le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
De la neige comme s'il en pleuvait
L'eau consommée pour une saison de ski par les canons à neige représente la consommation annuelle d'une ville comme Marseille.
Amnesty dénonce les désastres sociaux et environnementaux des activités pétrolières au Nigéria

Amnesty dénonce les désastres sociaux et environnementaux des activités pétrolières au Nigéria

Intitulé « Nigeria. Petroleum, pollution and poverty in the Niger Delta », le rapport explique comment l'industrie pétrolière du delta du Niger a entraîné, pour la majorité des personnes des zones concernées, la paupérisation, les conflits, les atteintes aux droits humains et le désespoir.
Une actualité originale de Novethic

Le rapport décrit comment des décennies de pollution et de dégradation de l'environnement causées par l'industrie pétrolière ont privé des centaines de milliers de personnes du droit à un niveau de vie décent, qui passe notamment par un accès suffisant à la nourriture et à l'eau, mais aussi du droit de gagner sa vie en travaillant, du droit à un environnement sain et du droit à la santé.

Au fil des années, le delta du Niger est devenu l’emblème de la « malédiction des ressources », tant le contraste entre les revenus pétroliers et l’extrême pauvreté de la région est considérable. Non seulement les populations locales n’ont pas profité des bénéfices engendrés par l’activité pétrolière – le rapport cite le chiffre de 600 milliards de dollars depuis les années 60-, mais la pollution des zones de production les a, au final, privé de leurs ressources.

La pratique du torchage

Après presque 60 ans d’exploitation, la pollution causée par les fuites d’oléoducs ou émises par les torchères de gaz* brûlé à ciel ouvert est omniprésente dans le delta du Niger. Elle rend les champs infertiles, l’eau impropre à la consommation et pollue fortement l’atmosphère. La fréquence des fuites dans certains secteurs a notamment conduit à la disparition complète de toute espèce de poisson. De son côté, Shell affirme que ces fuites sont dues aux actes de vandalisme des rebelles sur les zones de production.

Pour les organisations écologistes, ces dégradations sont bel et bien la conséquence du mépris longtemps montré par les groupes pétroliers au Nigeria pour l’environnement. Elles en veulent pour preuve la poursuite extensive du torchage de gaz alors que la pratique a été formellement interdite voici plus de 25 ans. En 2006, la Banque mondiale a pris l’initiative de lancer des partenariats publics/privés avec les gouvernements et les compagnies pétrolières, pour mettre fin à cette pratique. "Les substances toxiques répandues par les fumées des torchères empêchent les populations de vivre dans un environnement sain", a-t-elle rappelé. Au Niger, pays où a été le plus pratiqué le torchage, des communautés locales ont porté plainte en juin 2005, soutenues par les Amis de la Terre et l’ONG Environmental Rights Action, contre le Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) et le gouvernement nigérian, ainsi qu’à l’encontre du consortium constitué par Shell, Exxon, Chevron, TotalFinaElf et Agip, afin de faire cesser le torchage. En novembre 2005, la Haute Cour Fédérale du Nigéria a ordonné aux compagnies pétrolières d'arrêter le torchage dans le delta du Niger, invoquant la violation des droits de l'homme… Mais la pratique a continué, avec la complicité du gouvernement nigérian.

*Le torchage consiste à brûler, par des torchères, des rejets de gaz naturels à différentes étapes de l'exploitation des gaz et pétroles. Cette pratique a deux impacts négatifs sur l’environnement : elle gaspille la ressource et constitue une importante source d’émission de CO2.

Novethic 03/07/09
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
Articles en lien
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter