le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Champion du bio
L'Australie est le 1er producteur de bio au monde, le 2ème étant ... la Chine.
Une poubelle nommée Méditerranée !

Une poubelle nommée Méditerranée !

500 tonnes de microdéchets plastiques pollueraient la Méditerranée. Tels sont les premiers résultats d'une vaste étude menée par l'Ifremer et l'Université de Liège et intitulée « Méditerranée en danger » (MED).

Une actualité originale de developpementdurable.com
Les premiers relevés portent sur 4 371 échantillons plastiques repêchés en juillet dernier sur le littoral français, du Nord de l’Italie et de l’Espagne. Une pétition européenne a été mise en ligne pour réclamer une réglementation plus stricte concernant les emballages…

L’homme ne récolte-t-il que ce qu’il jette ? Assurément ! C’est en tout cas l’hypothèse que viennent d’émettre les participants à l’expédition « Méditerranée en danger ». Les premiers relevés effectués en juillet dernier sur le littoral français ont permis de mettre en lumière l’étendue des dé…chets ! 4 371 microdéchets ont en effet été prélevés en pleine mer, soit, après extrapolation, 500 tonnes de microfragments plastiques qui jonchent la Méditerranée. Avalés par les planctons, mangés ensuite par les poissons, ces microdéchets ont tôt fait de retrouver le chemin… de l’expéditeur : l’homme !

L’expédition, menée par des bénévoles ayant affrété un voilier en partenariat avec l’Ifremer et les experts de l’Université de Liège, n’a pour l’instant passé au peigne fin que le littoral de France, du Nord de l’Italie et de l’Espagne. Dès l’année prochaine, des relevés comparatifs effectués aux mêmes endroits ainsi qu’à Gibraltar, au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Sardaigne et en Corse permettront d’affiner les premiers résultats et de fournir un rapport plus complet dès mars prochain. « Pour 2011, on prévoit de continuer les prélèvements pour avoir une analyse globale sur toute la Méditerranée, mer relativement fermée, pas très grande et idéale pour étudier ce type de pollution » confirme à l’AFP le chef de l’expédition, Bruno Dumontet.

Plus polluée que l’Atlantique

Pourtant, les premiers résultats apportent d’ores et déjà leur lot d’inquiétudes. « Nous avons fait les premiers prélèvements sur une hauteur de 10 à 15 cm d’eau, c’est donc une extrapolation sur des microdéchets flottants, ce n’est pas sur toute la colonne d’eau », avoue avec effroi Bruno Dumontet.

115 000 éléments au km2, soit 250 milliards de microfragments au total : bien plus grave que la fameuse « gyre de l’Atlantique », véritable poubelle marine lourde de 1 100 tonnes de déchets plastiques. Pourtant, même une fois les relevés totaux effectués, il sera d’ores et déjà trop tard, le mal est fait.

Ce que les membres de l’expédition réclament dorénavant, c’est qu’un maximum d’Européens signe la pétition « un million de clics pour la Méditerranée » visant à contraindre Bruxelles d’imposer l’éco-conception pour tous les emballages de produits de consommation courante. Pour que la Grande Bleue retrouve son statut, pour que les poissons n’ingèrent plus de plastique et pour que les hommes ne s’empoisonnent plus eux-mêmes, signez la pétition en cliquant ici.

developpementdurable.com 04/01/11
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest


Radio Ethic et eco-sapiens
écouter