le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
78600 tonnes de pesticides
Les jardiniers amateurs utilisent 8 % des 78600 tonnes de pesticides pulvérisées chaque année en France...avec une préférence pour les herbicides (95%).
Accès aux réseaux de distribution d'énergie : le nucléaire etouffe les renouvelables

Accès aux réseaux de distribution d'énergie : le nucléaire etouffe les renouvelables

Les énergies renouvelables pourront assurer 99,5 % des besoins en électricité des pays de l'union européenne en 2050 si le nucléaire perd l’accès prioritaire aux réseaux de distribution dont il bénéficie aujourd’hui.
Une actualité originale de Greenpeace

Le nucléaire et le charbon cannibales !

Greenpeace a rendu public le 18 janvier dernier, un rapport intitulé « La bataille des réseaux » (lire en anglais), qui démontre comment l’Europe pourrait passer en douceur à un réseau électrique alimenté presque exclusivement par les énergies renouvelables.

Actuellement, les installations de production d’électricité durable (éoliennes notamment) sont souvent arrêtées en période de pointe de production, afin de laisser un accès prioritaire aux réseaux de distribution à l’électricité produite par les réacteurs nucléaires et les centrales alimentées au charbon, qui sont elles, impossibles à arrêter !

Le rapport d’étude souligne que si les énergies renouvelables, remportaient la bataille de l’accès aux réseaux, elles pourront couvrir 68% des besoins en électricité de l’UE en 2030 et 99,5% en 2050.

Industriels et Gouvernements doivent faire un choix

Pour que cette projection devienne réalité, les gouvernements européens devront cesser de favoriser l’accès prioritaire à la production d’électricité nucléaire et consentir d’importants investissements – évalués à 70 milliards d’euros d’ici à 2030 – afin de développer les infrastructures et les réseaux.

Les industriels du secteur devront également faire évoluer leur discours : dans ce rapport, Greenpeace démontre que les réseaux électriques sont conçus pour donner la priorité au nucléaire. Voilà qui contredit clairement la communication d’Areva , des livres d’Anne Lauvergeon à son dernier spot de pub mêlant images d’éoliennes, de panneaux photovoltaïque et de centrale nucléaire, qui présente le nucléaire comme « une énergie parmi d’autres » alors qu’il cannibalise purement et simplement toute alternative. Le nucléaire empêche le développement des renouvelables, ces énergies ne peuvent coexister !

La France doit cesser de se voiler la face et de marcher dans le discours d’Areva et d’EDF qui prétendent être en faveur d’un mix énergétique alors qu’en réalité les industriels n’investissent massivement que dans le nucléaire. L’Etat français fait exactement la même démarche en allouant 60% du budget de la recherche énergétique dans le nucléaire, 20% dans le pétrole et seulement 20% dans les énergies renouvelables (chiffres 2009).

Il est donc temps pour les pays européens de choisir leur avenir énergétique. Ils doivent faire un choix, c’est uniquement une question de choix: ou on priorise les renouvelables, ou on fait du nucléaire.

Les dirigeants européens vont discuter des options énergétiques de l’UE à un sommet extraordinaire le 4 février prochain. Greenpeace les appelle à retirer tout soutien politique et financier au charbon et au nucléaire pour permettre aux énergies vertes pour poursuivre leur croissance rapide.

Greenpeace 21/01/11
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter