le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
A pied ou en voiture ?
En voiture, le premier kilomètre pollue en moyenne quatre fois plus que les suivants.
L'agriculture bio pour préserver l'eau

L'agriculture bio pour préserver l'eau

Le groupement des agriculteurs bio d'Ile-de-France et l'Agence de l'eau Seine-Normandie ont signé une convention afin de développer l'agriculture biologique dans les zones de captage d'eau. L'objectif étant d'en protéger la qualité.
Une actualité originale de Bio consomacteurs

C’est la première initiative de ce type en France… 17 ans après l’Allemagne. La secrétaire d’Etat à l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite qu’elle soit la première d’une longue série.

  • Une équipe d'animateurs sera en charge d'encourager les conversions à l'agriculture biologique et de promouvoir ces pratiques dans les établissements agricoles.
  • Des diagnostics environnementaux permettront de mesurer les effets de cette initiative, menée en priorité à proximité des bassins d’alimentation les plus pollués (en pesticides et nitrates).
  • Parallèlement, des opérations de communication et de sensibilisation destinées aux professionnels, aux jeunes étudiants agricoles et au grand public seront organisées.

Ce projet sera financé à hauteur de 200.000 €/an dont 50% par l'agence de bassin, le reste réparti pour moitié entre la Région Ile-de-France et le groupement des producteurs.

Il y a clairement dans ce projet un intérêt réciproque entre l'agence de bassin qui doit dépolluer l'eau en aval, et l'agriculture biologique, qui peut agir en amont par ses méthodes sans pesticides ni engrais chimiques préservant la ressource en eau ; ce qui permet en bout de course de réduire les coûts de son traitement.

Il s’inscrit dans les conclusions du Grenelle de l'environnement, qui préconisaient pour encourager l’augmentation des surfaces agricoles biologiques (6% en 2012 et 20% en 2020) qu’elles soient situées de préférence sur les 700.000 hectares des périmètres de captage d'eau potable.

Enfin, cette initiative pourrait permettre à l’Ile de France de mieux répondre localement à sa demande croissante de produits bio, car aujourd’hui seuls 0,7 % de la surface agricole utile de la Région sont cultivés en bio.

Une bonne piste à reproduire pour développer l’agriculture biologique et en mesurer ses multiples intérêts.

Bio consomacteurs 03/03/08
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter