le guide d'achat éthique

Trouver, comparer et acheter des produits bio, naturels, écologiques et équitables

Essais

Des réflexions sur notre société.

Dossier : Le coût écologique de la dématérialisation
Chronos : Quelques idées de livre

fermer cacher
ouvrir montrer
Affinez
Prix

à
trier par      
  Voir en HD
164 produits disponibles
VERS UN COMMERCE ÉQUITABLE

VERS UN COMMERCE ÉQUITABLE

La Ferme de PaulaLa Ferme de Paula
Commerce équitable
La Ferme de Paula
3,50 €
Acheter >
+ d'infos
MINGA - Faire ensemble
vente VERS UN COMMERCE ÉQUITABLE
LA SIGNIFICATION SPIRITUELLE DES FLEURS
La Ferme de Paula
75,00 €
Acheter >
+ d'infos
LA MÈRE - SRI AUROBINDO ASHRAM PUBLICATION
vente LA SIGNIFICATION SPIRITUELLE DES FLEURS
Livre Mamie Réglisse
Ecoclicot
10,99 €
Acheter >
+ d'infos
La maison d'éditions "Pour penser à l'endroit" souhaite véhiculer une image plus positive et améliorer les liens entre les auteurs et les lecteurs. Notamment éduquer les enfants sur le lien social, le rapport à l'autre mais aussi sur la responsabilité des humains par rapport aux autres formes de vie. Ce petit livre va permettre à votre enfant et à vous de découvrir les points de vues différents qu'un adulte et qu'un enfant peuvent avoir suivant le moment de la journée.
Noé va raconter au fil des pages comment il a vécu sa journée et la manière doit il percoit l'autre, en particulier les adultes.
Redécouvrez la magie et l'innocence de l'enfance à travers ce livre. Caractéristiques : Livre pour enfant;Editions : Pour penser à l'endroit;Auteurs : Brun et Collin
vente Livre Mamie Réglisse
Le commerce équitable
La Pachamama
-50%
10,00 €
5,00 €
Acheter >
+ d'infos

T. Lecomte

Parce que le commerce mondial est inéquitable, une alternative s'impose. Travaillant en priorité avec de petits producteurs défavorisés, de façon solidaire et durable, le commerce équitable rééquilibre les relations Nord-Sud. Qu'est-ce que le commerce équitable ? Quelles sont ses réalisations concrètes ? Pédagogique et vivant, riche de nombreux témoignages, ce livre vous explique les fondements du commerce équitable et vous fait voyager sur les routes d'une aventure humaine  !


vente Le commerce équitable
L'emprise de l'image

L'emprise de l'image

Editions Yves MichelEditions Yves Michel
économie solidaire
La boutique militante
14,00 €
Acheter >
+ d'infos
De Guantanamo à Tarnac À travers l'étude des lois et des « affaires terroristes », cet essai articule critique juridique, politique et concepts de la psychanalyse. Il porte sur l'annulation de la fonction du langage au profit du règne de l'image. La langue de la lutte « antiterroriste » opère un renversement de l'ordre juridique et politique. La mise en scène de l'abandon des droits de la défense ou de la fin de la séparation des pouvoirs en atteste. Cette monstration nous engage dans une transformation plus profonde, celle d'une mutation de l'ordre symbolique de la société, de ce qui fait de nous des « parlêtres ». Un individu devient terroriste, non pas pour avoir commis un acte déterminé, mais parce qu'il est montré comme tel. L'image du terrorisme est englobante. Elle dissout le caractère séparateur du langage. L'acte et l'organisation terroristes n'acquièrent une matérialité que comme objets du regard du pouvoir Le fait que l'annulation de nos libertés prenne la forme de la loi nous indique qu'il s'agit avant tout d'obtenir notre consentement, de promouvoir la participation des citoyens à leur abandon. La loi est renversée en son contraire. Elle devient suppression de toute limite à la volonté de puissance du pouvoir. Style exigeant pour un livre essentiel  ! Jean-Claude Paye est sociologue. Il est connu grâce à un grand nombre d'articles, dans des revues internationales ou des quotidiens francophones (dont Le Monde Diplomatique, Libération, L'Humanité, Mediapart, etc.) portant sur le bouleversement du droit pénal, induit par la « lutte antiterroriste ». Il s'est d'abord intéressé aux réformes de la police et de la justice en Belgique. Il en est sorti un premier livre : Vers un État policier en Belgique (EPO, 1999). Le côté international de ses travaux sur la mutation du juridique a été confirmé par le livre La fin de l'État de droit (La Dispute, 2004), et par Global War on Liberty (TELOS Press, USA, 2007). Ces ouvrages ont été traduits dans les principales langues européennes. De Jean-Claude Paye. Editions Yves Michel. Collection: Société Civile. 216 pages. Format : 12 x 22 cm. ISBN: 978 2 36429 002 0
vente L'emprise de l'image
Famine au sud
Centre Commercial
18,00 €
Acheter >
+ d'infos
En 2050, les neuf milliards d’êtres humains qui peupleront la planète pourront se nourrir… grâce à l’agriculture biologique. Celui qui l’affirme n’est pas un doux rêveur, c’est Marc Dufumier, un agronome de réputation mondiale.

Depuis 40 ans, ce successeur de René Dumont à la chaire d’agriculture comparé de l’Agro, observe et écoute les paysans du nord et du sud et il est arrivé à cette conclusion: nos systèmes exagérément spécialisés, mécanisés, «chimisés» nous conduisent dans une impasse. Famine au sud, malbouffe au nord: il est temps de remettre l’agriculture sur les bons rails. Le bio n’est pas un caprice de bobo: c’est plus que jamais la voie de l’avenir.
vente Famine au sud
+ d'infos
Ils sortent de la faim et de la pauvreté des centaines de milliers de personnes. Ils sauvent des entreprises. Ils construisent des habitats coopératifs, écologiques et solidaires. Ils ouvrent des cliniques gratuites, des microbanques, des épiceries sans but lucratif ou des ateliers de réparation citoyens. Ils reverdissent le désert et régénèrent les écosystèmes. Ils financent des emplois ou des fermes bio. Et partout dans le monde, ils échangent sans argent des biens, des services et des savoirs, redynamisent l'économie locale ou rendent leur village autonome grâce aux énergies renouvelables. Qui sont-ils ? De simples citoyens et citoyennes. Mais ils sont les pionniers de nouveaux modes de vie, qui sont en train de transformer la planète. Bénédicte Manier, journaliste, a parcouru plusieurs pays et observé la réussite de ces révolutions silencieuses. Son livre est le premier à appréhender la dimension mondiale de ces alternatives qui foisonnent depuis trois décennies et ne cessent de se développer. Des initiatives qui n'émanent pas de groupes marginaux, mais de classes moyennes bien intégrées, aspirant à vivre dans un monde plus juste. Il s'agit là d'un mouvement inédit, mené par une société civile lucide, ayant décidé de reprendre en main les enjeux qui la concernent et qui, des États-Unis à l'Inde, du Canada à la France, de l'Argentine au Japon, fait émerger des solutions innovantes à la plupart des maux de la planète. Peu à peu, elle dessine ainsi les contours d'une société plus participative, plus solidaire, plus humaine.
vente Un million de révolutions tranquilles. Travail, argent, habitat, santé, environnement...
+ d'infos
Si le monde numérique semble virtuel, les nuisances, elles, sont pourtant bien réelles': que ce soit sur le plan énergétique (la consommation des centres de données dépasse celle du trafic aérien, une recherche sur Google produit autant de CO2 que de porter à ébullition de l'eau avec une bouilloire électrique, etc.), par l'utilisation d'une quantité considérable de matières premières pour la fabrication des appareils électroniques, notamment des minerais précieux dont l'extraction provoque des conflits armés, ou encore par l'accroissement permanent de la masse de déchets d'équipements électroniques particulièrement polluants. Dans ce travail précis et informé, les auteurs montrent l'impact environnemental réel du numérique en s'appuyant sur de nombreuses études. Ils démontent de manière implacable le mythe d'une nouvelle économie propre et écologique. 144 pages. Publié en octobre 2013.
vente La face cachée du numérique. L'impact environnemental des nouvelles technologies
+ d'infos
Pendant des années, de Waal a vu des chimpanzés réconforter des voisins en détresse, des bonobos partager leurs aliments ou des éléphants s'entraider. Aujourd'hui, il publie, à propos des prémices du comportement éthique dans les sociétés primates, de nouvelles preuves qui renforcent la thèse des origines biologiques du sens humain de l'équité ou de la bonté. Tissant son texte de récits saisissants issus du monde animal et d'analyses philosophiques éclairantes, de Waal explique la morale par un processus venu d'en bas, en mettant en évidence combien nous sommes liés aux animaux. Il explore ainsi pour la première fois les conséquences de son travail pour notre compréhension de la religion moderne. Quel que soit le rôle des impératifs moraux qu'elle édicte, on peut la considérer comme une 'ouvrière de la onzième heure', venue s'ajouter à nos instincts naturels de coopération et d'empathie. Le Bonobo, Dieu et nous élabore un raisonnement original fondé sur la biologie évolutionniste et la philosophie morale. Pensant toujours hors des sentiers battus, de Waal apporte une nouvelle perspective sur la nature humaine et sur nos efforts pour donner du sens à notre vie.
vente Le bonobo, Dieu et nous. A la recherche de l'humanisme chez les primates
+ d'infos
Fondé par Jean-Baptiste André Godin (1817-1888), le familistère de Guise (1870-1968) apparaît aujourd'hui comme un des modèles les plus aboutis d'une alternative à l'entreprise capitaliste. L'objet de ce livre est de montrer qu'à travers cette formidable aventure, Godin prouve qu'il est possible de permettre à chacun de bien vivre, dans un habitat confortable et par un travail digne, où il est respecté, sans passer par la violence et sans appauvrir quiconque. En concevant cette coopérative d'habitat, de production et de consommation et cet ensemble de mutuelles et d'associations qu'est le familistère, Godin s'inscrit en rupture aussi bien avec le père de l'organisation scientifique du travail, F.W. Taylor, qu'avec la critique du capitalisme formulée par K. Marx. Ce livre démontre qu'on peut considérer Godin comme l'un des fondateurs de l'économie sociale et sans doute le plus moderne d'entre eux
ingrédients:anis
vente Godin inventeur de l'économie sociale
+ d'infos
Qu'est-ce qu'une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) ' Comment ça fonctionne ' Comment cette nouvelle forme d'entreprendre est-elle née ' Cet ouvrage propose de partir à la découverte de ce mode original d'entrepreneuriat. Illustré de nombreux témoignages, il appréhende tout autant le fonctionnement pratique que le projet politique qui sous-tend la CAE. Dans un premier temps, est explicité son fonctionnement au travers de témoignages d'entrepreneurs issus des CAE que l'auteur a connus : Cap Services, la première née en 1995 et de Coopaname, la plus importante CAE d'Ile de France. Dans une seconde partie c'est l'histoire de ces coopératives qui est racontée à travers l'itinéraire d'Elisabeth Bost : comment elles se sont co-construites, les difficultés rencontrées, les combats menés depuis quinze ans et ceux qui restent d'actualité, notamment en matière juridique. La troisième partie est consacrée aux enjeux actuels du modèle. Elle prend appui sur l'expérience de Coopaname, la croissance rapide et la taille de cette coopérative l'obligeant à de nouveaux questionnements et la poussant sans cesse à l'innovation.
pays:France
vente Aux entreprenants associés
+ d'infos
Pour aller où ? Demain sera sans pétrole, équitable, solidaire ; les notions de « local », « résilience » et « faire » reviennent souvent. Comment comprendre ce militantisme qui déroute tant les observateurs attentifs des mouvements sociaux ? Mouvements lance le débat.
vente La transition, une utopie concrète ?
+ d'infos
Un livre qui, remettant en perspective l'histoire de la dette depuis 5 000 ans, renverse magistralement les théories admises. Il démontre que le système de crédit, apparu dès les premières sociétés agraires, précède de loin l'invention des pièces de monnaie. Quant au troc, il n'a toujours été qu'un pis-aller et ne s'est réellement développé que dans des situations particulières ou de crise. La dette a donc toujours structuré nos économies, nos rapports sociaux et jusqu'à nos représentations du monde.
David Graeber montre que le vocabulaire des écrits juridiques et religieux de l'Antiquité (des mots comme « culpabilité », « pardon » ou « rédemption ») est issu en grande partie des affrontements antiques sur la dette. Or il fonde jusqu'à nos conceptions les plus fondamentales du bien et du mal, jusqu'à l'idée que nous nous faisons de la liberté. Sans en avoir conscience, nous livrons toujours ces combats.
vente Dette : 5000 ans d'histoire (David Graeber )
+ d'infos
Créée en 2002, la maison d'édition "Pour penser à l'endroit" a pour vocation de créer un lien entre des auteurs et des lecteurs sur les axes suivants : '¢ les questionnements philosophiques intimes (Qui suis-je ' Qu'est-ce qui me rend heureux ' C'est quoi la mort '...) '¢ le lien social, le rapport à l'autre (préjugés et différences, coopération ou compétition '...) '¢ notre responsabilité d'humains vis-à -vis des autres formes de vie (écologie, bio-diversité...).
matière:bois | ingrédients:anis | âge:>20 ans | taille:20 ans
vente Livre Papillon et papier de soi
La dictature de l'immédiateté

La dictature de l'immédiateté

Editions Yves MichelEditions Yves Michel
La boutique militante
12,00 €
Acheter >
+ d'infos
Sortir du présentialisme. de Stéphen KERCKHOVE Présentialisme : Idéologie qui s'impose grâce à la négation de toute durée, privilégiant l'amnésie et l'immédiateté à toute construction politique, sociale et culturelle durable. Globalisation et présentialisme débouchent sur un individu incapable de s'enraciner dans le temps et dans l'espace, inapte à contester le monde mirifique de la consommation, de la technologie et de la télévision. Présentialiste : Individu par excès alternant surtension et dépression; aspire à n'être que son propre reflet déformé par et pour le regard des autres, renonçant à être pour avoir, repu de trop plein et reclus dans un « trop seul ». Une humanité en solde au milieu d'une vie.com... L'homme du présent ne se plonge plus dans un passé riche d'avenir et a la prétention de se passer d'avenir. Sarkozysme : Partie émergée de l'iceberg présentialiste. Illustre jusqu'à la caricature ce culte du présent. Partout, tout le temps, ici, maintenant, le locataire de l'Elysée est présent... il est LE Présent. Cet hyper-président est avant tout l'omni-présent. Il est le principal ordonnateur d'un nouvel Etat... d'urgence. Comment la dictature de l'immédiateté s'est-elle imposée ? Quelles en sont les conséquences sur le corps social ? L'urgence normalisée survivra-t-elle au déterminisme environnemental ? Autant de questions qui amènent l'auteur à interpeller chaque citoyen. Constatant les dégâts occasionnés par ce culte du présent, il nous invite à retrouver le goût des autres et le temps de vivre vraiment, tout simplement  ! 136 pages. Format : 12 x 22. Editions Yves Michel. ISBN : 978 2913492 71 4
vente La dictature de l'immédiateté
+ d'infos
Véritable opération de blanchiment écologique pour les uns, révolution parée de toutes les vertus pour les autres, le Grenelle de l'environnement fut au centre de l'agenda politico-médiatique durant trois longues années. Fin octobre 2007, l'Etat, les collectivités locales, les syndicats et certaines associations se réunissaient afin de sceller « les accords du Grenelle » : Deux cent soixante-huit engagements marquant une véritable rupture... en matière de radicalité et de positionnement associatif. Les non-dits, reculs et engagements virtuels ont fini de justifier les craintes de celles et ceux qui avaient émis des doutes sur l'objectif caché de ce Grenelle. A l'issue de la procédure législative, il est nécessaire de tirer les enseignements de cette grand-messe écologique. Relance autoroutière, construction de réacteurs nucléaires, inscription de maïs transgéniques au catalogue des semences, homologation de certains insecticides tueurs d'abeilles, inauguration d'incinérateurs, report de la taxe carbone et de la taxe poids lourds, déclaration d'utilité publique octroyée à un projet d'aéroport situé sur une zone humide... voilà quelques-unes des décisions prises parallèlement au Grenelle. A la lecture de ces résultats contre-nature, comment expliquer l'engouement dont a fait l'objet ce Grenelle ? Ne faut-il pas, a contrario, ouvrir les yeux sur un processus hors-sol construit avant tout pour saturer l'agenda médiatique et verdir une politique éco-prédatrice ? Stephen KERCKHOVE vous propose une réponse à ces questions, un bilan ainsi qu'une analyse du Grenelle de l'environnement, qui ne pourront que vous éclairer sur ces trois années de négociation. L'auteur Stephen Kerckhove est délégué général d'Agir pour l'Environnement. Activiste et militant écologiste, il anime des campagnes de mobilisation citoyenne ciblant les responsables politiques et décideurs économiques, alliant happening et lobbying plus institutionnel. Il a participé directement au Grenelle des ondes avant d'en claquer la porte au regard des piètres résultats. Son association a coordonné deux manifestations, l'une durant le Grenelle de l'environnement en octobre 2007 et l'autre durant l'adoption par les députés du projet de loi dit Grenelle2 en mai 2010. Il est l'auteur de La dictature de l'immédiateté, paru aux Ed. Yves Michel (2010) Format: 12 x 22 cm - 128 pages.
vente Grenelle de l'environnement: l'histoire d'un échec
+ d'infos
L'ouvrage de référence sur la désobéissance civile  ! Jean-Marie Muller montre que, loin d'affaiblir la démocratie, la désobéissance civile est de nature à en restaurer le sens et à la renforcer. Contre l'inertie des institutions, l'autisme des professionnels de la politique, la prolifération des lois et leur usage électoraliste, les pratiques policières et judiciaires abusives, elle constitue pour les citoyens, une arme redoutable en même temps que l'occasion de reprendre enfin leur voix dans le débat démocratique. La notion de désobéissance civile connaît aujourd'hui un regain d'intérêt qui n'exclut pas toujours les approximations. Les noms de Thoreau, de Gandhi, de King, étroitement liés à son histoire, font désormais partie dela culture générale... Mais sait-on que l'idée d'une obéissance conditionnelle à l'État et à ses lois émerge, sous la plume d'un John Locke, dès le XVIIe siècle, ouvrant ainsi une brèche féconde dans les théories modernes du contrat social ? Sait-on que la désobéissance civile fut, à l'exemple des universitaires norvégiens en 1942, un des modes de résistance à l'occupation nazie ? Se souvient-on qu'en Pologne, notamment, c'est une authentique campagne de désobéissance civile qui précipita l'effondrement du régime communiste ? De Tolstoï à John Rawls, de la «marche du sel» en Inde aux «enseignants désobéisseurs» en France, ce concept s'est sans cesse enrichi sur les plans philosophiques et stratégiques. En un dialogue fertile avec les textes fondateurs et les grandes campagnes historiques, l'auteur nous montre ce qu'est la désobéissance civile : avant tout, un impératif éthique d'éprouver la légitimité de la loi et, le cas échéant, la faculté de rompre avec son cadre rassurant. Ce livre, qui se veut aussi un manuel pratique, montre que cette forme d'action directe non-violente, souvent efficace contre la tyrannie, peut et doit également contribuer à la respiration de nos démocraties essoufflées. Philosophe et écrivain, Jean-Marie Muller est membre fondateur du Mouvement pour une alternative non-violente et directeur des études à l'Institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits. Auteur de nombreux ouvrages sur la non-violence, dont plusieurs publiés à l'étranger, il a participé à de nombreuses actions collectives et animé des formations sur la résistance non-violente à travers le monde entier. 288 pages. De Jean-Marie Muller. Editions Le passager clandestin. ISBN : 978-2-916952-55-0. Avril 2011
vente L'impératif de désobéissance
Bidoche

Bidoche

EcologieEcologie
issu de l'agriculture biologique
La boutique militante
21,00 €
Acheter >
+ d'infos
Je crois savoir ce que manger veut dire. Mais je dois ajouter que, chemin faisant, j'ai changé d'avis et de goût. Derrière une côte de boeuf, j'ai fini par voir un boeuf. Derrière un gigot, un agneau. Derrière un jambon, un cochon... On peut parler d'un choc, immense et lent. L'histoire que je vais vous raconter est une formidable aventure aux conséquences inouïes. Où rien n'était inévitable. Comment des animaux sont-ils devenus des morceaux, des choses, des marchandises ? Pourquoi des techniciens inventent-ils chaque jour, en notre nom, de nouvelles méthodes pour ' fabriquer ' de la ' matière ' à partir d'êtres vivants et sensibles ? Pourquoi leurs laboratoires sont-ils aussi anonymes que secrets ? Pourquoi l'industrie de la bidoche est-elle dotée d'une puissance qui cloue le bec de ses rares critiques ? A la suite de quelle rupture mentale a-t-on accepté la barbarie de l'élevage industriel ? Pour quelle raison folle laisse-t-on la consommation effrénée de ce produit plein d'antibiotiques et d'hormones menacer la santé humaine, détruire les forêts tropicales, aggraver la famine et dans des proportions étonnantes la si grave crise climatique ? Qui est responsable ? Et y a-t-il des coupables ? La réponse n'a rien d'évident, mais elle existe, dans les deux cas. Ce livre vous convie à une plongée dont vous ne sortirez pas indemne. A la condition de le lire pour de vrai, vous ferez ensuite partie d'une tribu en expansion, mais qui demeure on ne peut plus minoritaire. La tribu de ceux qui savent. Fabrice Nicolino est journaliste. II est notamment l'auteur avec François Veillerette du best-seller Pesticides, révélations sur un scandale français. 385 pages. Editeur Les liens qui libèrent, 2009.
vente Bidoche
+ d'infos
Mercenaires & sociétés militaires privées au service du marché Dans ce monde où nos vies valent moins que leurs marchandises, même la violence et la guerre se privatisent  ! Les nouveaux mercenaires se constituent désormais en entreprises qui offrent sur le marché leurs services pour mener la guerre, espionner... en toute légalité... Pourtant, leurs buts sont toujours les mêmes : imposer la domination économique et politique d'une poignée d'Etats et de firmes multinationales sur le reste du monde. Ecouter l'auteur le 22 juin 2006 sur Radio Panik (mp3, 17.2 Mo): http://www.cemab.be/uploads/2006/06/renou_mono_32.mp3 Un ouvrage de recherche et d'investigation indispensable pour résister  ! De Xavier Renou aux Editions Agone, 2006. Format : 24 x 15.50 cm. 488 pages
vente La Privatisation de la violence
1 2 3 7 8 9 >>
Inscription | Connexion

X

Pour ne rien rater de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Derniers produits consultés
Dernières infos consultées
Partager :
  • envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Google
  • Viadeo
Follow Me on Pinterest

Publicité