le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Devinette Coca-Cola (2)
Devinez combien de litres d'eau ont été utilisés pour la fabrication de coca-cola en 2007 dans le monde ?
300 milliards de litres d'eau !
Cash! dénonce les conditions de travail dans l'industrie de l'habillement

Cash! dénonce les conditions de travail dans l'industrie de l'habillement

Les travailleurs de l'habillement contribuent aux bas prix affichés dans les rayons des supermarchés.

Des contributions qui prennent la forme de deux mesures de réduction des coûts très répandues : l’utilisation croissante de travailleurs contractuels et les heures supplémentaires systématiques, non rémunérées et obligatoires.

Au cours de l’année 2008, la Campagne Vêtements Propres internationale (Clean Clothes Campaign) s’est entretenue avec 440 travailleurs issus de 30 usines réparties dans quatre pays – Sri Lanka, Inde, Bangladesh et Thaïlande. Toutes les usines produisaient des vêtements pour un ou plusieurs des cinq distributeurs qui font l’objet du rapport : Aldi, Carrefour, Lidl, Tesco et Walmart. Ce sont ces femmes et leurs familles qui en définitive subissent le coût des baisses de prix, des délais de livraison trop courts et de l’incertitude auxquels les enseignes de la grande distribution contraignent leurs fournisseurs. Les pratiques d’approvisionnement qui augmentent la pression exercée sur les fournisseurs ne sont possibles qu’en raison de la situation de ces travailleuses, défavorisées et privées de tout pouvoir, qui n’ont aucun autre choix que d’accepter les conditions de travail qui leur sont imposées.

Travailler trop d’heures pour gagner un salaire de misère.

Salaire de base de misère (Au Bangladesh, le salaire de base le plus bas rencontré dans le cadre de l’enquête était de 13,50 € par mois chez un fournisseur d’Aldi), durée hebdomadaire de travail excessive pouvant parfois aller jusqu'à 80 heures, heures supplémentaires non payées ...les salariés sont floués de leurs droit fondamentaux à tous les niveaux.

Travailleurs bâillonnés

Bien que les grands distributeurs aient souscrit à des codes de conduite qui les engagent à respecter les droits syndicaux, les travailleurs de leurs filières d’approvisionnement sont réprimés lorsqu’ils tentent d’exercer ces droits.

Absence de sécurité d’emploi

Une utilisation systématique et répandue de formes précaires d’emploi visant à gérer des commandes variables et à faire pencher davantage la balance du pouvoir en faveur des employeurs.

Pratiques d’approvisionnement répréhensibles

Les enseignes de la grande distribution favorisent des pratiques d’approvisionnement destinées à obtenir un maximum de flexibilité et les prix les plus bas de la part de leurs fournisseurs. En même temps, ils affirment qu’ils améliorent les systèmes dont ils disposent pour faire appliquer leurs codes de conduite concernant les droits des travailleurs. Ces deux facteurs sont souvent contradictoires parce que les pratiques d’approvisionnement des enseignes de la grande distribution engendrent une série de pressions qui ont des impacts négatifs sur les travailleurs.

Les femmes supportent les coûts

Les femmes sont plus susceptibles d’occuper des emplois où les violations des droits des travailleurs sont courantes, y compris des formes de travail précaires.

A taille de géant, responsabilité de géant

La taille impressionnante des entreprises de la grande distribution implique une responsabilité considérable.

Mais les enseignes de la grande distribution ont deux facettes. D’une part, elles se sont engagées dans diverses initiatives qui laissent penser qu’elles travaillent pour résoudre des problèmes comme les bas salaires, les conditions de travail précaires et les activités antisyndicales chez leurs fournisseurs. Pourtant, d’autre part, elles ont été critiquées pour les mauvaises conditions de travail, dans exactement les mêmes domaines, partout dans leurs filières l’approvisionnement, dans la fabrication, la distribution et la vente au détail.

Pour en savoir plus le rapport complet.
eco-SAPIENS 11/03/09
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter