le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Piles alcalines
La fabrication d'une pile alcaline nécessite 50 fois plus d'énergie que ce que la pile fournira pendant toute sadurée d'utilisation.
Acheter des piles rechargeables
Le Bisphénol A banni des biberons

Le Bisphénol A banni des biberons

La Loi Grenelle 2 suspend la fabrication, l'importation et la commercialisation des biberons au bisphénol A « jusqu'à l'adoption par l'agence française de sécurité sanitaire des aliments, d'un avis motivé autorisant à nouveaux ces opérations ».
Une actualité originale de Novethic

Considéré comme un perturbateur endocrinien par certains scientifiques, - au même titre que les phtalates ou les pesticides-, le Bisphénol A est utilisé dans les biberons, mais également dans le revêtement intérieur des boites de conserves et des cannettes. C’est sa capacité à migrer hors du plastique qui inquiète les scientifiques. En effet, selon une étude scientifique du professeur Belcher à Cincinnati (Etats-Unis), datée de janvier 2008, la consommation d’aliments ayant été en contact avec du BPA est la principale cause de contamination de la population.

Par ailleurs, l’exposition à une forte chaleur favoriserait cette migration, ce qui aggraverait donc le problème pour les biberons chauffés aux micro-ondes. D’autres études ont également montré que l’exposition fœtale au BPA chez la souris perturbe le développement neuronal et celui des glandes mammaires.

Or, précise André Cicolella, toxicologue , membre du Réseau Environnement Santé, « ce type de perturbation est l’un des trois mécanismes de développement du cancer du sein ». Pour l’heure, peu d’études portent sur l’exposition de l’homme, ce qui a conduit l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) à prendre une position « rassurante » en définissant une dose journalière admissible (DJA) de BPA. L’agence a même relevé cette valeur, de 0,01 mg de BPA/kg de poids corporel/jour en 2002 à 0,05 mg/kg/j en 2008. Des chiffres que les fabricants de boites de conserve disent respecter.

Le réseau santé environnement, qui a longtemps bataillé pour l’interdiction du Bisphénol A dans les biberons s’est réjouit de son inscription dans le Grenelle 2, "Les députés ont confirmé la démarche des sénateurs et franchi un grand pas en avant en accréditant les études scientifiques qui prouvent la toxicité du BPA lorsque les nourrissons y sont exposés par la contamination alimentaire, notamment via les biberons. C'est une étape décisive au niveau national. Ceci étant, les mères étant elles-mêmes exposées au BPA par voie alimentaire (au travers des plastiques alimentaires tels que canettes, boites de conserve, film alimentaire, bouilloire...), il faut désormais aller au bout de la logique en protégeant également les bébés allaités et les fœtus exposés via la contamination maternelle. C'est l'ensemble des sources d'exposition alimentaire qu'il faut donc éliminer".

Novethic 20/05/10
Facebook Twitter
Super
1 évaluation
Voir les commentaires
Super
1 évaluation
Commentaires
Super eco-hotes 08/06/10
la France en retard mais elle se décide

Qu'est-ce que j'ai pu embêter mes ami(e)s avec cette histoire pour leur conseiller d'éviter les bib' avec du Bisphénol...

Ouf, elles ont suivi mes conseils et il semble s'avérer qu'elles ont bien fait.

La France a mis plus de temps (comme d'habitude) que le Canada, ou les USA, mais on y est.

Bon il reste à arrêter de consommer des légumes en conserve...si vous ne vous êtes pas décidé pour le frais, choisissez les légumes en bocal de verre !

Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest


Radio Ethic et eco-sapiens
écouter