le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Personne dans la voiture...
En France, le taux moyen de remplissage des véhicules pour les trajets domicile-travail n'est que de 1,3.
Une première coopérative d'habitants de France lancée à Villeurbanne

Une première coopérative d'habitants de France lancée à Villeurbanne

Le lancement officiel du Village vertical, le 27 janvier dernier, ouvrira-t-il la voie à une évolution législative ?

Qu’est ce qu’une coopérative d’habitants ?

Le principe est le suivant : la coopérative est propriétaire des logements qu’elle loue à ses coopérateurs en échange d'un loyer et d'achat de parts sociales. Les habitants sont donc propriétaires collectivement du bien mais locataires individuellement. L’enjeu pour les coopérateurs est d’être les acteurs de leur projet depuis la définition de leur intention en passant par le choix architectural jusqu’à l’organisation de la vie collective après l’emménagement.

Ce système permet de sortir durablement un bien de la spéculation : la valeur des parts sociales, encadrée, est déconnectée de la valeur du bien ; si l'immeuble est revendu, la plus-value ne peut pas être distribuée entre les associés. La coopérative propose un autre rapport au patrimoine : la fonction d'habiter et l'intérêt collectif priment sur l'investissement immobilier et l'enrichissement financier individuel.

La société coopérative repose également sur les valeurs d'équité, de transparence dans la gestion et de participation de chacun aux décisions. La démocratie s'y applique selon le principe une personne = une voix, quel que soit le nombre de parts sociales détenues.

Les coopératives d’habitants proposent des solutions aux multiples questions environnementales, économiques et sociales qu’un tel projet peut susciter. Les performances énergétiques (meilleure isolation, panneaux solaires, etc.) mais aussi l’organisation interne à la coopérative (un potager est proposé dans presque tous les projets, les déplacements sont mutualisés) sont au coeur des questions environnementales. Les coopérateurs appréhendent la propriété d’une manière innovante, à contre courant du modèle dominant. Ils sont les acteurs et les producteurs de leur projet immobilier.

Le lien social et le « bon voisinage » sont ancrés dans les projets car il est question d’intégrer au programme architectural des salles de vie communes et des espaces de rencontre. Il ne s’agit pas de se retrouver entre soi mais bien de soutenir un projet collectif où tout le monde peut participer. Quelle soit inter-générationnelle, sociale ou culturelle, la mixité est souvent une volonté importante des coopérateurs.

La nécessité d'évolutions législatives

Pour Habicoop, le projet pionnier du Village Vertical, tout comme les 50 autres qui en France souhaitent aboutir sous la forme de coopératives d’habitants, ont besoin d’une adaptation du cadre légal et réglementaire. Elle conditionne l’essaimage de projets de ce type, donc l’apparition d’une véritable troisième voie pour le logement, ainsi que la constitution d’un réseau qui consoliderait chacune des opérations.

En effet, les formes juridiques tout comme les mécanismes de financement prévus par le législateur sont pensés pour permettre soit la location, soit la propriété individuelle, mais rien n’est envisagé concernant la propriété collective d’un bien immobilier.

eco-SAPIENS 04/02/10
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter