le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Marcher vers l'école
La mise en place d’un PDES, c’est 188 g de CO2 évités, par jour et par enfant. De plus, les enfants qui marchent sont plus attentifs en classe.
MOUVES : Vers un MEDEF des entrepreneurs sociaux

MOUVES : Vers un MEDEF des entrepreneurs sociaux

«Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue». C'est sous cette citation de Victor Hugo que plusieurs centaines d'entrepreneurs sociaux ont décidé de se fédérer pour constituer le fer de lance de entrepreneuriat social.

Patrons et entrepreneurs

Si l'on vous dit syndicat d'entrepreneur, vous répondez certainement MEDEF!

Et d'une certaine manière, vous avez été victime du glissement sémantique opéré en 1998 quand le Conseil national du patronat français (CNPF) a choisi de changer de nom. Les "patrons" sont devenus "entrepreneurs" pour des raisons évidentes de connotation.

Pourtant, l'ancien président du MEDEF Ernest-Antoine Seillière est avant tout l'héritier Wendel et l'actuelle présidente Laurence Parisot est l'héritière Parisot. Il y a en quelque sorte une certaine supercherie dans l'emploi du terme "entrepreneur" dans ce qui est aujourd'hui le principal syndicat de dirigeants.

Bien sûr, le "patron" a aussi des responsabilités (le maintien et le développement de sa société) mais à l'opposé, l'entrepreneur est un créateur qui prend un risque. Le risque que son "entreprise" échoue...

En France, à côté du MEDEF, il existe d'autres organisations patronales comme par exemple l'UNAPL (professions libérales), la CGPME ou la fameuse FNSEA (Exploitants agricoles). Il existe aussi le Centre des Jeunes Dirigeants de plus en plus ouvert sur les questions sociétales.

Il manquait tout de même une véritable fédération de l'entrepreneuriat social.

Le lancement officiel du Mouvement des entrepreneurs sociaux a eu lieu le 2 février lors d’une première Rencontre nationale. Plus de 200 personnes y étaient présentes: entrepreneurs sociaux et partenaires de leur développement. eco-SAPIENS y était bien sûr !

Entrepreneuriat social qu'est-ce que c'est ?

répartition de l'emploi

On le sait peu mais en France, l'économie sociale et solidaire représente 10% de l'emploi.

L'économie sociale et solidaire en quelques chiffres

  1. Plus de 5 000 structures d’insertion par l’activité économique dédiées à l’emploi et l’accompagnement de 70.000 personnes exclues
  2. Plus de 2 000 structures (dont 600 entreprises adaptées) employant et accompagnant plus de 140.000 personnes en situation de handicap
  3. 2 000 SCOP (sociétés coopératives ouvrières de production) (100 nouvelles par an), 40 000 salariés
  4. 152 SCIC (sociétés coopératives d’intérêt collectif), comptant plus de 1.000 salariés et mettant en oeuvre une dynamique partenariale unique sur leur territoire
  5. 3 500 associations opérant dans le champ des services à la personne, employant 200 000 salariés
  6. 300 entreprises, associations vendant et promouvant les produits du commerce équitable, 1000 salariés

Un Mouvement qui tombe à pic

La crise financière traversée en 2009 aura permis de questionner une fois encore notre modèle de société. A quoi sert l'argent ? Peut-on spéculer à l'infini ?

Les condamnations politiques ont afflué mais dans les faits peu de décisions ont été prises pour éviter une nouvelle crise. Fort heureusement, quelques politiques ont redécouvert l'économie sociale et solidaire et ont constaté leur robustesse par rapport au secteur classique.

Si les politiques, à gauche comme à droite, commencent à prêter l'oreille, les citoyens quant à eux sont sous-informés. C'est ce que confirme la récente enquête CSA commandée par l'AVISE. Les citoyens ne connaissaient pas l'entrepreneuriat social même s'ils en ont déjà entendu parler. Un petit goût de "développement durable" il y a quelques années...

Ajoutons qu'aujourd'hui, les écoles de commerce et d'ingénieur, les facultés de droit et d'économie n'abordent pas du tout l'entrepreneuriat social.

Pourtant...
  • Ses réponses n’ont jamais été aussi actuelles
  • Ses acteurs n’ont jamais été aussi nombreux
  • La demande pour une autre économie n’a jamais été aussi forte.

Cepandant l’offre peine à changer d’échelle : les fonds propres des entreprises sociales sont insuffisants, la culture entrepreneuriale est à renforcer, les débouchés commerciaux sont à élargir.

Les objectifs du MOUVES

Le nouveau mouvement des entrepreneurs sociaux souhaite d'abord atteindre les 1 000 adhérents d'ici 2012. Il travaille actuellement sur plusieurs chantiers comme la création d'un label "entreprise sociale", ou encore la constitution d'un fonds de financement conséquent pour amorcer des projets de grande envergure, promouvoir la coopération entre structures...)

Paradoxalement, le MOUVES n'est pas dans une dynamique d'opposition frontale au MEDEF. Le MOUVES souhaite au contraire, par l'échange, contaminer l'entrepreneuriat classique pour revaloriser à sa manière le statut d'entrepreneur.

Les premiers membres du conseil d'administration

Afin de mieux connaitre l'esprit de ce mouvement il est intéressant d'en connaitre les initiateurs.

  • Jean-Marc Borello, délégué général du Groupe SOS - président
  • Jean-Guy Henckel, directeur du Réseau Cocagne - vice-président
  • Hugues Sibille, président de l’Avise et de l’Ides - vice-président
  • Rémi Roux, gérant de la Scop Ethiquable - vice-président
  • Barbara Barrois, fondatrice de la Scic Ôkhra - Trésorière
  • Christian Valadou, directeur de L’Autre entreprise - Secrétaire
  • Claude Alphandéry, président d’honneur de France Active et de l’Avise
  • Patrick Dargent, président d’Aquarèse et du réseau Entreprendre
  • Michel Dupoirieux, directeur délégué de Scop Entreprises Languedoc-Roussillon
  • Philippe Frémeaux, président d’Alternatives Economiques
  • Christian Jacquot, président du Groupe Gare-BTT
  • Hervé Knecht, président de Flandre Ateliers
  • Jean-Michel Lécuyer, directeur de la SIFA
  • Arnaud Mourot, directeur général d’Ashoka France
  • Antonella Noya
  • Alain Philippe, président Fondation MACIF
  • Marc Saint-Olive
  • Patrick Sapy, délégué national Programme Entrepreneuriat social, réseau Entreprendre.
  • Virginie Seghers, Conseil, spécialiste RSE et mécénat
  • Thierry Sibieude, responsable de la Chaire Entrepreneuriat social de l’Essec

Liens utiles

eco-SAPIENS 10/02/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter