le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Où vont nos déchets ?
Un français produit 360 Kg de déchets par an, dont 20% sont recyclés ou compostés, 40% incinérés et 40% sont enfouis.
Un verdissement pour les bouteilles en plastique?

Un verdissement pour les bouteilles en plastique?

Volvic vient d'annoncer la sortie de sa « première bouteille d'origine végétale ». Une nouvelle venue dans les rayons Eaux des supermarchés, de plus en plus désertés par les consommateurs.
Une actualité originale de Novethic
La petite bouteille de Volvic a désormais un bouchon vert. Étiquetée « première bouteille d'origine végétale », cette nouvelle version du format 50 cL arrivera le mois prochain dans les rayons des grandes surfaces. Sa nouveauté : elle contient 20% de matière d'origine végétale.

Fabriqué par l'Indien Indian Glycols, ce plastique « bio » (Bio-PET) est constitué pour près d'un tiers d'extraits de résidus de canne à sucre, le reste étant toujours d'origine fossile. Importé par Volvic, il est ensuite mélangé à du plastique recyclé. Au final, cette nouvelle bouteille verte contient donc trois quarts de plastique recyclé et un quart de plastique bio.

"Un premier pas vers l'utilisation de matière première végétale", d'après Véronique Penchienati, directrice générale de Danone Eaux France. "Nous aurions pu n'utiliser que du Bio-PET, et obtenir ainsi une bouteille contenant 30% de matière végétale. Mais il est aussi nécessaire de valoriser le plastique recyclé, pour soutenir et structurer la filière du recyclage. Cette nouvelle composition nous permet de réduire de 35 à 40% l'empreinte carbone d'une bouteille de 50 cL standard."

Car l'objectif affiché par la marque est bien de réduire son empreinte globale, qu'elle mesure depuis 2008 via un outil validé par l'Ademe. Véronique Penchienati l'assure : "il ne s'agit pas d'une opération marketing, le lancement de cette bouteille s'inscrit dans notre stratégie interne, qui vise à réduire l'empreinte carbone de Danone Eaux France de 40% d'ici à 2011, par rapport à 2008." Une opération "non-marketing" qui, visiblement, intéresse grandement les distributeurs. D'après Véronique Penchienati, ils entendent bien mettre en avant cette bouteille au packaging verdoyant dans leurs gondoles.

Améliorer les performances environnementales des bouteilles en plastiques

Le tout végétal n'est cependant pas encore d'actualité pour les bouteilles d'eaux minérales. Les besoins en conservation de la qualité de ces eaux freinent toujours les innovations en la matière. Mais les industriels y croient. Danone y consacre une partie de sa R&D, et Nestlé Waters, qui détient entre autres Vittel, Valvert, Hepar et Contrex-, a inauguré en juin 2009 une Chaire d’enseignement et de recherche consacrée au sujet, en partenariat avec l'école des Mines de Paris.

Le marché des eaux en bouteilles reste fragile

Ce verdissement effréné des bouteilles en plastiques répond certes aux préoccupations environnementales des producteurs, qui ne cessent de répéter que la préservation des ressources naturelles est intrinsèque à leur activité, mais vise également à séduire des consommateurs français de moins en moins enclins à boire de l'eau minérale.

Le marché français est effectivement un des plus fragiles au monde. D'après le rapport 2008 de l'International Bottled Water Association, la consommation française d'eaux en bouteille aurait chuté de 1,2% entre 2003 et 2008, alors même que la consommation mondiale progressait de près de 7%.
Le cabinet spécialiste en études de marché AC Nielsen estime quant à lui que les ventes d'eaux plates minérales ont chuté de 9,6% en 2008. En cause, la prise de conscience écologique des consommateurs française et leur relative confiance en l'eau du robinet.

Mais Véronique Penchiati se veut rassurante. D'après elle, "le marché de l'eau plate naturelle est en train de se stabiliser". Le groupe assure avoir gagné quelques part de marché cette année, même s'il refuse de communiquer les chiffres des ventes des dernières années. Son rapport annuel 2009 affiche néanmoins 6,2% de croissance en volume sur le marché mondial des eaux en bouteilles. Car si les Français désertent les rayons Eaux des supermarchés, la Chine, l'Inde, le Mexique ou encore l'Indonésie offrent encore aux producteurs des perspectives de croissance alléchantes, comme le souligne Danone dans son rapport : "la croissance du pôle Eau est largement tirée par les pays émergents, qui réalisent 51% des ventes."

Novethic 21/09/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter