le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
12 milliards de sacs plastiques
Chaque année en France, plus de 12 milliards de sacs sont distribués en supermarché, grandes enseignes et marchés.
Le traitement de ces déchets est estimé à 100 millions d'euros.
En évitant ces sacs, vous faites non seulement des économies, mais vous épargnez la nature (on estime à 120 millions le nombre de sacs échoués sur le littoral français)
Faut-il vraiment utiliser tant d’eau de Javel ?

Faut-il vraiment utiliser tant d’eau de Javel ?

Influencés par la publicité et les traditions, nous pensons souvent que nettoyer ne suffit pas et qu'il faut, en outre, désinfecter toute la maison et même le trottoir !

Pour certains, la peur des microbes est devenue une véritable obsession. Ils traquent poussières, bactéries et virus à renfort d’eau de Javel, cette "eau" si populaire aux propriétés désinfectantes ! Ces dernières années, le marché des produits d’entretien a vu apparaître les produits "2 en 1". Ces détergents cumulent une action nettoyante et une action désinfectante grâce à l’adjonction d’eau de Javel ou d’autres désinfectants. Les producteurs ont ainsi relancé la "javelmania" pourtant déjà bien ancrée.

Il est impensable d’aseptiser la maison de fond en comble. c’est même une perte de temps puisqu’il suffit de faire quelques pas dans la pièce nettoyée, d’ouvrir la fenêtre, pour la contaminer. Il n’est même pas nécessaire de pénétrer dans la pièce pour la recontaminer. Les colonies de bactéries se reforment spontanément à partir des quelques germes restants. Or les désinfectants sont dilués dans le produit d’entretien. Il reste donc, après désinfection avec ces produits, des germes qui en quelques minutes reconstitueront les colonies initiales.

Une désinfection n’est utile que lorsqu’il y a une maladie à la maison dont la déclaration est obligatoire (salmonellose, certaines hépatites,...). Les cages d’animaux et les bacs à litière peuvent simplement être désinfectés avec du vinaigre pur.

L’EAU DE JAVEL, C’EST QUOI ?

L’eau de Javel est une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium et de potassium. Sa concentration s’exprime en degrés chlorométriques (°Chl). On trouve dans le commerce des solutions prêtes à l’emploi de 10 à 15 °Chl et de l’eau de Javel concentrée à diluer. Les tablettes sont de composition légèrement différente. Ces produits peuvent également contenir des détergents et des parfums.

L’eau de Javel a des propriétés détachantes, blanchissantes, désinfectantes et désodorisantes. Elle est, à tort, utilisée dans les toilettes, les sanitaires, les poubelles, sur les sols, mais également en addition de lessives.

En tant que biocide, elle est active à l’égard des bactéries, des virus, des champignons et des algues.

L’ENVIRONNEMENT ET LA SANTÉ

Pourchasser à outrance les microbes n’est pas seulement inutile, c’est aussi nuisible pour l’environnement et dangereux pour la santé.

  • On ajoute à des produits déjà néfastes des polluants supplémentaires, sans utilité dans le cadre d’un entretien régulier. Les agents tensioactifs des produits nettoyants on déjà une action antibactérienne suffisante.
  • Ces produits perturbent l’équilibre bactérien des habitations. En effet, notre habitation contient des germes pathogènes qui vivent en équilibre avec d’autres, non pathogènes. Si cet équilibre est perturbé, certains germes pathogènes vont se développer au dépend des autres et augmenter le risque de contamination et de maladie.
  • L’eau de Javel contient du chlore. Lors de sa production, de son utilisation puis de son rejet avec les eaux domestiques, le chlore libéré peut se combiner à des molécules organiques (contenues dans les sols, les eaux et l’air) et former des organo-chlorés, composés toxiques, persistants et qui s’accumulent dans les chaînes alimentaires. Certains d’entre-eux sont cancérigènes et/ou mutagènes. Il en est de même lorsque de l’eau de Javel est versée dans une cuvette de WC où subsiste de l’urine.
  • Si les eaux usées sont évacuées vers une fosse septique, l’apport régulier d’eau de Javel peut compromettre les équilibres biologiques de la fosse et donc son bon fonctionnement.
  • Le stockage et l’utilisation d’eau de Javel à la maison comportent des risques pour la santé. En effet, ce produit est à l’origine d’accidents domestiques. Utilisée en mélange avec des produits d’entretien contenant de l’acide (détartrant, nettoyant pour sanitaires, anti-rouille,...), un dégagement gazeux survient et peut provoquer des effets tels que l’irritation des muqueuses et des yeux, des maux de tête, des nausées,... Cela peut aller jusqu’au développement d’un oedème pulmonaire avec risque de complications infectieuses. Si l’eau de Javel entre en contact avec de l’ammoniaque, c’est un gaz plus dangereux encore qui se forme et qui peut provoquer des dommages importants aux poumons.
écoconso 26/01/09
Photo: BA boarding pass(FlickR/ Leo Reynolds)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter