le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
De la neige comme s'il en pleuvait
L'eau consommée pour une saison de ski par les canons à neige représente la consommation annuelle d'une ville comme Marseille.
Les industriels du lait, nos ennemis pour la vie ?

Les industriels du lait, nos ennemis pour la vie ?

Avec des revenus toujours en baisse et la disparition de milliers d’exploitations chaque année, la colère continue de gronder chez les producteurs laitiers. Elle se focalise peu à peu sur un acteur aussi puissant que méconnu, la Maison du lait, où groupes industriels et coopératives laitières font la loi.
Une actualité originale de basta !

De beaux jeunes gens se séduisent en dévorant des tartines de fromage. Puis s’embrassent, le menton décoré par de sensuelles gouttes de lait. Les produits laitiers ? "Des sensations pures" et "nos amis pour la vie", ont martelé ces publicités. Plus récemment, la nouvelle réclame montre trois petits cochons qui terrassent un loup, yaourt et verre de lait à la main.

Derrière ces messages, se cache non pas un industriel mais le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (CNIEL). Plus connu sous le nom de Maison du lait, cet organisme fédère depuis 1973 les acteurs du secteur laitier. Ensemble, ils s’entendent pour promouvoir la filière, par la publicité donc, mais aussi grâce à plusieurs centres de recherche scientifiques et économiques, à une revue (La Revue laitière française) et enfin par un lobbying auprès du ministère de l’Agriculture et des institutions européennes, à Bruxelles. Surtout, ce sont eux qui fixent le prix du lait.

Monopole syndical et industriel

Toute puissante et inter-professionnelle qu’elle est, cette structure est devenue la cible de la colère des éleveurs. En octobre dernier, des membres de la Confédération paysanne l’ont occupée pendant cinq semaines. Trois agriculteurs ont même mené une grève de la faim de 21 jours. Des méthodes inédites dans le monde agricole.

Ce n’est pas pour ses publicités que la Maison du lait s’attire les foudres de ceux qu’elle est censée représenter. Mais pour son rôle, moins connu, d’instance de décision du secteur. Une instance monopolisée par le syndicat majoritaire, la FNSEA, et par les industriels. Le collège des éleveurs est ainsi occupé par la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), directement issue de la FNSEA.

Pas d’élections donc, ni aucun moyen pour d’autres syndicats ou associations (Confédération paysanne, Association des producteurs de lait indépendant...) d’y être représentés. Le deuxième collège est réservé aux industriels (Bel, Bongrain, Danone, Lactalis, Nestlé...) regroupés au sein de la FNIL, et le troisième aux coopératives laitières (FNCL), dont les dirigeants sont souvent issus de la FNSEA et les pratiques de plus en plus proches de celles des groupes agroalimentaires.

basta ! 10/11/10
Photo: Vache à lait(FlickR/ Par charles le brigand)
Facebook Twitter
Correct
1 évaluation
Voir les commentaires
Correct
1 évaluation
Commentaires
Correct bessetg@laposte.net 15/11/10
Merci
Merci d'avoir remonté à notre connaissance cette analyse importante, je relais l'information..
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest


Radio Ethic et eco-sapiens
écouter