Les parabènes sont devenus indésirables aux yeux du public. Sans compter que les consommateurs traversent une crise de confiance généralisée à l’égard des systèmes d’expertise, comme on l’a vu encore récemment dans le cas du Médiator" , poursuit-il.

Des alternatives difficiles à mettre en place

Dans un communiqué de presse du 10 mai 2011, Cosmed rappelle que " la plupart des entreprises opteraient volontairement et rapidement pour l’abandon des parabènes, si elles disposaient de systèmes de conservation aussi efficaces et polyvalents ".

Remplacer les parabènes s’avère en effet compliqué car ils sont très efficaces pour limiter la prolifération de germes. Par ailleurs certaines alternatives, comme l’alcool ou les huiles essentielles, ont d’autres inconvénients (risques d’allergie pour les huiles notamment). Bilan : Cosmed " entrevoit un abandon progressif total ou partiel des parabènes par la profession dès lors que des solutions alternatives, scientifiquement prouvées et économiquement acceptables, seront disponibles sur le marché ".

Se passer de ces conservateurs ne procède pas du retrait pur et simple des substances, mais d’une entière reformulation des produits. " C’est mettre en place dès la conception, une stratégie de conservation qui met en jeu l’ensemble du choix des composants afin d’assurer la sécurité et la stabilité des nouveaux produits ", explique Jean-Marc Giroux. Ce qui pose la question des moyens financiers pour la recherche de nouveaux systèmes de conservation.

Les médicaments aussi

Une liste de 400 médicaments contenant des parabènes a été publiée par Le Monde le 23 mai. Le quotidien indique qu’ils sont présents dans :

  • de nombreux sirops contre la toux (Clarix, Codotussyl, Drill, Hexapneumine, Humex, Pectosan, Rhinathiol)
  • des pansements gastriques (Maalox, Gaviscon)
  • des traitements des troubles du transit intestinal (Motilium) ou des nausées et vomissements (Primpéran)
  • les formes en suspension buvable de médicaments cardiovasculaires (Cozaar, Vastarel) ou antibiotiques (Josacine, Zinnat)
  • des médicaments contre la douleur et la fièvre (formes génériques d'ibuprofène et de paracétamol)
  • les traitements de l'asthénie (Sargenor) ; sans oublier les formes génériques de ces médicaments.

Une étude toxicologique est menée actuellement par l'Afssaps. Les résultats devraient être publiés en novembre 2011.

Novethic 30/05/11
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter