le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

blog
Marseille des eco-sapiens
Marcher vers l'école
La mise en place d’un PDES, c’est 188 g de CO2 évités, par jour et par enfant. De plus, les enfants qui marchent sont plus attentifs en classe.
Grenelle 2ème journée : deux fois moins de pesticides

Grenelle 2ème journée : deux fois moins de pesticides

Satisfaction pour les associations environnementales qui espèrent voir la France abandonner son triste record de premier utilisateur de pesticides en Europe.
Une actualité originale de Alliance pour la planète

« Voilà un engagement très fort du gouvernement qui reprend une des principales revendications de l'Alliance, déclare François Veillerette, président du MDGF. La France, premier pays consommateur de pesticides en Europe, s'engage enfin sur la voie d'une agriculture moderne et respectueuse de l'environnement et de la santé. »

Tous les produits phytosanitaires sont soumis à cet engagement de réduction, et pas seulement les pesticides les plus dangereux. Le gouvernement doit maintenant tirer les conséquences logiques de cette mesure de rupture profonde et développer la production intégrée et l'agriculture biologique.

Le gouvernement propose que le bio atteigne 6 % de surface agricole utile en 2012 (pour 2,1 % aujourd'hui). À titre de comparaison, 4,75 % de la surface agricole est bio en Allemagne, 6,34 % au Portugal, 8,40 % en Italie et 14,16 % en Autriche.

D'ici à 2012, les produits issus de l'agriculture biologique devraient représenter en France 20 % des commandes publiques (ministères, hôpitaux, écoles…) et également 20 % dans la restauration collective (restaurants d'entreprises).

Malheureusement, la question des moyens et des aides à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs n'a été que peu débattue. L'Alliance déplore en particulier l'absence de moyens alloués au maintien et à la conversion d'exploitation en bio.
3 millions vont certes être alloués pour l'Agence bio, et le crédit d'impôt individuel réservé à l'installation d'exploitations en bio va être doublé pour atteindre 4 000 euros.

Mais concernant la PAC, Michel Barnier s'est contenté de remettre les discussions sur le transfert des aides du premier pilier (subventions directes aux agriculteurs) vers le deuxième pilier (incitations à protéger l'environnement) au débat sur la réforme de la PAC prévu pour l'année prochaine.

Alliance pour la planète 25/10/07
Photo: Pesticide spraying(FlickR/ jetsandzeppelins)
Facebook Twitter
0 évaluation
Voir les commentaires
pas de commentaires
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité

Radio Ethic et eco-sapiens
écouter