le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Les emballages qui pèsent dans notre poubelle
Un Français produit 353 kg par an. Un quart sont des déchets d'emballages
Greendex est le premier indice global des éco-consommateurs

Greendex est le premier indice global des éco-consommateurs

La National Geographic Society présente les résultats de l'étude Greendex, un sondage planétaire des comportements de 14 000 consommateurs-internautes de 14 pays différents.
Une actualité originale de Novethic

Les types d'habitations, les modes de transport et les habitudes de consommation sont les principaux critères d'évaluation de ce grand comparatif mené début 2008. Les consommateurs des nouveaux pays industriels obtiennent les meilleurs scores. Si les Etats-Unis finissent derniers, la France occupe elle la queue du peloton européen. Compte-rendu.

Brésil, Inde, Chine et Mexique. Tel est le quatuor de tête, inédit, de l'indice Greendex. Un vaste tour d'horizon international de la consommation responsable réalisé par l'institut de sondage Globalscan pour le compte de la National Geographic Society. Il ne s'agit plus d'évaluer la performance verte des entreprises ou des états, mais directement celle de leur population.

L'indice Greendex, un score unique noté sur 100, agrège 65 variables liées aux modes de vie, achats et opinions des consommateurs interrogés selon quatre grands chapitres : l'habitat, les transports, l'alimentaire et les biens d'équipement. Selon les promoteurs de l'étude, 60 % de ces paramètres dépendent de choix individuels.

Consciences émergentes

greendex en carte

Dévoilé en mai 2008, la première édition de cette recherche bouscule bon nombre d'idées reçues. Oui, les consommateurs des pays émergents font mieux que ceux des pays du G8.

En Inde (Greendex 60), 12 % des répondants disposent d'un chauffe-eau solaire, 35 % utilisent les transports en commun tous les jours et les 3/4 se déclarent végétariens. Les consommateurs chinois (Grdx 56,1) tiennent eux le haut du pavé, principalement pour leur usage encore massif de la marche et des bicyclettes malgré l'essor de l'automobile. Les populations de ces nouveaux pays industriels vivent en général dans de faibles surfaces, à proximité de leur travail et possèdent relativement peu d'appareils électroniques. «Les consommateurs des pays développés, qui disposent d'un plus grand nombre d'options servant l'environnement, ne font souvent pas ces choix», relève l'étude.

L'écart, bien sûr, témoigne de différences dues au développement économique. Mais aussi de mentalités individuelles. En effet, la conscience de sa propre empreinte écologique constitue un facteur-clé dans la mise en oeuvre au quotidien des choix et comportements écoresponsables.

UN ÉCHANTILLON GLOBALEMENT BRANCHÉ

Pour établir son panorama mondial des habitudes de vie et de consommation, le projet Greendex a utilisé un questionnaire en ligne, à remplir via Internet par les 14 000 participants de l'étude. C'est à dire 1 000 personnes dans chacun des 14 pays retenus dans le panel : Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Hongrie, Inde, Japon, Mexique, Russie, Espagne et Etats-Unis.
Ensemble, ces 14 pays représentent 55 % de la population mondiale. Surtout, ces 14 pays totalisent 75 % de l'énergie consommée dans le monde en 2007. D'autres pays devraient à l'avenir venir étoffer l'indice Greendex. L'Egypte et le Nigeria, notamment, sont appelés à rejoindre la prochaine édition si la généralisation des accès Internet se poursuit.

C'est l'un des principaux enseignements de l'étude. Les valeurs les plus significatives, ayant la plus forte incidence sur l'attitude des populations, sont, dixit Greendex, «le niveau de préoccupation au sujet de l'environnement, croire que les problèmes d'environnement nuisent à la santé des individus, le soutien donné à des prix intégrant le plein coût du cycle de vie des produits.»

Panier du marché

En corollaire de leur analyse de la consommaction, les concepteurs du Greendex ont aussi mis au point un "panier du marché" global, à l'échelle des pays étudiés. Ce nouvel indice, bâti à partir des données macroéconomiques comme le produit intérieur brut par habitant, le taux de croissance de la population, l'augmentation du nombre de voiture individuelle, etc., vise à cerner l'impact écologique de chaque pays du Greendex.

Les rapprochements statistiques du Greendex et du Panier montre ainsi une forte corrélation entre la consommation d'énergie par habitant d'un pays et le bilan Greendex de ses consommateurs.

«Ce résultat était attendu, commentent les auteurs du rapport du National Geographic, puisque de hauts niveaux de consommation dans l'ensemble des catégories du Greendex entraînent naturellement une dépense d'énergie plus élevée.»

Un autre lien a été mis en évidence et concerne l'immatriculation des véhicules neufs. Plus celui-ci est élevé, et plus le sous-score "Transport" du pays concerné diminue. La France (Grdx 48,7) n'échappe pas à cette règle.

La France, malade des transports ?

Les Français pointent au 12e rang sur 14. Si le recyclage et le cabas réutilisable sont entrés dans les moeurs, l'état de notre parc immobilier, mal isolé, notre consommation d'eau en bouteille, et le relatif insuccès de la nourriture bio - la plus faible part des pays étudiés - expliquent ce mauvais classement.

Notre manie de la voiture individuelle est également en cause. A peine 12 % d'entre nous prennent les transports en commun tous les jours (le plus bas score du comparatif), contre 62 % le volant. Seul à bord qui plus est. Une conduite qui nous place devant les deux derniers du classement général : les Etats-Unis (Grdx 44,9) et le Canada (Grdx 48,5). Un autre « French paradox » ?

Le site du rapport Greendex
Novethic 24/07/08
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter