le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
12 milliards de sacs plastiques
Chaque année en France, plus de 12 milliards de sacs sont distribués en supermarché, grandes enseignes et marchés.
Le traitement de ces déchets est estimé à 100 millions d'euros.
En évitant ces sacs, vous faites non seulement des économies, mais vous épargnez la nature (on estime à 120 millions le nombre de sacs échoués sur le littoral français)
Vin bio : absence d'accord pour une réglementation européenne

Vin bio : absence d'accord pour une réglementation européenne

Le projet de règlement européen qui devait permettre d'identifier les vins bio a été retiré par la commission européenne le 16 juin dernier, faute de compromis sur les critères d'une vinification biologique.

Ce règlement qui devait entrer en vigueur le 1er juillet prochain, devait permettre une labellisation des vins bio et non plus uniquement du «vin issu de raisins de l’agriculture biologique». Il s'agissait donc de mettre d'accord les pays de l'U.E. sur des critères de la vinification biologique.

En s'appuyant sur les résultats du programme Orwine, projet européen mis en œuvre de 2006 à 2008, pour identifier les bonnes pratiques œnologiques des vignerons dans plusieurs pays, les représentants des 27 pays membres devaient dégager le contenu du cahier des charges du vin bio européen.

Ces négociations ont donné lieu à d'âpres discussions notamment entre pays du nord (Allemagne, Autriche et République tchèque) et pays du sud (Espagne et l'Italie), sur la teneur en sulfites, les premiers souhaitant le maintien des teneurs autorisées pour les vins traditionnels (150 mg par litre de rouge).

L'échec de l'adoption de cette réglementation est surtout révélateur des divergences de conception entre industriels et vignerons indépendants concernant notamment l'ajout d'intrants ou l'adoptions de pratiques non naturelles de vinification telles que la flash pasteurisation ou l’osmose inversée.

Pour les viticulteurs bio, mieux vaut une absence de labelisation officielle qu'une règlementation au rabais incompatible avec l’éthique du bio. Dans l'attente les chartes privées (FNIVAB, Demeter ou Nature et Progrès) pourront continuer à guider le consommateur.

eco-SAPIENS 24/06/10
Photo: Wine(FlickR/ Gianni D.)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter