le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Tags
Marseille des eco-sapiens
Equivalences des énergies
Un litre de carburant (essence et diesel) contient (en moyenne) environ 10kWh, ce qui :
  • correspond à la puissance thermique d'un micro-ondes de 1400W à pleine puissance pendant 10h!
  • correspond à l'énergie électrique consommée par une ampoule halogène de 350 W pendant 28 heures, 34 minutes et 17 secondes!
  • ne permet de rouler que sur une quinzaine de km (pour une consommation de 6L/100km)
Une norme internationale pour guider la responsabilité sociétale

Une norme internationale pour guider la responsabilité sociétale

ISO 26.000 : c'est le nom d'une nouvelle norme internationale destinée à promouvoir la responsabilité sociale de tout type d'organisation : entreprises, associations mais aussi collectivités. ISO 26.000 sera pour ces dernières ce que l'Agenda 21 est à l'échelle d'un territoire.
Une actualité originale de Localtis

Les collectivités territoriales désireuses de s’engager dans le développement durable vont bientôt pouvoir disposer d’un nouveau plan de route : la norme ISO 26.000. Après cinq années de négociations, le contenu de ce référentiel international vient d’être adopté définitivement par les membres de l’Organisation internationale de normalisation (ISO, en anglais). Son texte sera publié officiellement dès ce 1er novembre.

Tous les types d’organisations auront la possibilité de se conformer à cette norme : entreprises, collectivités, associations, syndicats… Elles pourront l’acheter, en français, sur le site de l’Afnor, qui est membre d’ISO.
La "26.000" leur permettra d’endosser leur responsabilité sociétale en suivant une méthode reconnue internationalement. Elle leur proposera de travailler sept questions : leur gouvernance, les droits de l’homme, les relations et les conditions de travail, l’environnement, la contribution au développement local, les bonnes pratiques des affaires et la protection du consommateur.
"Une collectivité est tout à la fois un employeur, une instance qui gère les déchets, qui a des activités économiques, a comme parties prenantes les citoyens qui la composent…", rappelle Olivier Peyrat, directeur général d’Afnor. Et si cette norme n’est qu’un simple recueil de bonnes pratiques, Afnor Certification proposera sa propre évaluation aux volontaires désireux de mieux progresser et, éventuellement, de communiquer sur leurs succès en matière de développement durable.

Agenda 21

En France, plus de cent organisations ont été associées à la rédaction d’ISO 26.000. Parmi elles figurait le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.
Pour autant, l’Agenda 21 propose déjà une démarche de développement durable aux collectivités territoriales. Quel peut être leur intérêt à se référer à cette nouvelle norme ? "L’Agenda 21 est une stratégie pour tout le territoire, alors qu’ISO 26.000 interroge chaque organisation sur sa propre responsabilité", répond Antoine Charlot, du Comité 21, le "réseau des acteurs du développement durable". Autrement dit, la nouvelle norme pourra aider une mairie à réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre, par exemple, alors que l’Agenda 21 permet de mobiliser tous les acteurs de la ville autour de cet effort. Dès lors, "l’ISO 26.000 pourra nourrir l’Agenda 21".
Le responsable du programme "territoires durables" du Comité 21 apprécie d’ailleurs que cette norme donne un "cadre pour l’action" plutôt que d’être "complètement normée" : "Il faut pouvoir adapter la stratégie du développement durable au contexte de chaque territoire…" Selon Antoine Charlot, "la principale plus-value de cette norme est d’aider les organisations à identifier les parties prenantes à associer à leur démarche de développement durable" : fournisseurs, partenaires financiers, mais aussi syndicats.

Pour Olivier Peyrat, l’Agenda 21 sera en outre "facilité, dès lors qu’existe un tel document commun auquel chacun des différents acteurs peut se référer". Et si ISO 26.000 vient certes s’ajouter à une profusion de méthodes, labels et certifications distincts, "toutes ces autres démarches vont avoir tendance à se positionner par rapport à cette nouvelle norme", selon lui.

Il reste qu’il n’est guère prévu de contrôler les organisations qui se réclameront d’ISO 26.000. "Il ne faut pas être trop rigide. Un système de labellisation ferait peur à bien des élus, qui bloqueraient alors tout projet", juge Antoine Charlot. De fait, l’Agenda 21 s’avère lui-même "souple" : si 698 collectivités françaises se sont déjà engagées dans cette démarche par délibération, 400 à peine ont défini un plan d’action concret.

Localtis 27/09/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
Articles en lien
Label : Demeter
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter