le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
100kg
C'est la quantité de déchets que produit un Français en plus qu'un Japonnais ! Principalement ce sont des déchets plastiques.
Vive la vaisselle compostable.
Pomme de terre Amflora, maïs: refusons les OGM automatiques !

Pomme de terre Amflora, maïs: refusons les OGM automatiques !

Aujourd'hui, le Haut Conseil sur les Biotechnologies (HCB) vient de rendre son avis sur la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora de BASF, suite à une saisine du ministère de l'Agriculture datant du mois de mars, quelques jours après l'autorisation du produit par la Commission européenne.

Une actualité originale de Greenpeace

Des doutes sur les tests et leurs résultats …

La pomme de terre génétiquement modifiée Amflora a été mise au point pour fabriquer du papier, de la colle ou des adhésifs. Toutefois, "les co-produits de la transformation industrielle de l’amidon (pulpes) pourraient être utilisés dans l’alimentation animale", relève le Haut Conseil des Biotechnologies dans son avis, une situation rendant nécessaire l’évaluation des risque en cas de consommation indirecte du féculent (voire directe car l’autorisation européenne permet des traces de cette pomme de terre à hauteur de 0,9 % dans l’alimentation humaine.)

Dans cet avis, le HCB estime donc que d’après les résultats des tests fournis (par la firme BASF elle même ndlr) aucun risque majeur lié à la consommation d’Amflora ne peut être identifié. Mais, dans ce même rapport, le HCB s’interroge sur la fiabilité de ces tests, le Conseil Scientifique stipulant qu’il "note que les analyses statistiques contenues dans le dossier ne permettent pas de certifier que le risque d’un effet biologiquement significatif puisse être détecté" ! Le Haut Comité se prononce donc sur la base de résultats auxquels il n’accorde pas une pleine confiance …

Le doute est non seulement permis, mais nécessaire : la principale caractéristique d’Amflora est d’être génétiquement modifiée pour intégrer le gène nptII, gène de résistance à un antibiotique.
Le risque est donc bel et bien là : alors que l’État français mène de larges campagnes de santé publique pour appeler la population à modérer sa consommation d’antibiotiques, il l’intègre dans des cultures en plein champs ! Le Pr. Courvalin lui même, chef de l’unité des agents anti-bactériens de l’Institut Pasteur, estime que: "l’autorisation d’Amflora constitue un message calamiteux dans le cadre de la lutte contre les résistances aux antibiotiques" (Source COURVALIN P. "Plantes transgéniques et antibiotiques", La Recherche n° 309, mai 1998, page 38.).

A l’heure des autorisations de produits OGM, la France doit se rappeler, que "les antibiotiques, c’est pas automatique" !

Pourquoi prendre des risques … qui n’avantagent même pas la filière?

Concernant l’intérêt économique de cette pomme de terre OGM, le HCB (et notamment le CEES – Comité économique, éthique et social) note dans sa recommandation que "dans la situation actuelle, la pomme de terre Amflora, dont les débouchés sont en tout premier lieu papetiers, ne constituera pas une réponse aux difficultés économiques traversées par la filière féculière" et même que "ni la filière féculière ni l’industrie papetière, qui paraissent se satisfaire des amidons actuellement disponibles, n’envisagent d’utiliser Amflora".

La question est posée : la France va-t-elle autoriser la production d’un produit OGM dont l’innocuité n’est pas prouvée, pour une filière qui n’en veut pas ?

Agir pour exiger la transparence !

Alors que la Commission européenne a autorisé aujourd’hui même la commercialisation dans l’UE de six maïs génétiquement modifiés utilisés pour l’alimentation humaine et animale, il est temps que les citoyens se mobilisent et s’expriment sur le sujet !

La gouvernance européenne permet de déposer une demande officielle auprès de la Commission, pour peu qu’elle soit soutenue par un minimum de 1 million de citoyens européens : Signons la pétition et rassemblons un million de voix pour obtenir une interdiction des cultures OGM tant que la recherche n’a pas abouti !

Greenpeace 29/07/10
Facebook Twitter
Super
1 évaluation
Voir les commentaires
Super
1 évaluation
Commentaires
Super truffe12@orange.fr 31/07/10
l'etat ne propose que qui rapportent aux gros porcs !
c'est bien connu,ils sont^pour les grosses societe qui leurs filent de l'oseille(OGM) bien entendu ,qu'ils fassent des referendums comme charles de gaulle,et la en pourra reparler sans langue de bois pourrie
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter