le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
A pied ou en voiture ?
En voiture, le premier kilomètre pollue en moyenne quatre fois plus que les suivants.
Contre la consommation dirigée, pour une démarche citoyenne

Contre la consommation dirigée, pour une démarche citoyenne

Agriculture biologique, commerce équitable, textile écologique, écoconstruction... Ces termes sont récupérés et détournés de leurs buts à des fins mercantiles. 8 organisations pionnières lancent un appel pour promouvoir les Systèmes de Garantie Participatifs
Une actualité originale de Nature et Progrès

Nous reproduisons l'appel lancé par Nature et Progrès, Minga, le SABD, Alliance Provence, SIMPLES, l'Atelier, le réseau Ecobatir et ARESO.

Les termes d’agriculture biologique, de commerce équitable, de textile écologique et d’écoconstruction sont tous récupérés et détournés de leurs buts à des fins mercantiles.

L’attribution des logos qui leur correspondent dépend d’une expertise spécialisée nommée certification. Cette expertise ouvrant l’accès aux marchés est devenue un enjeu de première importance bien qu’elle n’incite pas à l’amélioration des pratiques, au contraire : elle ne vise qu’à concentrer et sécuriser les approvisionnements des grosses firmes.
Elle est en effet le dernier moyen inventé pour éliminer les petits producteurs qui ne peuvent accéder aux exigences qu’elle impose.

Pendant que l’Organisation Mondiale du Commerce détruit toutes les protections aux frontières susceptibles de garantir l’autonomie alimentaire ou économique des peuples, les multinationales multiplient ces nouvelles barrières normatives pour protéger leur monopole. Les petits producteurs, les artisans et les commerçants, partout dans le monde, sont soumis aux rouleaux compresseurs mettant leur subsistance et leur souveraineté en péril.

La certification en agriculture biologique entraine la perte de biodiversité agricole en interdisant les semences paysannes et les races locales.
Et depuis que le label Haute Qualité Environnementale (HQE) a été récupéré par les industriels, le béton est devenu « écolo » alors que son coût énergétique est très élevé !

Les organisations signataires actent un effort de convergence pour promouvoir les Systèmes de Garantie Participatif (SGP).

Ces systèmes recouvrent une diversité d’organisations et de fonctionnements, diversité que nous revendiquons.

  • Ils visent tous à améliorer la qualité des produits, les cohérences écologique, sociale et économique dans le respect de l’homme et de la nature
  • Leurs valeurs de bases sont la transparence, la participation et l’intégrité des acteurs, professionnels ou non, le maintien des savoirs locaux, des processus d’apprentissage et d’organisation horizontale.
Les organisations signataires conviennent que :
  • la réflexion et les actions sur les rapports entre le local et le global sont indispensables. La relocalisation de l’économie est d’une urgence capitale pour la survie de l’humanité.
  • l’implication des citoyens dans la garantie est indispensable pour sortir du diktat des symboles mercantiles (logos, labels et autres) qui vident de sens le contenu d’une démarche professionnelle citoyenne.

Cet appel est lancé pour faire reconnaitre les démarches de qualité couplées aux Systèmes de Garantie Participatifs. Le souhait est de mettre en place des chaines de responsabilité et de confiance pour faire évoluer les comportements de consommation.

L’objectif est de promouvoir une agriculture biologique, bio-dynamique, paysanne, ainsi que le textile écologique, l’éco-construction et des transactions commerciales, qui soient justes partout dans le monde, de façon à garantir la souveraineté des peuples pour les besoins essentiels de l’être humain.

Le 11 février 2008
Nature et Progrès 14/02/08
Facebook Twitter
Correct
1 évaluation
Voir les commentaires
Correct
1 évaluation
Commentaires
Correct BaptisteR 14/02/08
Système de garantie participatifs
Qu'est-ce que concrètement un SGP ?
Trouvé sur le site saveurs paysannes

Tandis que les systèmes existants de certification partent de l'idée que les paysans doivent prouver qu'ils sont conformes avant d'être certifiés, le système de garantie participatif, au contraire, se base sur la confiance. Il se bâtit sur la transparence, dans un contexte qui réduit au minimum la hiérarchie des instances administratives. Ainsi le programme SGP se met en place tout en évitant des subsidiations coûteuses pour les paysans et citoyens, la politique agricole étant trop souvent définie en fonction des objectifs de l’agro-industrie plutôt que basée sur une vision de justice sociale et de bien-être de la société.

Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter