le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Marseille des eco-sapiens
Devinette Coca-Cola (2)
Devinez combien de litres d'eau ont été utilisés pour la fabrication de coca-cola en 2007 dans le monde ?
300 milliards de litres d'eau !
Océan de plastique

Océan de plastique

Une gigantesque île de déchets en plastique flotte dans le Pacifique.

De nombreux objets en plastique flottent sur l'eau... Des études scientifiques ont montré que ces déchets tombés du littoral ou des bateaux sont entraînés par les courants marins et se concentrent dans de lieux l'un à lest du Pacifique, l'autre à l'ouest, totalisant une surface de 3,5 millions de km2 (soit 6 fois la surface de la France), qui a triplé depuis 1990.

Deux îles plastiques dans le Pacifique

Les mesures montrent que par endroit, la quantité de plastique est six fois supérieure à celle du plancton et que l'entassement peu atteindre 30m de profondeur. Et ceci n'est que la partie apparente de l'iceberg puisque 70% des objets en plastique coulent.

La durée de dégradation de ces déchets étant évaluée entre 500 et 1000 ans, c'est une vraie marée toxique qui empoisonne chaque année les poissons, les oiseaux et autres organismes vivants.
Selon un rapport de Greenpeace, au moins 267 espèces animales souffrent de ces déchets. Evidemment, le nettoyage n'est pas envisagé: son coût plomberait la croissance mondiale.

Fin de la brève parue dans la revue S!lence 354 de Février

Le tourbillon poubelle du Pacifique

En anglais, cette zone porte divers noms: Great Pacific Garbage Patch, the Eastern Garbage Patch ou the Pacific Trash Vortex (la zone-poubelle du grand pacifique, le vortex-poubelle du Pacifique).
Des prélèvements effectués donnent des estimations de 3 millions de débris par km2 totalisant une masse de 5kg par km2.

Cela n'est pas sans rappeler la pollution orbitale (plus de 35 millions de micro-déchets, des résidus de satellites notamment) qui présente des dangers pour les sorties spatiales. Ces poubelles géantes ont l'avantage d'être relativement invisibles et leur meilleur camouflage est sans aucun doute le fait qu'elles soient peu photogéniques.

Inutile de cherche des clichés ou de retrouver cette île-décharge sur les photos satellites: cette pollution est trop diluée pour percuter les esprits.

Silence 04/02/08
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité
Cadeau de noël écolo et éthique

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter