le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Mégot, gros pollueur
Un mégot peut mettre jusqu'à 12 ans pour se décomposer.
Lorsqu'il est jeté dans le caniveau ou les égouts, il dissémine des métaux lourds, et pollue 8 litres d'eau (qui sera de ce fait traitée plus difficilement) pour un mégot .
Huile de palme : réduire notre consommation

Huile de palme : réduire notre consommation

Un nouveau rapport des Amis de la Terre fait le lien entre le développement des agrocarburants et la production d'huile de palme tout en pointant les graves incohérences de l'huile de palme durable.

L'huile de palme a envahi nos assiettes et commence à envahir nos moteurs. Cette situation a des conséquences graves pour la déforestation, notamment en Asie du Sud Est et pour les populations locales qui y vivent.

Les Amis de la terre présentent dans un rapport intitulé "Arnaque à l'huile de palme durable", les enjeux liés à la consommation croissante d'huile de palme en Europe, notamment liée au développement des agrocarburants. Le rapport critique par ailleurs de façon argumentée les dérives d'une certification durable qui trompe le consommateur. Le développement même d'une huile de palme biologique n'est pas exempte de dérives et ne saurait constituer une solution. Les Amis de la terre invitent donc l'ensemble des acteurs à agir et proposent des recommandations visant à rompre notre dépendance vis à vis de l'huile de palme.

Les recommandations du rapport

Pour les responsables politiques (nationaux et européens) :

  • S'opposer à l'implantation de nouvelles infrastructures sur les ports visant à augmenter les importations européennes d'huiles végétales en particulier le projet d'usine d'huile de palme de Sime darby à Port la Nouvelle (Aude).
  • Abandonner l'objectif d'incorporation de 10% d'agrocarburants dans le domaine des transports d'ici 2020 et mettre la priorité sur des mesures structurelles permettant de réduire la consommation de carburant : relocalisation de l'économie, développement des transports en commun, lutte contre l'étalement urbain.
  • Adopter des critères solides permettant de prendre en compte les changements indirects d'usage des sols dans le cadre de la directive européenne sur les énergies renouvelables.

Pour les entreprises :

  • Réduire l'utilisation d'huile de palme et proposer des produits moins transformés et moins riches en graisses.
  • Ne pas utiliser la certification RSPO ou huile de palme biologique comme un argument commercial pour masquer la réalité des conséquences environnementales et sociales de l'huile de palme importée.

Pour les citoyens et consommateurs :

  • Réduire sa consommation de carburant directe (transport en commun...) et indirecte (achat de produits locaux).
  • Privilégier la cuisine à partir de produits frais et non transformés plutôt que l'achat de plats surgelés et préparés, riches en huile de palme.
eco-SAPIENS 23/05/11
Photo: Palm Oil fruit - Fruta de la palma africana; Valle de Aguán, Honduras(FlickR/ Lon&Queta)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter