le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
S'éclairer à la luciole
La luciole est un animal qui éclaire autant qu'une ampoule de 1,2 Watt.
Des jouets plus sûrs sous le sapin ?

Des jouets plus sûrs sous le sapin ?

A l'approche de Noël, des jouets viennent encore une fois d'être épinglés en raison de leur toxicité. Le 10 décembre, la Belgique a retiré de la vente des tapis-puzzle pour enfants qui émettent des particules nocives, tel que le formamide, et, trois jours après, c'est au tour de la France de suspendre la vente de ces articles pour trois mois.... 3 ans après le rappel massif de jouets qui avait touché des grands noms du secteur, la vigilance reste donc de mise.
Une actualité originale de Novethic

Phtalates, formaldéhyde, retardateurs de flammes bromés, plomb, parfums de synthèse…autant de substances chimiques dont on peut encore retrouver des traces dans les jouets, comme vient de le montrer le retrait de la vente, en Belgique, de tapis puzzle qui contenaient du formamide, un produit chimique industriel considéré comme cancérigène, et qui selon la Belgique pourrait être interdit en 2013 dans l'Union européenne.

Après avoir demandé à la DGCCRF de procéder à ses propres contrôles et de vérifier leur conformité à la législation, le secrétaire d’Etat à la consommation français, Frédéric Lefebvre a, décrété, le 13 décembre, la suspension des ventes de ces articles sur tout le territoire et commandé une étude plus approfondie sur le formamide à l'Anses...

Car les conséquences de ces traces de produits chimiques - même infimes- restent extrêmement préoccupantes selon plusieurs associations, comme le WECF (Women in Europe for a common future) qui organisait un colloque sur le sujet le 18 novembre.

« Le jouet est le premier objet avec lequel l’enfant –un être en développement- entre en contact très régulièrement : il le porte à sa bouche, dort avec…Or certains jouets contiennent des substances, comme les perturbateurs endocriniens, qui peuvent avoir un effet sur son développement sexuel ou sa santé », estime Anne Barre, la directrice du WECF France.

Certes, après le rappel massif de jouets -dont plus d’un million de la marque Mattel contenant une peinture au plomb- qui a eu lieu en 2007, l’Union européenne et les USA ont révisé leur législation. Mais « les avancées restent insuffisantes et leur mise en œuvre beaucoup trop lente », juge Anne-Corinne Zimmer, une journaliste d’investigation spécialisée sur le sujet et auteur en 2008, du livre « Polluants chimiques, enfants en danger ». En 2009, les jouets constituaient encore la majorité (25%) des produits notifiés comme dangereux par le système européen de rappel, Rappex.

Des substances mieux encadrées

En effet, si la nouvelle directive européenne jouets de 2009 qui entrera en vigueur en 2013 encadre l’utilisation des mélanges et substances classées cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR), elle ne les interdit pas complètement. Certains métaux lourds comme le plomb par exemple sont encore tolérés (à des taux infimes), même s’ils pourraient être totalement bannis dans les jouets électriques, selon un projet de directive adopté fin novembre par le Parlement européen.

De même, « si en France certains phtalates dangereux comme le DEHP sont totalement interdits dans les jouets, d’autres aussi toxiques comme le DINP ne le sont que pour certaines catégories ; ceux susceptibles d’être mis en bouche par les enfants de moins de trois ans. Et certains phtalates, qui remplacent ceux interdits, sont pires que les précédents », regrette Anne Corinne Zimmer.

Pour masquer l’odeur de ces substances, les industriels utilisent en plus des parfums, connus pour leurs propriétés allergènes (asthme, fièvres et dermatites) incurables. Plusieurs ont été interdits par la directive européenne mais en 2010, l’Institut d’évaluation des risques allemands a carrément demandé une interdiction totale pour les jouets destinés aux moins de 3 ans.

Ce qui pour l’instant n’est pas d’actualité chez les industriels: « cela me paraît très compliqué. D’ailleurs, les parfums sont surtout utilisés à des fins pédagogiques et pour développer les sens », rétorque Laurent Parrot, responsable du service technique (sécurité, qualité, contrefaçon) à la Fédération française des industries jouet puériculture (FJP). Pour ce dernier, « il faut quand même prendre conscience que le secteur est impacté par au moins une dizaine de directives. Aller plus loin est extrêmement difficile. »

Novethic 16/12/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter